SECTION SE-Unsa de la SARTHE - MAISON DES SYNDICATS - 4 RUE D ARCOLE - 72000 LE MANS
Tél. 02 43 87 18 19 - Por. 07 77 73 23 52 - 72@se-unsa.org

 
Temps de service dans le 1er degrĂ© et APC : La position du SE-Unsa
Article publié le jeudi 15 septembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Pour le SE-Unsa, le temps de concertation et de relations avec les partenaires de l’école doit être mieux pris en compte dans nos obligations de service. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de l’offre pédagogique.
 
Les possibilités offertes par les Activités Pédagogiques Complémentaires de mettre en place des activités en lien avec le projet d’école peut permettre de travailler autrement et participent ainsi à un enrichissement de l’offre pédagogique. Le travail en petits groupes permet également de mieux accompagner les élèves en difficultés passagères. Les APC, pour lesquelles les enseignants bénéficient d’une liberté d’organisation, sont aussi un temps pour tester de nouvelles pratiques et mettre en œuvre des projets. Les IEN doivent respecter ce dernier point.

Pour autant, la mise en oeuvre concrète des APC n'est pas simple et leur efficacité pédagogique restera limité pour un certain nombre d'élèves. Ce que nous rapporte les collègues en général, c'est que les APC permettent au moins d'améliorer les relations entre l'enseignant et ses élèves.

Certains collègues sont déchargés de tout ou partie des APC (direction d'école). Ces décharges pourraient être élargies à d'autres collègues qui accueillent dans leur classe des élèves handicapés et qui ont besoin de temps de concertation avec un AESH.

Pour le SE-Unsa, intĂ©rĂŞt des personnels et intĂ©rĂŞt des Ă©lèves ne doivent pas s’opposer mais se concilier. Le SE-Unsa porte ainsi dans ses mandats l’exigence d’un abaissement du temps d’enseignement Ă  23 h pour tous (au lieu de 24h actuellement).  En effet, la France continue d’imposer Ă  ses Ă©coliers le nombre d’heures de classe le plus important des pays de l’OCDE. Notre système reste toujours marquĂ© par la quantitĂ©, et ce plus par principe que par souci d’efficacitĂ©.

 
Pour le SE-Unsa, le temps dĂ©gagĂ© par cet abaissement permettrait ainsi de mieux prendre en compte le travail de concertations et d’échanges des enseignants du 1er degrĂ©. Ce temps est essentiel dans la construction d’une Ă©cole au service de la rĂ©ussite des Ă©lèves, tout en apportant reconnaissance et confiance aux professionnels que nous sommes.
 
Les besoins en concertation ont en effet augmentĂ© significativement. La refondation avec ses nouveaux programmes de cycle, son travail inter-degrĂ©s au cycle 3, son renforcement de l’inclusion scolaire, ne peut ĂŞtre effective sans donner plus de temps aux Ă©quipes. Pour le SE-Unsa, l’ensemble des 108 heures ne sont pas de trop. Il faut donc Ă©laborer et nĂ©gocier une organisation du service des PE qui permette de conserver les APC partout oĂą les enseignants le souhaitent. Des solutions peuvent ĂŞtre trouvĂ©es dans une formule gagnant-gagnant pour les Ă©lèves comme pour les enseignants.

 

 
 
 
 
ALC