SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
Lundi 11 mai : j’agis pour la sĂ©curitĂ© dans mon Ă©cole
Article publié le dimanche 10 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lundi 11 mai, les enseignants seront de retour dans leur école. C’est en constatant sur place les possibilités de mettre en place les consignes sanitaires qu’il faudra agir. Un travail en équipe doit être mené pour juger de la nécessité de signaler une reprise impossible dans les conditions présentes. Nous vous proposons de vous accompagner dans cette démarche inédite et urgente.

  A partir du 11 mai, notre ministère, la municipalitĂ© et l’équipe pĂ©dagogique doivent veiller Ă  la mise en oeuvre des recommandations prĂ©sentes dans le « protocole sanitaire ».

La circulaire de reprise complète les informations nécessaires à la reprise.


Dans le cas où il est impossible d’appliquer une ou des mesures prévues dans le protocole sanitaire,


Par exemple:

  • DifficultĂ©s pour accueillir le nombre d’élèves en respectant les gestes barrières.
  • Nombre trop important d’élèves.
  • ImpossibilitĂ© d’étaler suffisamment les entrĂ©es et les sorties de l’établissement.
  • ImpossibilitĂ© d’organiser des temps de rĂ©crĂ©ation vu le nombre de groupes devant se succĂ©der.
  • ImpossibilitĂ© de respecter les règles sur le lavage des mains comme indiquĂ© dans le protocole.
  • DifficultĂ©s pour effectuer un nettoyage et une dĂ©sinfection suffisante des locaux et du matĂ©riel.
  • Personnels d’entretien en sous effectifs.
  • Mise Ă  disposition insuffisante de lingettes.
  • MatĂ©riel individuel ou collectif pĂ©dagogique insuffisant.
  • Sanitaires en nombre insuffisant pour permettre l’application des consignes.
  • DifficultĂ©s pour maintenir la distanciation sociale Ă  l’arrivĂ©e et aux abords de l’école, en cour de rĂ©crĂ©ation, dans les couloirs, dans les sanitaires...

Il est nécessaire d’agir !

 

 

2 cas de figure peuvent voir le jour, Ă  savoir :

 

 

A - J’estime, de manière individuelle, que mes élèves sont en danger du fait de l’impossibilité d’appliquer le protocole sanitaire.

 

Que dois-je faire ?

  • J’alerte immĂ©diatement ma hiĂ©rarchie par le biais d’une fiche du registre santĂ© et sĂ©curitĂ©. Pour savoir comment faire, guide en pièce jointe.  Une fiche devra ĂŞtre renseignĂ©e pour chaque problème constatĂ©.
  • Je demande par courrier Ă©lectronique depuis mon adresse professionnelle Ă  mon IEN et Ă  la municipalitĂ© de prendre les mesures nĂ©cessaires dans les meilleurs dĂ©lais pour faire cesser cette atteinte Ă  la santĂ© et Ă  la sĂ©curitĂ© de tous les usagers (gants, masques, disposition des locaux, gel, etc).

 

B - J’estime que mes élèves et moi-même sommes en danger du fait de l’impossibilité d’appliquer ce protocole.

Que dois-je faire ?

Pour protéger les élèves

  • J’alerte immĂ©diatement ma hiĂ©rarchie par le biais d’une fiche du registre santĂ© et sĂ©curitĂ©. Pour savoir comment faire, guide en pièce jointe. Une fiche devra ĂŞtre renseignĂ©e pour chaque problème constatĂ©.

Pour me protéger

J’exerce mon droit d’alerte car j’estime que je me trouve exposé à un danger grave et imminent pour ma vie ou ma santé. Le décret parle d’un “motif raisonnable”.

Ce droit d’alerte concerne exclusivement ma situation en tant qu’agent ; il n’est pas prévu pour les élèves ou les autres collègues. C’est un préalable obligatoire au droit de retrait.

Pour l’exercer

  • J’alerte immĂ©diatement mon IEN par tĂ©lĂ©phone.
  • En mĂŞme temps, je signale immĂ©diatement la nature du problème rencontrĂ©, en veillant notamment Ă  indiquer son jour et son heure et Ă  renseigner toutes les autres rubriques prĂ©vues dans le registre spĂ©cial de danger grave et imminent. Si ce registre spĂ©cial n’existe pas dans l’école, utilisez le document en pièce jointe.
  • J’envoie cette fiche du registre spĂ©cial de danger grave et imminent dans les plus brefs dĂ©lais Ă  l’IEN par mail (depuis ma boĂ®te mail professionnel) avec demande d’accusĂ© de rĂ©ception.  ATTENTION, je saisis un reprĂ©sentant du personnel Unsa-Education au CHSCT71  en nous mettant en copie du mail 71@se-unsa.org. Ce dernier pourra alors lancer une alerte et suivre l’évolution de la situation avec s’il le faut un CHSCT spĂ©cial dans les 24 heures.

A partir du jeudi 14 mai

Malgré cette procédure d’alerte, si aucune mesure rectificative n’a été mise en place, puis-je exercer mon droit de retrait ?

Si ma situation de travail continue à présenter un danger grave ou imminent, je pourrai exercer mon droit de retrait tant que les mesures de protection me concernant n’ont pas été prises et suivies.

Ce droit est individuel et non collectif. Ce retrait ne doit toutefois pas entraĂ®ner une nouvelle situation de danger grave et imminent pour d’autres personnes et particulièrement les Ă©lèves. 

 

Pour exercer votre droit de retrait, il est impératif de nous contacter au plus vite pour vous guider et vous accompagner dans cette démarche:

03 85 41 32 22       71@se-unsa.org


   Guide Saisie du CHSCT   
(591.8 ko)
   Fiche ResponsabilitĂ© Ale   
(598.7 ko)
 
 
 
 
ALC