SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de VERSAILLES - 10-12 RUE RODIER - 75009 PARIS
Tél. 01 53 72 85 35 - ac-versailles@se-unsa.org

 
DNB 2021 : les raisons du mĂ©contentement !
Article publié le jeudi 1er juillet 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Les Ă©crits se sont dĂ©roulĂ©s ces 28  et 29 juin. Les Ă©lèves de troisième ont commencĂ© par l'Ă©preuve de français puis de mathĂ©matique lundi  et ont terminĂ© avec l’histoire-gĂ©ographie,l’enseignement moral et civique et enfin les sciences mardi !

L’année dernière, le diplôme a été entièrement attribué en fonction des notes obtenues en contrôle continu, à cause de la crise sanitaire. Cette année les épreuves écrites ont été maintenues.

Sur twitter, le ministre de l'Education Nationale  a tenu Ă  encourager les collĂ©giens! 860 037 Ă©lèves ont passĂ© cette annĂ©e le brevet dans l'Hexagone. Mais des interrogations persistent .

Le brevet est le seul examen qui n'a pas bĂ©nĂ©ficiĂ©  d'adaptation avec la Covid 

Le baccalaurĂ©at, l’épreuve anticipĂ©e de français ou encore les BTS ont connu des amĂ©nagements pour s’adapter Ă  l’annĂ©e scolaire bousculĂ©e par la crise sanitaire mais  toutes les Ă©preuves du brevet ont eu lieu quant Ă  elles  en prĂ©sentiel.

Pour les collégiens, c'est le premier examen de leur scolarité et aucun traitement spécifique n'a été mis en place pour pallier les difficultés d'une année, une fois de plus chaotique!

MĂŞme si les Ă©lèves de collège ont Ă©tĂ© moins impactĂ©s que les lycĂ©ens par l'hybridation de l'enseignement , ils ont nĂ©anmoins souffert du confinement en avril  et ont eux aussi connu l'alternance prĂ©sentiel / distanciel en mai!!!!!!  

De plus, la mise en application des protocoles a creusĂ© les inĂ©galitĂ©s entre les collèges. Le brevet Ă©tant un examen national,  on assiste Ă  une situation injuste! A  cause de l'Ă©pidĂ©mie des heures de cours ont Ă©tĂ© perdues et l'accès aux outils numĂ©riques n'Ă©tait pas le mĂŞme pour tous. 

"Une épreuve de Français qui fait polémique"

L’épreuve de français du brevet des collèges est composĂ©e d’une explication de texte, d’une Ă©preuve de grammaire, d’un travail de rĂ©Ă©criture (avec au choix un sujet de rĂ©flexion ou un sujet d’imagination) et enfin d’une dictĂ©e. 

Et c’est le sujet de “réflexion” qui a posé problème. Les élèves de 3e étaient confrontés à la question suivante: "aimez-vous découvrir des œuvres littéraires et artistiques dans lesquelles interviennent le surnaturel ou l’étrange?"

Mais ce sujet, est en lien avec le registre du fantastique, qui fait partie du programme de littĂ©rature des classes de 4e. C'est une honte et les professeurs de français se sont sentis frustrĂ©s et impuissants devant une telle incohĂ©rence!!!!Ils ont ce sentiment que le ministère n'a pas , encore une fois, tenu compte de leur travail. Pourquoi ne pas avoir donnĂ© une thĂ©matique de cette annĂ©e scolaire ? L'incomprĂ©hension règne et la colère monte! Encore beaucoup de dĂ©ception et une dĂ©cision qui dĂ©crĂ©dibilise le corps des enseignants!

 

 
 
 
 
ALC