SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Grève, SMA et Direction d’Ecole
Article publié le mardi 2 février 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Dans un contexte de simplification des tâches de direction, nous rappelons que nous avons demandé que les directrices/teurs ne se voient pas confier, en plus des leurs, les missions des autres…

Devant le caractère pressant des demandes de certaines administrations, nous nous permettons de rappeler certains principes ainsi que nos consignes :

Le droit de grève est une démarche individuelle qui concerne tous les personnels (instituteurs, professeurs des écoles, directeurs, titulaires remplaçants, conseillers pédagogiques, personnels de RASED, stagiaires IUFM…)

Déclaration d’intention :

Chacun imprime et remplit sa déclaration d’intention et l’envoie dans les temps à son IEN. Les documents peuvent être envoyés groupés ou séparément...

Tableau d’émargement ou de service fait... :

La/le directrice/teur...

  • imprime le tableau de l’administration et raye la mention “signature du directeur”
  • ajoute Ă  la main la mention "Ă  remettre au bureau pour envoi groupĂ© avant le : ..."
  • photocopie et diffuse dans les boites des adjoints de l’école

Chacun remplit et Ă©marge son propre document et le remet Ă  la directrice/au directeur dans les temps.

Les documents peuvent être envoyés groupés par la poste (ou séparément).

L'option du tableau commun est plus écologique mais impose à la/au directrice/teur de courir après les collègues (dont certains ne sont pas toujours sur l'école : ZIL, TD, BD, etc.)

Ce que nous défendons dans nos mandats :

Présentée comme devant favoriser le dialogue social, la loi sur le service minimum d’accueil marque la volonté de contraindre le droit de grève. Sa mise en œuvre tatillonne ne vise qu’à limiter la participation des enseignants des écoles aux mouvements sociaux. Le SE-UNSA demande l’abrogation de la loi sur le SMA(Service Minimum d'Accueil). Il exige que le principe inscrit dans la Constitution puisse réellement être mis en œuvre en toute liberté par les personnels.

Le SE-UNSA revendique la possibilité de ne faire grève qu’une demi-journée. La retenue dans ce cas serait d’ 1/60ème du traitement mensuel.

 
 
 
 
ALC