SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
CHSCT exceptionnel 10/12
Article publié le mardi 14 décembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Présents : IA-DASEN, secrétaire générale, conseillère prévention départementale, médecin de prévention, membres du CHSCT 71 (FSU, UNSA, SGEN, FO).

Pour l’UNSA : N. MELINE, O. BLANC, JC BAY-LAPLANTE.

 

Déclarations liminaires FSU, UNSA, FO notamment au sujet de la mise à jour du protocole COVID dans les écoles : plus de fermeture systématique de classe en cas de cas positif mais seulement une mise à l’isolement de la classe avec retour successif des élèves sur présentation d’un test négatif sans délai minimum. Les déclarations se rejoignent sur de nombreux points : épuisement des personnels et notamment des directeurs, inefficacité du protocole pour mettre fin aux chaines de contamination, volonté du gouvernement de maintenir les classes ouvertes quoi qu’il en coûte.

Le DASEN accueille les déclarations et donne quelques éléments de réponse. Il indique  que le rôle de l’école s’est élargi dans ce contexte de crise sanitaire : l’école permet également d’assurer la continuité du lien économique et social. Les syndicats s’interrogent sur les raisons de la MAJ du protocole, le DASEN explique qu’il ne dispose pas des raisons médicales qui appuient cette MAJ. En revanche cette nouvelle version avait déjà été expérimentée dans 10 départements en France, notamment dans le Rhône et en Côte-d’Or. D’après le DASEN, les résultats ont semblé positifs en Côte d’Or. Un membre du CHSCT indique qu’ils ont été mauvais dans le Rhône.

Les représentants du personnel soulignent également la charge de travail qui pèse sur les enseignants lorsque ceux-ci doivent assurer le présentiel et le distanciel. Le DASEN indique que ce travail ne doit pas dépasser celui effectué pour un élève malade hors du contexte Covid :  Transmission des leçons et exercices. Les membres du CHSCT soulignent que certains parents peuvent être très exigeants concernant la continuité pédagogique. D’ailleurs des tensions peuvent également apparaitre avec ces derniers au sujet du respect des règles sanitaires. Le DASEN souligne que ses services font le maximum pour être réactifs : courriers aux parents, intervention de l’EMS, dans ce dernier cas les forces de l’ordre peuvent être prévenues et associées au besoin à l’action pour assurer la sécurité des personnels enseignants.

Concernant les mesures de prévention le DASEN nous informe que l’État viendra aider financièrement les collectivités locales pour l’installation de capteurs de CO2 dans tous les établissements scolaires (primaire et secondaire).

Ø  Point de situation COVID 19, seul point à l’ODJ

En moyenne 60 à 80 classes sont non remplacées chaque jour sur notre département, où le taux de remplaçants est plus faible que la moyenne nationale.

En revanche les remplacements des décharges de directeur de 1 à 3 classes continuent d’être assurés notamment grâce aux 50% d’entre eux qui sont désormais déchargés de manière stable. Les syndicats reviennent sur la charge incommensurable de travail qui pèse sur les personnels de direction qui doivent gérer leur classe en plus des fermetures, mises à l’isolement et nombreuses remontées d’informations liées à la pandémie. Le DASEN dit comprendre les difficultés, et demande de « tenir Â» jusqu’aux vacances de Noël.

Sur 7 jours glissants :

421 élèves positifs : 179 en collège, 40 au lycée, 39 en maternelle, 163 en élémentaire.

22 classes ont été fermées (17 dans le 1er degré, 5 dans le second) et 96 placées à l’isolement.

Une mesure locale est venue renforcer les mesures nationales : les déplacements à la piscine ont été suspendus.

Un point hebdomadaire sera de nouveau diffusé aux membres du CHSCT71 .

L’UNSA tient à remercier le personnel de la cellule de crise pour sa réactivité.

L’UNSA rappelle également sa demande concernant l’ajout d’un paragraphe, dans les convocations au CHSCT, qui détaille l’autorisation d’absence qui en découle (préparation, trajet, réunion et compte rendu (article 15 du décret 82-451)). Le DASEN valide une nouvelle fois cette demande.

 La séance est levée à 16h15.


 
 
 
 
 
ALC