SECTION SE-Unsa de la SAONE ET LOIRE - MAISON DES SYNDICATS - 2 RUE DU PARC - 71100 CHALON SUR SAONE
Tél. 03 85 41 32 22 - Por. 07 66 79 25 79 - 71@se-unsa.org

 
Le CDEN du 24 juin entérine les mesures de carte scolaire
Article publié le mercredi 24 juin 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La préparation de la carte scolaire pour les écoles de Saône-et-Loire se termine avec ce dernier CDEN du 24 juin.

Le DASEN y a présenté les mêmes mesures qu'au dernier CTSD (voir pièce jointe) c'est-à-dire la confirmation de 7 attributions d'emploi ( 5 ne se font pas), la confirmation de 13 retraits d'emploi et la ré-implantation de 15 emplois bloqués.

(voir pièce jointe)

Un point spécifique a été fait sur les rythmes scolaires.

L'UNSA a fait une déclaration liminaire sur les dernières opérations de la carte scolaire à l'ordre du jour, ainsi qu'un point d'actualité sur la réforme du collège et un point d'inquiétude sur la réforme territoriale et la fusion des régions.

(voir pièce jointe) OU LIRE ICI

(La FSU a également lu une déclaration )

Aux déclarations liminaires, le Préfet a souhaité rappeler le contexte budgétaire national contraint par une situation de crise et qui permet malgré tout une augmentation de 2.4% du budget de l'Education Nationale. Il rappelle que 10000 postes ont été créés dans l'EN alors que les préfectures ont perdu 4000 emplois depuis 2009... ( cela devrait-il nous consoler?)

Il indique qu'il est nécessaire de s'adapter à ces contraintes et rappelle que le taux d'encadrement a été préservé et qu'il reste supérieur à la moyenne nationale. ( pour rappel: P/E= 5,64).

Le Dasen précise que les chantiers nationaux se déclinent dans le département: dispostifs d'accueil pour les tout-petits, plus de Maîtres que de Classe, ainsi que 10.5 postes dédiés à l'ASH.

Il affirme qu'une réponse qualitative a été apportée aux besoins des élèves, plus que mathématique. Il explique que nous sommes bien dans un processus d'élaboration de carte scolaire afin d'avoir une perception de l'ensemble. le DASEN a donc souhaité prendre son temps car des différences notables pouvaient être constatées entre les prévisions locales des maires ou des directeurs et celles de Base Elèves, intégrées par la DOS.

A notre demande renouvelée concernant les décharges de direction, le DASEN a répondu qu'il n'est pas en capacité de faire mieux que ce qu'exigent les textes réglementaires. (voir nos déclarations CTSD et aujourd'hui).

Toutes les mesures  LIRE ICI ont fait l'objet de quelques commentaires.

Les Attributions d'emploi

Nous avons Ă©galement demandĂ© l'ouverture d'une 4ème classe Ă  PrissĂ© qui comptera 84 Ă©lèves pour 3 classes en septembre, sans aucun enfant de moins de trois ans. Le DASEN prĂ©conise une convention avec l'Ă©cole de Bussières, oĂą une classe a Ă©tĂ© rĂ©ouverte. Nous saluons l'attribution de ce poste qui correspond aux besoins actuels de 56 Ă  58 Ă©lèves pour deux classes primaires, les prĂ©visions prĂ©alables de 43 ayant conduit  Ă  un retrait.

Cependant l'Ă©volution s'est faite au dĂ©triment des effectifs de la Roche Vineuse qui ont Ă©tĂ© "aspirĂ©s" en partie ( dixit le DASEN). Nous contestons le retrait du poste (coup de théâtre du 11 juin)  de la Roche Vineuse qui perd une classe suite Ă  une baisse surprise de ses effectifs. ( la moyenne sera quand mĂŞme de 25 Ă©lèves par classse) . La FCPE soulève le problème de climat dans les Ă©coles mais pour le DASEN, il convient surtout de garder une certaine morale dans le schĂ©ma de fonctionnement. Il met en avant les compĂ©tences des maires en termes d'inscriptions et leurs responsabilitĂ©s qui doivent les conduire Ă  rĂ©flĂ©chir pour l'intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral.

Les retraits d'emplois:

Pour les Ă©coles de Digoin nous avons contestĂ© les dĂ©cisions de ne pas ouvrir les classes prĂ©vues alors que Digoin entre en Education prioritaire en 2015. L'Ecole du Centre attend 54 Ă©lèves pour 2 classes  et la moyenne est trop importante pour une Ă©cole en REP mais le DASEN prĂ©conise que le maire gère la rĂ©partition diffĂ©remmenet , avec l'autre Ă©cole Le Launay. Il annonce que l'IEN et le maire sont en cours de discussions Ă  ce sujet.

Nous avons souhaité intervenir à nouveau sur les situations

- d'Oslon, oĂą la rĂ©partition des Ă©lèves sera difficile (78/3) et oĂą le CM2 Ă  30 ne permettra pas une bonne prĂ©paration au collège, telle que  prĂ©conisĂ©e... La rĂ©ponse du DASEN pourrait ĂŞtre un accompagnement plutĂ´t qu'une rĂ©ponse structurelle ( la mĂŞme rĂ©ponse pourrait ĂŞtre apportĂ©e Ă  Alleriot ( 106 Ă©lèves pour 4 classes primaires avec une rĂ©partition difficile).

- du RPI de La Chapelle de Bragny, Nanton, Lalheue, Etrigny: La moyenne>24 élèves par classe sera particulièrement difficile à gérer, avec des multi-niveaux, des problèmes de transport, de cantine, etc. ( voir déclaration liminaire CTSD et CDEN). Le DASEN reconnait les difficultés mais ne change pas sa décision.

Par ailleurs il informe que la commune de St Emiland dans laquelle il ne reste plus que 5 élèves prévoit un rapprochement avec Auxy.

Les situations d'ouvertures après blocages seront observées à la rentrée et l'évolution suivie. Aucune fermeture nouvelle ne sera prononcée en septembre.

La balance actuelle est de -4.38 et la marge de manouvre sera le nombre de postes de remplacement.

Le vote Ă©mis: 9 CONTRE ( UNSA, SGEN, FSU, Fo), 7 Abst ( FCPE,  assos, 1 Cons gĂ©nĂ©ral) et 10 POUR ( maires, Conseil gĂ©nĂ©ral)

Le second sujet: les rythmes scolaires ( complété ultérieurement)

 


   MESURES PROPOSEES PAR LE    
(17.4 ko)
   DECLARATION AU CDEN 24 JU   
(493.3 ko)
 
 
 
 
ALC