SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
CTSD du vendredi 13 mars
Article publié le vendredi 13 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L'ordre du jour de ce CTSD était : la rentrée dans les collèges, la cartographie des PIAL pour septembre 2020, les berceaux Cappéi

Le Dasen était présent en début de ce CTSD mais est parti pour la réunion des Dasen avec le ministre. La Secrétaire Générale, Mme Jehanno, a ensuite mené la réunion en présence de M Leroy, IEN-IO.

Avant de partir, le Dasen a répondu à notre déclaration liminaire expliquant que les PIAL doivent répondre aux besoins des usagers, non seuelemnt pour couvrir les moyens mais aussi améliorer la qualité des prises en charge, tout en gardant l'objectif de développer l'autonomie des élèves. Il y avait 1781 notifications d'accompagnement en février 2020 avec une couverture de 97% des besoins.

Cartographie des PIAL

M Enée, IEN adaptation scolaire, a présenté la cartographie existante des PIAL était le projet pour la rentrée 2020 avec la généralisation des PIAL à tout le département.

Cette année 2019-2020, il y avait 16 PIAL de différents types pour expérimentation.

A la rentrée 2020,il y aura 20 PIAL qui compteront tous un lycée éventuellement, un ou plusieurs collèges avec les écoles de secteur rattachées. Le copilotage sera assuré par un IEN et un chef d'établissement.

La coordination des PIAL a été confiée aux DACS. A l'heure actuelle, il en manque 8.

Berceaux Cappéi

La Secrétaire Générale nous informe que les berceaux ont été sélectionnés en fonction de leur disponibilité au mouvement 2019 comme le stipule les textes. 9 postes seront réservés pour 2020 dont 5 en ESMS (établissements médico-éducatifs) et 4 en ULIS.

Les commissions sont prévues entre le 30 mars et le 1er avril.

Rentrée 2020 dans les collèges

Nous faisons remarquer que l'obligation des 2 heures supplémentaires augmente le fractionnement des postes et beaucoup de BMP ne sont que de 3 heures et risquent de laisser des élèves sans professeur.

On peut tout de même remarquer l'effort de l'administration départementale pour réduire à 4 le nombre de suppression de postes contre les 18,4 postes annoncés.


   DĂ©claration Unsa Educati   
(199 ko)
 
 
 
 
ALC