SECTION SE-Unsa de l'AIN - 5 BIS AV DES BELGES - 01000 BOURG EN BRESSE
Tél. 04 74 21 25 12 - 01@se-unsa.org

 
Renouvellement de la convention Usep/MENJSJOP : vers une vĂ©ritable reconnaissance du sport scolaire dans le 1er degrĂ© ?
Article publié le mardi 13 février 2024.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La convention-cadre* entre l’Usep, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques et la Ligue de l’enseignement, a Ă©tĂ© renouvelĂ©e le 30 janvier dernier pour les trois prochaines annĂ©es. Le texte vise Ă  favoriser le dĂ©veloppement du sport scolaire dans le 1er degrĂ© sur l’ensemble du territoire, Ă  l’opposĂ© de la modification de la loi Sport il y a deux ans, qui menaçait le modèle de l’Usep.
 
 
L’Usep et le ministère : je t’aime, moi non plus
 
Le renouvellement du partenariat entre le ministère et l’Usep Ă©tait très attendu par la fĂ©dĂ©ration du 1er degrĂ©. En effet, le prĂ©cĂ©dent texte n’était plus en vigueur depuis juillet 2022. Une annĂ©e difficile pour l’Usep qui avait dĂ©jĂ  dĂ» faire face Ă  la modification de la loi visant Ă  dĂ©mocratiser le sport en France du 2 mars 2022, ouvrant le champ pĂ©riscolaire Ă  des alliances Ă©ducatives libres de proposer aux enfants des projets sportifs, culturels, artistiques et citoyens. Un vĂ©ritable camouflet pour l’Usep qui peine dĂ©jĂ  Ă  se dĂ©velopper dans les Ă©coles et pour laquelle cette extĂ©riorisation de ses compĂ©tences constituait une vĂ©ritable menace de son offre qualitative et engagĂ©e. Le SE-Unsa s’était d’ailleurs dressĂ© aux cĂ´tĂ©s de l’Usep pour manifester son opposition Ă  cette loi Sport et son soutien Ă  la fĂ©dĂ©ration.
 
Cette nouvelle convention marque un revirement dans la relation de l’Usep et du ministère. Ă€ la veille des Jeux olympiques et paralympiques, alors que le prĂ©sident de la RĂ©publique rĂŞve d’une nation sportive et que le ministère ne jure que par la pratique physique des jeunes, l’Usep a de nouveau la cote. La laborieuse mise en Ĺ“uvre du dispositif des 30 minutes d’activitĂ© physique quotidienne (APQ) dans les Ă©coles rend Ă©galement nĂ©cessaire l’expertise de l’Usep. De quoi faire rĂ©flĂ©chir et inflĂ©chir le ministère…
 
 
Nouvelle convention : l’Usep sur tous les fronts
 
Les missions de l’Usep sont rappelĂ©es dans le premier article, qui stipule que la fĂ©dĂ©ration est Ă  l’initiative ou associĂ©e Ă  tout projet de rencontre sportive scolaire organisĂ©e au sein de l’école publique, ce qui assoit sa lĂ©gitimitĂ©. Ă€ propos de l’ambition pĂ©dagogique et rĂ©publicaine de l’Usep, Ă  laquelle est consacrĂ©e l’article suivant, retenons surtout la formalisation du lien naturel entre enseignements scolaires et activitĂ©s Usep, rendue possible par l’inscription du projet associatif sportif au projet d’école, qui propose Ă©galement une articulation pertinente et en synergie des 30 min d’APQ, de l’EPS et des activitĂ©s proposĂ©es par l’Usep. Plus inattendu, l’article 3 dĂ©voie le sens des alliances Ă©ducatives que leur donnait le texte de la loi Sport : la convention, par cette expression, dĂ©signe l’association des diffĂ©rents acteurs de l’EN aux actions de l’Usep : IA-IPR EPS, IEN en charge de l’EPS et conseillers pĂ©dagogiques. Gare au contresens introduit par cette nouvelle dĂ©finition… L’article 4 dĂ©roule les engagements du MENJSJOP visant Ă  favoriser la reconnaissance de l’Usep et de ses acteurs. L’Usep est dĂ©sormais associĂ©e Ă  toutes les activitĂ©s liĂ©es au sport scolaire et Ă  la pratique physique et sportive des Ă©lèves, et verra l’ensemble de ses actions et productions promues auprès des rectorats. Enfin, pour s’assurer du respect de ces engagements dans les territoires, un courrier a Ă©tĂ© adressĂ© par le ministère aux recteurs d’acadĂ©mie et aux DASEN, priĂ©s de nommer un chargĂ© de mission pour le dĂ©veloppement du sport scolaire dans le premier degrĂ© par dĂ©partement.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Cette convention est une bonne nouvelle pour l’Usep et le sport scolaire du premier degré. Elle comporte des avancées considérables qui vont dans le sens d’une vraie reconnaissance de la fédération. Le ministère affirme sa volonté de mettre en avant l’offre qualitative de l’Usep et de la développer, notamment par le rappel aux départements de consacrer au moins un demi-ETP à des chargés de mission Usep, ce que le SE-Unsa réclame depuis longtemps.
De mĂŞme, permettre aux Ă©lus nationaux et aux prĂ©sidents des comitĂ©s Usep de participer aux instances statutaires grâce Ă  des ordres de mission Ă©tait nĂ©cessaire : cela ne pourra qu’encourager l’investissement des professeurs des Ă©coles au sein de la fĂ©dĂ©ration. Le SE-Unsa souhaite que les engagements du ministère soient accompagnĂ©s de vĂ©ritables moyens de dĂ©veloppement dans les territoires afin qu’ils ne restent pas Ă  l’état de promesses.
 
 


 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
Baromètre Unsa Éducation
 
Cliquez pour agrandir
Prendre un rendez-vous
RDV