SECTION SE-Unsa de la HAUTE SAVOIE - BOURSE DU TRAVAIL - 7 RUE DU MOLE - 74100 ANNEMASSE
Tél. 04 50 39 73 85 - Por. 06 16 90 33 54 - 74@se-unsa.org

 
Diminution des effectifs ?
Article publié le mercredi 27 janvier 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) a publiĂ© rĂ©cemment une note d’information indiquant que la diminution du nombre moyen d’élèves par classe s’est poursuivie Ă  la rentrĂ©e 2020 dans le premier degrĂ©. Pour le SE-Unsa, il ne faut pas pour autant en oublier que cette moyenne masque notamment des rĂ©alitĂ©s bien diffĂ©rentes.
 

Nationalement :

Dans les Ă©coles publiques, Ă  la rentrĂ©e 2020, les maternelles accueillent en moyenne 23 Ă©lèves par niveau de classe. En Ă©lĂ©mentaire la moyenne est de 21,5 Ă©lèves. 
 
DiffĂ©rents phĂ©nomènes expliquent cette diminution des effectifs par classe. Il convient cependant de rappeler qu’il s’agit d’une moyenne, et que les effectifs sont surchargĂ©s dans de nombreuses structures.
 
 
 
Une baisse entamée depuis plusieurs années
 
Depuis quatre ans, les effectifs moyens par classe du premier degrĂ© continuent de diminuer. Cette baisse est progressive depuis 2013 en maternelle et beaucoup plus rapide depuis 2017 en Ă©lĂ©mentaire. 
 
Elle est évidemment largement due aux dédoublements en éducation prioritaire (commencés en septembre 2017 dans les Rep+) des classes de CP, CE1, et depuis la rentrée 2020 des classes de grande section.
 
 
 
Des améliorations en éducation prioritaire
 
La note de la Depp prĂ©cise que les dĂ©doublements se sont mis en place sans pĂ©naliser les autres niveaux puisqu’au contraire, en Ă©ducation prioritaire, les effectifs par classe diminuent quel que soit le niveau. Toutefois, une phrase est Ă  relever : Les moyens mis Ă  disposition des directeurs d’école semblent donc leur avoir permis de rĂ©aliser, parfois, des amĂ©nagements profitables aux autres Ă©lèves.
 
Pour le SE-Unsa, cela dĂ©montre bien que c’est la volontĂ© des Ă©quipes enseignantes de faire au mieux qui a permis de mettre en Ĺ“uvre des organisations ne pĂ©nalisant pas les Ă©lèves des niveaux qui ne sont pas dĂ©doublĂ©s. NĂ©anmoins, cela n’a pas Ă©tĂ© rĂ©alisable partout.
 
 
 
Pas de conséquence négative hors éducation prioritaire
 
> En maternelle
La diminution des effectifs de maternelle se retrouve dans tous les territoires. Elle est de -1,4 Ă©lève depuis 2015 dans le rural (passant d’une moyenne de 23,2 Ă©lèves par classe Ă  21,8) comme dans les Ă©coles urbaines hors Ă©ducation prioritaire (passant d’une moyenne de 25,5 Ă©lèves par classe Ă  24,1). 
 
> En élémentaire
Cette tendance se retrouve aussi en Ă©lĂ©mentaire, mĂŞme si la diffĂ©rence est beaucoup plus marquĂ©e avec l’éducation prioritaire. En effet, en Ă©ducation prioritaire, l’effectif moyen par classe passe de 22,7 Ă©lèves Ă  16,8 entre 2015 et 2020, soit une diminution de 5,9 Ă©lèves par classe en moyenne.
Dans le rural, l’effectif moyend’une classe élémentaire passe de 22,1 à 21,4 élèves, soit une réduction de 0,7 élève par classe. Enfin, dans les écoles urbaines hors éducation prioritaire, la diminution est similaire puisque la moyenne passe de 24,3 élèves par classe à 23,6 entre 2015 et 2020.
 
 
Un déclin démographique dans le rural
 
Dans le rural, la diminution des effectifs par classe s’explique par le dĂ©clin dĂ©mographique.
La baisse plus rapide du nombre d’élèves que du nombre de classes a logiquement permis de scolariser les élèves dans des classes moins chargées.
 
 
Les dédoublements et plafonnement des classes toujours en cours
 
Depuis la rentrĂ©e 2020, les dĂ©doublements concernent l’ensemble des classes de grande section, CP et CE1 en Rep et Rep+.
 
