SECTION SE-Unsa de la SEINE MARITIME - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - 76@se-unsa.org

 
Plus d’enseignants 1er degrĂ© en ULIS collège ?
Article publié le mercredi 28 avril 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une audience intersyndicale avec le DASEN 76 s’est déroulée le 27 avril consécutivement à l’impossibilité pour les PE de postuler (et de repostuler pour ceux qui étaient à titre provisoire) sur les postes en ULIS collège à la rentrée prochaine.
Le Dasen justifie sa dĂ©cision (dĂ©partementale) par une « politique drastique  de rĂ©cupĂ©ration des moyens 1er degrĂ© qui alimentent les dispositifs inclusifs dans le second degrĂ© Â» (sic), qu’il se heurte Ă  un manque de ressources humaines ; Il doit faire avec l’enveloppe de moyens qui est donnĂ©e au 1er degrĂ© seinomarin qui, bien que consĂ©quente, l’oblige Ă  faire des choix… Arguant d’une « approche pragmatique Â» (re-sic) : A dĂ©faut de trouver des candidats du second degrĂ© (encore faut-il trouver les personnels volontaires et formĂ©s chez les PLP-PLC !), il prĂ©fère avoir recours Ă  des enseignants contractuels du 2nd degrĂ© pour occuper les 5 postes d’ULIS-collège nouvellement crĂ©Ă©s pour la rentrĂ©e 2021. Pire, les 5 enseignants Ă  titre provisoire cette annĂ©e sur des Ulis collège et partant en formation CAPPEI ne peuvent mĂŞme pas repostuler sur ces supports au mĂ©pris d’une prioritĂ© pourtant Ă©crite en toutes lettres dans les Lignes Directrices de Gestion qui prĂ©sident aux opĂ©rations du mouvement ! Il ajoute qu’il se retrouve en difficultĂ© sur les postes relevant de l’école inclusive dans le 1er degrĂ©, que les moyens de remplacement ASH sont insuffisants.

Pour le SE-Unsa, positionner des contractuels 2nd degré sur ces créations d’Ulis-collège serait un manque de respect total envers les élèves de ces structures et leurs familles qui sont en droit d’attendre une digne qualité d’enseignement. C’est aussi un acte bien peu respectueux des personnels. Qu’en est-il du rôle de personne ressources des enseignants spécialisés auprès des collègues pour les aider à l’inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers, les plus fragiles ?

Monsieur le Directeur Académique assume parfaitement ce choix. Il ne nie toutefois pas la brutalité de ces mesures et la mise devant le fait accompli (disparition des supports au mouvement 1re degré)
Rappelons au passage que, l’année dernière, malgré les avertissements incessants du SE-Unsa après de la DSDEN 76 et du rectorat, les créations d’Ulis-collège n’étaient même pas apparues au mouvement 2nd degré ! (Cette année, il fallait faire usage de persévérance pour dénicher leur appellation…)

Et le respect des LDG ? Devant une menace de recours sur leur non-respect (on y parle de prioritĂ© de retour sur un poste « obtenu Â» et non pas sur un poste Â« publiĂ© Â» au mouvement), le Directeur AcadĂ©mique dit qu’il ne leur a pas Ă©tĂ© promis de rester sur ce poste et qu’il pourrait Ă©ventuellement s’opposer Ă  leur formation CAPPEI puisque le support n’existe plus…

Pour répondre à l’insistance du SE-Unsa sur le non-respect des LDG pour les collègues sur ces postes, le DASEN s’engage finalement à repositionner les 5 PE qui étaient en formation CAPPEI sur ces supports sur ceux-ci s’ils n’étaient pas pourvus au mouvement avant d’y mettre des contractuels.
Il convient qu’une meilleure fluidité et un travail plus en amont doivent être engagés avec le rectorat sur ce sujet.

 
 
 
 
 
ALC