SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Nouvelle menace sur les RASED
Article publié le lundi 4 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Un élève parmi les autres, un rapport parmi les autres.

Après le rapport Charvet qui menace toujours les CIO, c’est au tour de la mission Wassenberg (IGEN) de remettre au ministre le fruit de son analyse des missions des Rased.

Il s’agit d’une mission d’évaluation. Nous ne savons pas encore quelle suite lui sera donnĂ©e, mais nous pouvons dĂ©jĂ  en imaginer la finalitĂ© : rĂ©duire les postes d’enseignant·es spĂ©cialisé·es et de PsyEN pour rĂ©aliser une Ă©nième Ă©conomie de personnels. Les Rased n’ont pourtant dĂ©jĂ  que trop souffert depuis 2008 et, plus rĂ©cemment, lors des dernières mesures de carte scolaire…

 

Certains départements se sont donc vu récemment sollicités pour transmettre des données chiffrées de l’activité des maîtres E, maîtres G et PsyEN. En revanche, aucune donnée concernant les postes vacants ou non-occupés, les temps partiels non-complétés,… ne sont requises. Aucune donnée non plus qui permettrait une analyse comparative du devenir des élèves qui ont bénéficié de ces aides.

 

Concomitamment au dernier rapport de la Cour des comptes (voir notre article ici), qui prévoit la mise à disposition des PsyEN à la médecine scolaire, cette dernière menace n’est pas à prendre à la légère. Au-delà du respect de nos obligations réglementaires de service, c’est la place de la psychologie à l’École qui pourrait pâtir de tels choix.

 

Le Rased est en effet, comme le CIO l’est pour les adolescents, l’équipe qui fait tiers dans le système éducatif. En tant qu’équipe pluriprofessionnelle, le Rased apporte une réponse à la complexité des situations qui lui sont soumises, en termes de prévention autant que de remédiation. Par sa mission d’aide directe aux élèves en difficulté et à leurs enseignants, au sein des écoles, il a tout loisir d’observer les enfants parmi leurs pairs. C’est à ces conditions qu’il inscrit son action au bénéfice de chaque élève et contribue à l’école inclusive.

 

Une éventuelle suppression des Rased et le rattachement des PsyEN aux centres médico-sociaux seraient un premier pas vers une externalisation de l’aide et conduirait inéluctablement à sa médicalisation.

Ne serait-il pas illusoire d’espĂ©rer une valorisation de notre statut et de nos missions consĂ©quente Ă  ce rapprochement mĂ©dical ? 

 

Le SE-Unsa réaffirme son attachement aux Rased et aux CIO et demande leur développement et leur renforcement.

 
 
 
 
ALC