SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
Bac 2021 : des dĂ©cisions urgentes Ă  prendre
Article publié le mardi 8 décembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le comité de suivi de la réforme du lycée GT s’est réuni le 2 décembre. Le SE-Unsa et sa fédération y ont porté des demandes d’adaptation du Bac 2021 pour tenir compte du contexte exceptionnel de cette année très perturbée. Pour les membres du comité de suivi, le ministre doit faire des annonces très rapidement.
 
Le SE-Unsa a défendu le décalage des épreuves de spécialité (EDS) de mars à juin et la prise en compte des enseignements de spécialité à travers le contrôle continu pour Parcoursup. Au vu du ralentissement des progressions par les réorganisations pédagogiques dans de nombreux lycées et les conséquences de la fermeture administrative l’an dernier, un très grand nombre de lycéens ne seront pas prêts pour des épreuves en mars, même si celles-ci sont adaptées. Les inégalités entre les lycéens sont inquiétantes, alors que les résultats à ces épreuves auront un poids important dans les dossiers Parcoursup.
 
Le SE-Unsa aussi intervenu pour demander que le ralentissement des progressions soit pris en compte pour les épreuves terminales de français et de philosophie. Un allégement des contenus requis pour ces épreuves est très attendu, en particulier pour l’épreuve anticipée de français (EAF) alors que les programmes sont unanimement reconnus comme infaisables.
 
Enfin, le SE-Unsa a formulĂ© de fortes inquiĂ©tudes quant Ă  l’épreuve du Grand Oral, sensĂ©e ĂŞtre prĂ©parĂ©e dans la durĂ©e. Les formations des enseignants commencent seulement et les Ă©lèves n’auront pas travaillĂ© les compĂ©tences attendues en termes de « prestation orale Â». Les attendus de cette Ă©preuve sont particulièrement contestables car ils renvoient, faute d’une formation suffisante Ă  l’oral en amont, Ă  des compĂ©tences psycho-sociales acquises (ou pas) Ă  l’extĂ©rieur de l’École. Nous demandons, a minima, que les critères d’évaluation tiennent compte de cette prĂ©paration tronquĂ©e.
 
Le ministre, lors de ses annonces du 6 novembre, avait évoqué la possibilité de revoir les décisions prises à l’aune de la crise sanitaire.
Le SE-Unsa lui demande de tenir compte des attentes unanimes des personnels et d’annoncer au plus vite, avant les vacances de Noël, des décisions définitives qui fixent un cap lisible et qui permettent à tous, élèves et enseignants de travailler dans la sérénité.


 

 
 
 
 
ALC