Retour à l'article normal

SE-UNSA DIJON


 Par SE-UNSA DIJON
 Le  mardi 27 avril 2021

Protection sociale complémentaire : enfin une prise en charge de 50 % ?

 
A partir de 2024, le ministère de l’Éducation nationale devra financer à hauteur de 50 % une partie de la complémentaire santé de ses agents, sur le modèle de ce qui existe déjà dans le privé depuis 2016 !
 
En attendant, un système transitoire sera mis en place pour 2022 et 2023. Selon le projet de décret présenté mi-avril aux organisations syndicales, il s’agirait d’un forfait mensuel de 15 €, versé à chaque agent, soit 180 € brut par an.
 
Tous les agents titulaires comme contractuels, seront concernés par ce forfait.
En revanche, les personnels non rémunérés n’en bénéficieraient pas. Ce qui pénaliserait particulièrement les femmes, plus nombreuses que les hommes à prendre un congé parental.
 
Afin que ce nouveau cadre ne soit pas discriminant, le SE-Unsa avec l’Unsa Fonction publique exigent que tous les collègues en congé sans rémunération puissent percevoir le forfait de 15 € mensuel.
L’Unsa propose également que ce forfait mensuel soit désocialisé et défiscalisé.