SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de VERSAILLES - 10-12 RUE RODIER - 75009 PARIS
Tél. 01 53 72 85 35 - ac-versailles@se-unsa.org

 
Fermetures de LycĂ©es Pro Ă  Paris : le communiquĂ© de presse
Article publié le mardi 8 novembre 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A la veille des vacances d'automne, la Région Ile-de-France et l'académie de Paris ont annoncé les fermetures de 7 lycées professionnels dans l'académie de Paris. Les organisations syndicales dénoncent cette décision et le manque de dialogue social qui aura un impact fort pour les élèves et les personnels, et qui pourrait avoir des conséquences dans l'académie de Versailles également.
Vous trouverez ci-dessous le communiquĂ© de presse l'UNSA Education Paris et en pj le communiquĂ© de presse de l'intersyndicale.

 

NON aux fermetures de LycĂ©es Ă  Paris : La rĂ©gion Ile de France ne doit pas faire des Ă©conomies sur le dos des Ă©lèves les plus fragiles

 

L’UNSA Education, avec les organisations syndicales représentatives au Conseil Interacadémique de l’Education Nationale (CIEN), a voté contre les fermetures de lycées professionnels et généraux annoncées ce matin par la région Ile-de-France.

 

Peu avant les congés d’automne, les personnels de sept lycées parisiens ont appris que leur établissement allait fermer à la rentrée 2023. Ce projet s’est mené dans le plus grand secret entre la Région Ile-de-France et le Rectorat de Paris. Ni les organisations syndicales ni les équipes en place n’ont été consultées sur ce projet à aucun moment.

Sept lycées sont menacés de fermeture : LP Brassaï (15e ), LP Armand Carrel (19e ), LP Suzanne Valadon 18e , LP Charles de Gaulle 20e , SEP Lucas de Nehou (site Friant 14e ) et LP Théophile Gautier (site Charenton 12e ) et le LGT Georges Brassens (19e ). Ces fermetures/transferts affecteraient 14 autres lycées de Paris qui eux aussi n’ont pas été consultés.

           

 

La forme et le fond sont révoltants. Du point de vue de la forme, pas de consultation préalable, pas de document, ni d’éléments permettant de justifier cette décision. Nous découvrons les méthodes et les décisions brutales de la Région et de l’Etat. Les personnels qui ont demandé à être reçus n’ont même pas obtenu de réponse à leur demande. Cela fait plus de dix ans que nous dénoncions les problèmes de vétusté et demandions que s’ouvrent des discussions. Tout est fait à présent dans la précipitation pour de faux prétextes.

Du point de vue du fond, ces opérations de fermetures ont un objectif : faire des économies au détriment des élèves, parfois les plus fragiles, et des personnels. Et nous sommes en droit de nous interroger sur le devenir des locaux de ces lycées abandonnés : alimenteront-ils le marché immobilier ? La Région et l’Académie de Paris réduisent à néant la mixité scolaire des établissements en supprimant les sections d’enseignement général des LP. Envisager la fermeture des seuls LGT du 2ème et 18ème sont des aberrations. Est-ce à dire qu’un arrondissement grand comme Nancy ou Caen n’a pas besoin d’un lycée général ? Ni le fameux IPS, ni la croissance démographique dans cet établissement, ne permettent de justifier ces choix qui ne peuvent masquer que leur intérêt économique.

 

 

Ces fermetures ne peuvent pas se faire sans impacter les personnels, que nous représentons tous à l’UNSA Education : enseignants, administratifs, personnels de direction…tous sont concernés.

 

Pour l’UNSA Education, comme pour les organisations syndicales membres de ce CIEN au titre des personnels et des usagers, avec l’intersyndicale parisienne qui s’est constituĂ©e pour lutter contre ces fermetures,   les personnels, les Ă©lèves et leurs parents, nous refusons catĂ©goriquement ces fermetures. Nous demandons qu’une dĂ©lĂ©gation des Ă©tablissements concernĂ©s soit reçue de toute urgence par le Monsieur le Recteur de la rĂ©gion acadĂ©mique et recteur de Paris et Madame la prĂ©sidente de la rĂ©gion Ile-de-France.


 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
Cliquez pour agrandir