SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de VERSAILLES - 10-12 RUE RODIER - 75009 PARIS
Tél. 01 53 72 85 35 - ac-versailles@se-unsa.org

 
Reclassement : comment ça marche ?
Article publié le vendredi 9 septembre 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mise à jour septembre 2022 : Le rectorat n'a pas encore publié la circulaire académique sur ce sujet. Elle devrait paraître d'ici la fin du mois.

Vous ĂŞtes stagiaire ou titulaire et vous supposez voir votre Ă©chelon changer suite Ă  la rĂ©ussite d’un concours, une inscription sur liste d’aptitude ou un dĂ©tachement ?

Selon certaines conditions, vous pouvez prĂ©tendre Ă  une prise en compte de vos services antĂ©rieurs, mais sans tarder !

Si avant votre entrée dans le métier, vous avez effectué des services à l’Éducation nationale ou dans l’une des trois Fonctions publiques (État, hospitalière ou territoriale), comme fonctionnaires ou contractuels, ces services peuvent être pris en compte dans le calcul de votre rémunération par la procédure du classement.

De mĂŞme, cette procĂ©dure peut s’appliquer lorsque, dĂ©jĂ  dans le mĂ©tier, vous venez de changer de corps ou de grade : c’est le reclassement.

 

De quoi s’agit-il ?
 
Il s’agit d’un calcul qui permet, lorsqu’on devient fonctionnaire stagiaire (ou lorsqu’on change de corps, de grade, dans la Fonction publique) de prendre en compte les services précédents pour franchir des échelons. L’échelon détermine la rémunération et peut être pris en compte dans d’autres opérations comme la mobilité géographique.
Il ne faut donc pas laisser passer les Ă©chĂ©ances !
 
 
Que faut-il faire ?
 
Dès la rentrĂ©e scolaire, il faut demander le reclassement auprès du recteur pour les enseignants du 2d degrĂ©, les CPE et les PsyEN ou auprès de l’Inspecteur d’acadĂ©mie-Dasen pour les enseignants du 1er degrĂ©. 
Après avoir complété et remis votre dossier à l’administration, cette dernière l’étudiera et vous adressera sa décision.
Si ces démarches peuvent prendre du temps, la décision de l’administration sera bien rétroactive pour que le reclassement soit effectif à la date due.
 
NB : dans le cas d’un changement de grade, aucune dĂ©marche n’est Ă  effectuer, le reclassement se fait automatiquement.
 
 
Qu’est-ce qui peut ĂŞtre pris en compte ?
 
Plusieurs services sont concernĂ©s, mais attention Ă  bien vĂ©rifier les conditions le cas Ă©chĂ©ant :
  • les services d’agent non-titulaire d’une des trois Fonctions publiques,
    y compris les services d’étudiant contractuel alternant ;
  • les services de surveillant (MI-SE) et d’assistant d’éducation ;
  • les services accomplis Ă  l’étranger en tant que professeur, assistant ou lecteur, après avis du ministère des Affaires Ă©trangères ;
  • les services de fonctionnaire titulaire dans la Fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière ;
  • le service national et le service civique ;
  • les Ă©tudes Ă  l’École normale supĂ©rieure ;
  • le cycle prĂ©paratoire externe ;
  • les services dans l’enseignement privĂ© ;
  • les professions exercĂ©es avant un 3e concours ;
  • les professions exercĂ©es avant un CAPLP de disciplines professionnelles ou un Capet, sous certaines conditions.
NB : les services de vacataires ne sont pas pris en compte.
 
 
Les règles de calcul
 
Elles sont variables selon le corps que vous intégrez et les services effectués précédemment.
N’hĂ©sitez pas Ă  contacter l'Ă©quipe du SE-Unsa Versailles qui saura vous aider et vous accompagner tout au long de vos dĂ©marches.
 
 
Vous pensez ĂŞtre Ă©ligible Ă  un reclassement, un changement d’échelon ou de grade ?
 
 
 

L’avis du SE-Unsa

 

Pour le SE-Unsa, ce sont bien tous les services antérieurs qui, à terme, devront être pris en compte et ce, quelle que soit la voie d’accès empruntée pour entrer dans le métier ou quel que soit le corps intégré.

 
Par ailleurs, le SE-Unsa revendique une meilleure mise en Ĺ“uvre du cadre règlementaire actuel :
  • la complexitĂ© d’écriture du cadre, notamment liĂ©e Ă  son dĂ©calage avec un monde qui a Ă©voluĂ©, engendre une hĂ©tĂ©rogĂ©nĂ©itĂ© de lecture et par consĂ©quent d’interprĂ©tation et de prise en compte diffĂ©rente selon les services, selon les territoires : une rĂ©elle rĂ©vision du cadre doit avoir lieu plus globalement
  • la formation très insuffisante des personnels administratifs en charge du classement qui peinent grandement chaque annĂ©e, et quel que soit le territoire, pour lire et comprendre le cadre règlementaire : ces personnels doivent bĂ©nĂ©ficier dans le cadre de leur formation initiale et continue d’un meilleur accompagnement sur ce dossier qu’ils savent lourd de consĂ©quences
  • l’absence d’harmonisation des pratiques en territoires qui engendre des calendriers et des formulaires non respectueux des droits des personnels : un cadrage national assurant un minimum d’harmonisation doit ĂŞtre prĂ©v

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir