SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
COMPTE RENDU CAPD 10 décembre
Article publié le mardi 15 décembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CAPD 10/12/2020

Le secrétaire de séance étant établi (Snuipp 71), la séance débute par la lecture liminaire du SE-UNSA (voir fichier). Aucune autre organisation syndicale n’en aura préparé…

Voici les réponses du DASEN à la déclaration du SE-UNSA :

- Concernant la loi de la transformation de la Fonction Publique : le DASEN indique le lien va évoluer. Il est néanmoins soucieux de maintenir une capacité d’écoute, une capacité d’échange. Dans cette optique, il aura à cœur de maintenir des instances pour maintenir un dialogue (le groupe de travail des directeurs en est un exemple probant).

- Cette année, le DASEN précise qu’il y a eu 5,8 ETP attribué dans une démarche de reconnaissance et de valorisation du travail des directeurs d’école dans les RPI.

- L’école a joué et continuera à jouer son rôle en tant que levier majeur pour la lutte contre le virus et le retour au travail.

- Concernant notre remarque sur la formation en présentiel : compte-tenu des résultats de l’enquête TIMMS, il y avait une urgence à mobiliser les équipes et à répondre à ce besoin de formation des personnels. Les résultats sont loin des attentes… Par ailleurs, les constellations étant par définition des groupes réduits, il est tout à fait possible de maintenir les gestes barrières. Cette démarche est donc compatible avec la règlementation en vigueur et le souci de garantir la santé/sécurité des personnels. Nos résultats ne sont pas si brillants pour que nous puissions nous libérer de pratiques dans les classes….

- Le DASEN sera tout particulièrement attentif aux personnels stagiaires, ainsi qu’à leurs besoins. Il est bien conscient de la fatigue qui est la leur dans ce contexte particulier. C’est une année exceptionnelle à bien des égards, notamment concernant le fonctionnement de la formation de ces personnels stagiaires qui connait un fonctionnement inédit. Ils ont été recrutés sur un format de concours inédit (suivi de près par l’inspection générale). Néanmoins le DASEN entend l’alerte que le SE-UNSA a lancé. Les jeunes stagiaires seront accompagnés au mieux selon les conditions originales et spécifiques que nous connaissons cette année.

 

Questions diverses du SE-UNSA 

- Les courriers adressés aux stagiaires par leur circonscription sont-ils envoyés directement sur les boites mails professionnels des personnels, ou passent-ils par voie hiérarchique via le directeur de leur école ? Les courriers administratifs de la DSDEN pour les PEFS sont envoyés sur les boites mail professionnelles. Néanmoins, certains PEFS recrutés sur la liste complémentaire n’avaient pas encore de NUMEN et ne pouvait pas avoir accès à leur Webmail. De fait, les courriers sont arrivés par un autre biais. Aujourd’hui, la situation devrait être régularisée.

- Plusieurs retours de stagiaires mettent en évidence la difficulté d’effectuer son stage en classe de PS, voire TPS, niveaux qui requièrent des compétences très spécifiques dont la mise en place est problématique avant que la formation correspondante ait été effectuée. Serait-il possible d’avoir une bienveillance particulière pour les stagiaires concernés, afin qu’ils ne soient pénalisés ni au moment des difficultés, ni à long terme au moment de l’évaluation finale ? Le contexte anxiogène de cette année et le surmenage des équipes en place peut conduire, faute de temps, à diminuer l’habituel accompagnement non officiel des collègues de l’école, majorant ainsi le stress des stagiaires concernés. La question a déjà été évoquée par le SE-UNSA en début de séance et des réponses ont déjà été apportées suite à notre déclaration liminaire. Néanmoins, la DSDEN a conscience que la prise de responsabilité en PS et TPS est particulière, une bienveillance est donc exercée. Elle indique également que sur 27 procédures d’aide rédigées, seuls 5 PEFS sont en difficultés sur les niveaux évoqués. Certes, des difficultés de gestion dans la gestion de classe peuvent être parfois présentes, mais il semblerait que les difficultés relèvent davantage d’un manque de préparation.

→ Mme Frayer-Miettaut indique que les M2C et les DU ont reçu une formation sur la pédagogie à l’école maternelle. Rien n’a été fait pour le moment pour les autres stagiaires…

- Le code de l'Éducation (article D321-12) stipule que l'accueil des élèves doit être assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Il stipule par ailleurs que le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, doit être réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école. Si dans les faits, il est rare qu'un enseignant arrive dans sa classe à l'heure précise du début des cours, peut-on imposer à un enseignant non inscrit au tableau de surveillance des récréations d'être présent dans l'école 10 minutes avant l'entrée en classe ? oui, on peut l’imposer aux enseignants car le tableau de surveillance ne se substitue pas au code.

- Les directeurs peuvent-ils se déplacer hors établissement pendant leur jour de décharge pour des missions qui relèvent de leur fonction (ex: dépôt de dossiers à l'inspection, à la poste, ...) ? Quelle latitude leurs prérogatives leur confèrent-elles ? Oui ils peuvent se déplacer pendant leurs jours de décharge pour remplir des missions propres à leur fonction.

- Concernant la journée de solidarité, puisqu’il s’agit dans les textes de 6h de concertation dans les écoles, pourrait-elle être laissée à la responsabilité de chaque équipe pédagogique ? Les concertations nécessaires aux protocoles sanitaires successifs et à leur mise en place se sont enchaînées, et sans doute ne sont-elles pas les dernières. Chacun a donné sans compter de son temps pour la préparation d’un hommage digne à notre collègue Samuel Patty… investissement que l’invalidation de ce travail a rendu particulièrement amer. Plus largement, une telle prise en compte de l’état inquiétant de surmenage et de fatigue d’un grand nombre de collègues serait un signal bienvenu, alors que les enseignants ont l’impression de s’épuiser dans l’indifférence générale et le déni de leur institution. La DSDEN rappelle une nouvelle fois que la journée de solidarité reste de la compétence des IEN de circonscription.

Informations complémentaires :

- La formation doit correspondre à un besoin : elle est faite pour améliorer les compétences de chacun. C’est donc un levier utilisé lorsqu’il y a des besoins identifiés. Si la coopération entre pairs ne doit pas être obligatoire, la co-observation est une des modalités de travail à ne pas négliger. C’est très clairement un élément d’évolution. L’enjeu n’est pas de juger le collègue observé, mais d’avoir un point d’appui sur lequel travailler. → formation par mutualisation : reconnaissance du principe que chacun peut apporter un plus au collectif.

- Journée de pré-rentrée : chaque école a la possibilité d’utiliser cette journée au mieux. Son organisation diffère de la journée de solidarité. Concernant cette dernière, c’est l’IEN qui validera ou non les propositions des équipes. Le DASEN donne une totale délégation aux IEN pour déterminer le meilleur pour l’utilisation de cette journée de solidarité.

- Interface école-connectée : l’ENT ECLAT a vocation de se développer de la maternelle au secondaire. C’est un outil qui peut potentiellement améliorer la communication et la fluidité des échanges entre familles et institution. C’est un outil connu des équipes, notamment celles de Chalon 2 (ERUN + IEN). Pour rappel, M. Marlier (IEN Chalon 2) est l’IEN en charge du numérique sur le département.

- Inscription à ENT ECLAT : il y avait un délai très limité de réponse. Une formation pour connaitre l’outil sera mise en place pour se familiariser avec cet outil et pouvoir l’exploiter au mieux. Les ERUN ont pris l’attache des équipes concernées pour que l’ENT ne soit déployé que dans les écoles qui en ont fait une demande. Certaines collectivités souhaitent davantage de temps avant de se lancer dans cette aventure. C’est notamment le cas de Chalon, qui prévoit de déployer cet outil un peu plus tard, probablement en vague 5 (rentrée 2021). Une vigilance est à prévoir : des bugs ont déjà eu lieu avec cette interface pendant quelques jours… D'autre part, cette technologie n’est pas accessible à tout le monde. Pour le DASEN, aucun outil ne garantit que le matériel fonctionne tout le temps. Néanmoins, il est susceptible d’évolution dans le temps. Quelques réserves sont émises en cours de réunion, car certaines familles n’ont pas ou peu d’accès à cet outil car elles n’ont pas l’équipement nécessaire. Le DASEN indique que l’équipement des familles doit faire l’objet d’une attention particulière dans le cahier des charges. Il rappelle également que des procédures sont en cours pour équipe les familles d’outils informatiques. L’utilisation de l’ENT peut être faite par le téléphone et il ne semble, selon lui, que toutes les familles soient équipées d’un portable…

- La liste des stagiaires a été transmise avec les PE. Quid de la liste des AESH ? La DSDEN a questionné le rectorat. Elle est en attente de réponse.

- A la date du 09/12/2020, il y a 72 élèves avec notification MDPH, mais non accompagnés (ils sont en attente). Le taux de couverture des élèves à besoin d’accompagnement sur le département est de 96%. Le DASEN vise 100%. Chaque jour, des notifications arrivent. Les recrutements sont en cours, mais des démissions arrivent aussi… Un recrutement d’AESH est fait à chaque fois qu’il y a une démission. Un recrutement d’AESH référent (1 par réseau) est prévu pour début janvier : une augmentation de leur quotité de travail est nécessaire, avec un temps banalisé le mercredi pour accompagner les AESH qui en auraient besoin. Le développement des PIAL, quant à lui, s’ajuste au mieux. Une note de cadrage départemental devrait arriver lorsque Mr Enée aura fait le tour des 5 PIAL.

- Dépistage avec test antigénique : 7 établissements scolaires seront support pour le dépistage. L’organisation du temps de dépistage sera fait sur 2 jours : mardi et vendredi. Campagne prévue du 11 décembre jusqu’en février 2021. Des précisions devraient être données prochainement. Campagne pilotée par Isabelle Touzot et le Dr Hurdequint. Public ciblé : personnels symptomatiques, puis personnel contact.

- Appréciations des entretiens de carrière : à partir du 15 janvier 2021 au plus tard avec message sur les boites mail. Elles sont visibles dans iprof. Attention il est nécessaire de passer par mon portail agent : iprof → Onglet « les services » → renvoi vers le portail agent SIAE. On retrouve son compte-rendu des années précédentes. Pour ceux qui n’ont pas eu de RDV de carrière (pour les passages de grade), le lien pour les consulter est limité dans le temps.

- Il y a eu 655 journées sans remplacements, toutes absences confondues.

- Recrutement de contractuels :

o Pour contrer la pénurie et palier au manque de personnel : autorisation d’engager 17 contractuels en Saône et Loire avec des contrats qui peuvent commencer tout de suite et aller jusqu’au 5 février au plus tard. Un vivier de personnes étaient présentées à la DSDEN (personnes ayant parfois candidatées il y a plusieurs semaines, voir plusieurs mois), mais un nombre conséquent de ces personnes n’était plus disponible aujourd’hui.

o 4 personnes ont déjà été recrutées (secteur Tournus, Chalon 1, Creusot, Macon nord). 3 autres sont en cours de recrutement. Les affectations sont faites en fonction du domicile de la personne, car toutes les circos sont dans le besoin (affectation sur des postes de brigade). Demande aux IEN de les placer à des endroits qui n’obligerait pas à des déplacements trop importants.

o Plus faible diplôme : licence, sinon M1 ou M2. Les personnes ayant échouées au concours seront engagées en priorité (s’il y a le choix !), car elles ont bénéficié de formation. Les conseillers pédagogiques suivent de près ces personnes.

o Le recrutement va se poursuivre jusqu’à atteindre le nombre maximum (17 personnes). Mais pour l’instant, il n’y a pas assez de candidats...

- Maitre RASED : 2 personnes ont été sollicitées pour effectuer des remplacements courts. Leur avis a été demandé, rien n’a été imposé (uniquement avec leur accord). On peut les solliciter dans des situations particulières. Mais cela doit rester exceptionnel : ça ne doit pas se systématiser., mais être une réponse ponctuelle. Mme Frayer-Miettaut relève qu’il s’agit surtout d’une question de solidarité… -

- Moratoire des communes pour la carte scolaire 2021 : il y a actuellement une analyse des situations avec les IEN (recensement des effectifs). Aucune consigne n’est donnée pour l’heure, car l’institution est en attente d’informations (pas de calibrage pour le moment).

- GT mobilité/mouvement : il n’est pas prévu de faire de GT au niveau départemental.

- Point sur les demandes ASA : 34 ASA PE toutes acceptées + 14 ASA AESH également toutes acceptées. ASA prolongées au-delà du 1er décembre. Pas de données à l’heure actuelle pour les vaccinations des enseignants.

Ordre du jour : Les conseils d’école et la CAPD doivent se prononcer pour la présidence des conseils d’école. La liste des fusions des conseils d’école pour l’année scolaire 2020-2021 est présentée et actée. L’année prochaine, la CAPD ne sera plus concertée pour cette fusion de conseils d’école… Ce ne sera plus dans ses attributions…


 
 
 
 
ALC