Ă€ cela s’ajoute une autre mesure : le plafonnement Ă  24 du nombre d’élèves par classe en grande section, CP et CE1 sur l’ensemble du territoire. Sa mise en Ĺ“uvre s’étale des rentrĂ©es 2020 Ă  2022. Ă€ l’heure actuelle, 36 % des classes accueillant des grandes sections, 17 % des classes accueillant des CP et 25 % des classes accueillant des CE1 comptent encore plus de 24 Ă©lèves.
 
Au total, pour ces trois niveaux dans les Ă©coles publiques, 78 % des classes accueillent 24 Ă©lèves ou moins Ă  la rentrĂ©e 2020.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour le SE-Unsa, la poursuite de la diminution des effectifs par classe est une bonne nouvelle mais ce n'est qu'in dĂ©but. Cependant, il est essentiel de ne pas avoir une vision tronquĂ©e de la rĂ©alitĂ©. Ces moyennes cachent des situations très disparates, notamment avec des classes ayant des effectifs extrĂŞmement chargĂ©s.
 
De plus, des effectifs plus faibles ne font pas tout. D’autres besoins sont Ă©galement nĂ©cessaires en dehors de la classe : il est essentiel de reconstruire des Rased complets, de renforcer le nombre des enseignants rĂ©fĂ©rents dans les dĂ©partements, de crĂ©er des postes de remplacement supplĂ©mentaires, de prĂ©server l’offre Ă©ducative en milieu rural…
 
Le déclin démographique est donc une occasion à saisir pour relever de nombreux défis. C’est également tout l’enjeu de la carte scolaire pour laquelle le SE-Unsa, partout sur le territoire, sera vigilant quant à la mise en œuvre effective des engagements ministériels.

 

DÉPARTEMENTALEMENT

La situation haut-savoyarde est malheureusement ternie par un taux d'encadrement (nombre de P.E/100 élèves) dès plus bas, si ce n'est le plus bas de France et qui peine à remonter.

De plus, la très faible dotation de 9 postes seulement rend extrement difficile les travaux de carte scolaire demandant, entre autres, de combiner les dédoublements en CP-CE1 en REP, d'alléger les effectifs de GS-CP-CE1, de préserver les classes en milieur rural, de maintenir des effectifs de remplaçants adéquats...

Il en a résulté l'an dernier des fermetures douloureuses pour les équipes, remettant en cause le travail effectué jusqu'à présent (notamment la fermeture des postes PACTE) et de nouvelles fermures probables cette année destabilisant une fois de plus les équipes.

--> enquête carte scolaire en vue du comité technique

Selon nos calculs, la moyenne départementale générale est de 23.35 élèves par classe (nationalement 23 en maternelle, 21.5 en élémentaire)

La moyenne Hors REP est de 23.56/classe

La moyenne en secteur montagne est de 20.6/classe

La moyenne en secteur particulier est de 23.17/classe

La moyenne en REP est de 19.1/classe

 

Moyennes par circo
Circo Secteur particulier Montagne REP Moyenne
Annecy E 24.4 19.2 x 22.2
Annecy O x x x 25
Annecy S 23.2 21.6 x 23.8
Annemasse1 23.7 x 19.4 23.6
Annemasse2 23.45 19 x 24.6
Bonneville1 22.7 20.3 x 22.8
Bonneville2 24.1 22 x 23.1
Cluses 21.9 17.7 18.84 23.1
Evian x 20.5 x 22.4
Rumilly 21.7 x x 23.3
St Gervais 21.8 22.34 x 22.5
St Julien 23 23.2 x 25.1
Thonon 25 x x 25.3

Taux d'encadrement 74

 

  R2017 R2018 R2019 R2020 R2021
P/E 5.12 5.12 5.18 5.25 5.28
Elèves/classe   24.52 24.16 23.7 23.6
nbre d'Ă©lèves 73740        

 

  2007 2008 2009 2010 2011
P/E 5.11 5.08 5 4.99 4.92
E/c          
nbre d'Ă©lèves     66960 67776 68771
  2012 2013 2014 2015 2016
P/E 4.88 4.9 4.98 5.02 5.06
E/c          
nbre déléves 70285 72064 72654 73143 73584

 

 
 
 
 
ALC
Prendre un rendez-vous
RDV