SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
AccĂšs Ă  l’éducation en France : le DĂ©fenseur des droits dĂ©nonce les inĂ©galitĂ©s
Article publié le jeudi 24 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le droit fondamental de l'enfant Ă  l'Ă©ducation est rĂ©guliĂšrement bafouĂ© en France. C’est ce qu’indique le rapport du DĂ©fenseur des droits : "Droit fondamental Ă  l’éducation : une Ă©cole pour tous, un droit pour chacun".

 
Pour le SE-Unsa, il est urgent de faire respecter ce droit Ă  l’éducation, d’autant que ce sont les enfants dans les situations les plus fragiles qui s’en trouvent privĂ©s.
 
La difficultĂ© d’accĂ©der Ă  l’École pour de nombreux enfants est une des problĂ©matiques majeures soulevĂ©es par ce rapport. Le Défenseur des droits est essentiellement saisi de refus d’inscription en écoles maternelle et primaire pour des enfants d’origine étrangère ou en grande précarité sociale. De nombreuses difficultĂ©s sont liĂ©es aux divers documents exigĂ©s par les mairies. Le rapport rappelle le cadre rĂšglementaire des documents pouvant ĂȘtre demandĂ©s par la municipalitĂ©. Le rapport souligne Ă©galement l’impact de la prĂ©caritĂ© de l’hĂ©bergement sur l’absentĂ©isme des Ă©lĂšves. Cela concerne les familles sans logement fixe mais Ă©galement la limitation de stationnement pour les gens du voyage.
 
Le SE-Unsa s’associe aux recommandations du DĂ©fenseur des droits qui visent Ă  faire appliquer la loi en vigueur. Le syndicat dĂ©fend une conception exigeante de l’école inclusive, en cohĂ©rence avec son combat pour une sociĂ©tĂ© elle-mĂȘme inclusive. L’École doit ĂȘtre ouverte Ă  tous, quelles que soient les diffĂ©rences dues Ă  l’origine sociale et culturelle ou aux caractĂ©ristiques individuelles. La problĂ©matique de l’inclusion concerne bien tous les Ă©lĂšves, et pas seulement les enfants et les jeunes en situation de handicap, les Ă©lĂšves non-francophones ou les enfants de familles itinĂ©rantes et de voyageurs. Tous doivent pouvoir bĂ©nĂ©ficier d’une scolaritĂ© commune dans des lieux partagĂ©s et dans des collectifs d’apprentissage qui les accueillent tous.
 

 

 
 
 
 
ALC