SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - 93@se-unsa.org

 
CommuniquĂ© de Presse UNSA EDUCATION ILE DE FRANCE : Les manques du plan sanitaire pour l’Ecole en Ile de France
Article publié le vendredi 19 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Communiqué de Presse

UNSA EDUCATION ILE DE FRANCE

Les manques du plan sanitaire pour l’Ecole en Ile de France

Lors de sa conférence de presse du 18 mars, le Premier Ministre a annoncé le confinement de l’ensemble de notre région pour 4 semaines.

Concernant l’Ecole en Ile de France, les mesures sont sans surprises, voire sans profond changement, exceptées en Education Physique et Sportive. En revanche, les attentes étaient dans les silences.

Seuls les Lycées passeront obligatoirement en demi-jauge. Et les cours d’EPS reprendront normalement, ce que nous saluons à condition que les protocoles stricts requis dans certains locaux spécifiques, comme les piscines, s’appliquent réellement.

L’UNSA-Education rappelle ses revendications en Ile de France :

Demi-jauge pour tous les collèges et lycées le demandant, vigilance pour les écoles

· Nous continuons de demander aujourd’hui que cette mesure soit Ă©largie Ă  tous les collèges qui en expriment la demande. Nous devons continuer Ă  porter la plus grande attention aux Ă©coles, et les fermetures de classes, comme d’écoles, doivent s’opĂ©rer lorsque cela est nĂ©cessaire. Les Ă©lèves comme les personnels ne doivent pas ĂŞtre mis en danger.

Le taux d’absentéisme d’enseignant.es, personnels d’éducation, d’accompagnement et d’agent.es territoriaux.ales peut mettre à mal le protocole en terme de jauge et/ou de nettoyage. De plus, les professionnels de l’Education que nous sommes ont la sensation de faire primer le devoir d’accueil devant leur mission d’enseignement. Dans ces cas-là, il faut que les directions académiques assument d’aller parfois jusqu’à demander la fermeture d’école ou d’établissement auprès de l’ARS.

Plan de vaccination urgent pour les personnels en Ă©cole et Ă©tablissements


· La situation sanitaire en Ile de France, conjuguĂ©e Ă  l’ouverture des Ă©coles et Ă©tablissements nĂ©cessitent un plan de vaccination programmĂ©, massif et rapide des personnels de la rĂ©gion au contact des Ă©lèves. M. Blanquer avait annoncĂ© que les personnels seraient vaccinĂ©s Ă  partir du mois de mars. Puisque les mesures doivent ĂŞtre
pragmatiques et territorialisées, les personnels face à élèves francilien.nes doivent en bénéficier. Nous pensons tout particulièrement aux enseignant.es et ATSEM des écoles maternelles qui sont les seul.es face à des élèves non-masqué.es.

A moyen et long terme, agir, réfléchir, et s’en donner les moyens.

 


· Agir en multipliant les tests en direction des Ă©lèves et des personnels. Ceux-ci peuvent se faire mais les moyens sont insuffisants. C’est bien la preuve que les moyens pour cette annĂ©e comme pour la rentrĂ©e prochaine doivent ĂŞtre au rendez-vous.

Par ailleurs, nous continuons de demander à ce que tous les élèves dont les parents sont volontaires puissent être testé.es. Il faut que certains laboratoires l’entendent et ne s’arrêtent
pas à la possession d’une carte vitale ou non. L’enjeu est trop important et contraire au principe d’égalité de l’Ecole.

 

En conclusion, les professionnels dans les Ă©coles et Ă©tablissement tiennent bon mais pour combien de temps ? L’UNSA Education tĂ©moigne du constat d’épuisement professionnel et du mĂ©contentement des agent.es au regard des annonces peu protectrices qui manquent de perspectives.

 

Paris, le 19 mars 2021

Contact : ile-de-france@unsa-education.org


   CommuniquĂ© de presse Uns   
(353.8 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir