SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Rythmes et remplacement : un décret protecteur
Article publié le samedi 12 avril 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis que l'on parle de réformer les rythmes pour que l'Ecole soit plus proche des rythmes de vie de l'enfant, le SE-UNSA a choisi de retrousser les manches pour éviter autant que possible une dégradation des conditions d'exercice de notre profession. Pour exemple, la mise en place de la semaine de 4,5 jours impacte les modalités de remplacement et de temps partiel des enseignants qui pourraient être amenés à effectuer plus de 24h hebdomadaires. Un nouveau décret clarifie les choses :

  • récupération du temps équivalent aux heures d'enseignement accomplies au-delà des obligations de service hebdomadaires ;
  • pas d'heures à rendre en cas de "sous-service" ;
  • pas de service hebdomadaire comprenant à la fois le mercredi et le samedi ;
  • calendrier des temps de récupération établi dans l'intérêt du service, après consultation de l'agent et présentation en Comité technique.

L’Unsa a voté pour ce texte qui évitera que les enseignants fassent plus de 24 heures d’enseignement hebdomadaires, sans récupération.

La FSU, la CGT, Sud et FO se sont prononcés contre.

De plus, le SE-Unsa l’a enrichi en proposant d’arrêter les principes régissant les temps de récupération après avis du CTSD et de fournir aux organisations syndicales un bilan annuel.

Cela protège les enseignants de toute décision unilatérale de l’administration qui pourrait conduire à une gestion inadaptée du temps de récupération.

 
 
 
 
ALC