SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - 93@se-unsa.org

 
Compte rendu du CTSD du Mardi 7 avril
Article publié le mercredi 8 avril 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Compte rendu du CTSD du mardi 7 avril 2020 – Pour l’UNSA Education 93, le Compte n’y est vraiment pas !

 

C’est dans une situation sanitaire, sociale et économique très grave que s’est ouvert le Comité technique départemental pour la rentrée 2020 mardi 7 avril à 9h.

 

La crise que connaît aujourd’hui l’ensemble des pays du monde et en particulier la France est sans précédent.

Nous pouvons constater que les conséquences liées à la destruction de la fonction publique depuis plusieurs années sont très importantes notamment dans la fonction publique hospitalière.

Cette situation du système public français dénoncée par l’UNSA montre aujourd’hui ses limites.

Il en est de même dans l’éducation nationale puisque les 107 postes attribués à la Seine Saint Denis pour la rentrée 2020 ne permettront pas de mettre en œuvre de façon optimale les annonces ministérielles notamment le dédoublement des GS en EP qui, pourtant, était l’annonce phare du ministre en fin d’année scolaire 2019.

La poursuite de cette mesure est donc tombée totalement aux oubliettes pour la rentrée 2020.

 

En ce qui concerne les dédoublements CP/CE1, là non plus le compte n’y est pas puisque l’UNSA constate que dans de nombreuses situations, l’économie de postes est une priorité.

En effet, nous pouvons remarquer que l’on demande très souvent aux Ă©quipes pĂ©dagogiques de structurer les Ă©coles avec des classes Ă  double niveau CP/ CE1 afin de pouvoir atteindre un e/c acceptable pour la mise en Ĺ“uvre du dispositif 100% rĂ©ussite.

Sachant par ailleurs que dans une grande partie des cas, les locaux ne permettent pas le dédoublement physique mais plutôt la co intervention, qui peut atteindre parfois 26 élèves en REP+.

Cependant cette réalité permet-elle d’obtenir une véritable réussite à 100% comme l’annonce le Ministre ?

Pour l’UNSA la réponse est non.

 

Dans le contexte d’aujourd’hui où les inégalités se creusent par manque de moyens déployés (le prêt de matériel informatique n’étant que partiellement réalisé) et par manque de soutien scolaire pour les familles les plus en difficulté, l’UNSA éducation 93 constate qu’il n’y a encore, cette année, aucun poste RASED créé malgré les besoins spécifiques du département et les difficultés importantes qui existeront après cette période de confinement.

Là encore le manque de moyens alloués aux élèves en difficulté reste trop important et le prétexte de la mise en place des dédoublements en CP/CE1 prouve la méconnaissance totale de la spécificité de la prise en charge de la difficulté scolaire qu’elle soit scolaire, comportementale ou psychologique.

 

Certes quelques postes sont créés dans l’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers mais pour l’UNSA éducation, ces créations sont bien au-dessous des besoins réels du département.

 

L’UNSA Education 93 constate également l’absence de création de postes de remplaçants ce qui induit de nouveau le recrutement massif de contractuels pour l’année scolaire 2020-2021.

Il est certain que la Seine Saint Denis, dĂ©jĂ  largement en tĂŞte de ce recrutement sur l’ensemble du territoire, se rapprochera du millier de personnels non titulaires 1er degrĂ© lors de la prochaine annĂ©e  scolaire.

Cela démontre bien la volonté de réduire encore et toujours les dépenses liées à l’enseignement public dans notre département.

 

En conclusion, l’UNSA regrette vivement que les moyens indispensables à la réussite de tous les élèves de notre département ne soient pas réellement mis en œuvre et pire encore soient moindres que les années précédentes.

Certes une dotation supplémentaire de 24 postes vient d’être allouée pour l’académie de Créteil suite aux annonces ministérielles et pour faire face à la crise du COVID 19 cependant il est fort probable que ces postes servent au département de la Seine et Marne pour les communes de moins de 5000 habitants comme le souhaite le Ministre.

 

Pour l’UNSA éducation 93, les difficultés du département de la Seine Saint Denis ne sont toujours pas prises en compte réellement alors que le Premier Ministre s’était engagé à plus de service public dans le département lors de sa venue le 31 octobre 2019 (Discours du 31/10/19 - Discours du Premier ministre - L’Etat plus fort en Seine-Saint-Denis).

 

L’UNSA Education a voté contre les propositions du DASEN et l’ensemble des organisations syndicales a donc rejeté unanimement les mesures pour ce CTSD du 7 avril 2020.

 

Le CTSD de repli a eu lieu également ce mardi dans l’après midi sans qu’aucune mesure supplémentaire ne soit proposée.

 

Voici les mesures annoncĂ©es Ă  la fin du CTSD :

  • 159 ouvertures de classes et 95 moyens 100% CP/CE1

  • 169 fermetures de classes et 22 moyens 100% CP/CE1

  • 4 ouvertures et 1 fermeture moyens 100% GS

  • 23 Postes Hors la classe (CPC, rĂ©fĂ©rent MPVS,…)

  • 10 ouvertures Bassins conditionnelles


 

Nous avons donc 102 postes utilisés sur les 107 attribués pour la Seine Saint Denis au CTA de janvier 2020 (les 5 postes qui restent servent à compenser les décharges de direction).

 

Vous trouverez le détail des mesures pour la rentrée 2020 en PJ.

Un CTSD d’ajustement se tiendra au mois de juin.

 

L’UNSA éducation 93 restera donc encore plus vigilante à l’ensemble des décisions et des propositions qui seront faites à l’avenir pour garantir les meilleures conditions de travails des enseignants du département et par conséquent la réussite de tous les élèves.


 

Xavier Lioté

Pour L’Unsa Education 93

 

 


   3 CTSD de repli phase ini   
(384.1 ko)
   4 CTSD de repli phase ini   
(213.2 ko)
   5 CTSD de repli phase ini   
(252.2 ko)
   6 CTSD de repli phase ini   
(220.1 ko)
   Compte rendu du CTSD du m   
(265.1 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir