SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Distribution alĂ©atoire de la dernière tranche de la part variable REP + : pour le SE-Unsa le compte n’est pas bon !
Article publié le jeudi 8 septembre 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

En juillet chaque enseignant exerçant en REP+ devait percevoir la 2nde tranche de la part modulable REP +. Cependant après notre enquĂŞte de terrain, un traitement inĂ©quitable des collègues a Ă©tĂ© constatĂ©e. Certains collègues n'ont rien perçu quand d'autres ont perçu 150 ou 400 euros nets. Nous en sommes mĂŞmes Ă  des diffĂ©rences au sein du mĂŞme groupe scolaire entre les collègues de la maternelle et les collègues de l'Ă©lĂ©mentaire

Le SE-UNSA s’oppose Ă  la mise en place d’une prime diffĂ©renciĂ©e et contingentĂ©e qui aura comme consĂ©quence une concurrence entre Ă©tablissements et des inimitiĂ©s qui n'ont pas lieu d'ĂŞtre entre collègues qui travaillent ensemble au sein d'un mĂŞme rĂ©seau. Nous venons d'Ă©crire au Dasen pour rĂ©clamer une parution publique des rĂ©sultats et des critères d'attribution. 

Le SE-UNSA demande que la part modulable de la prime REP+ soit remplacée par une augmentation de la part fixe, égale pour tous les enseignants. Elle doit être étendue aux AED et AESH.

Comment peut-on vouloir mettre en concurrence des collègues, des Ă©tablissements lĂ  ou l’éducation prioritaire concrĂ©tise plus que partout ailleurs la dynamique de rĂ©seaux, la nĂ©cessitĂ© d’échanger, de partager les expĂ©riences pour toujours crĂ©er des outils adaptĂ©s?
La mutualisation constitue des éléments essentiels du travail réalisé. Elle amène la construction d’organisations et de pédagogies sans cesse innovantes pour la réussite du plus grand nombre.
Enfin cette prime ne concerne pas les AESH et les AED. MalgrĂ© leur travail quotidien dans les Ă©tablissements de l’éducation prioritaire ces derniers n’ont toujours pas droit Ă  la part fixe le la prime.

Comment mesurer “la performance d’une équipe?”

Une grille (https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo26/MENE2120129C.htm), qui doit aider le DASEN à mesurer la performance des équipes de tous les établissements REP+, a été mise en place. Elle comporte 7 items et est remplie par l’IEN (premier degré) ou le chef d’établissement (second degré) avec l’aide de l’inspecteur chargé du réseau.
Pour chaque Item ils sont chargĂ©s de poser une remarque et le nombre de points correspondants (10, 20, 30 ou 40). Suit une apprĂ©ciation gĂ©nĂ©rale: 

L’avis du SE-Unsa: Une mise en concurrence entre les Ă©tablissements , entre personnels de l’éducation prioritaire est inacceptable !

Rien ne va dans cette prime: 

  • La mise en concurrences des Ă©tablissements : Le rĂ©seau REP+ ne doit pas ĂŞtre mis en difficultĂ©, les Ă©tablissements doivent travailler dans le mĂŞme sens. On ne peut pas accepter que dans un rĂ©seau coexistent des Ă©tablissements classĂ©s diffĂ©remment. 
  • Le contingentement de cette prime : mĂŞme si toutes les Ă©quipes REP+ du dĂ©partement Ă©taient jugĂ©es « très performantes Â» par l’administration, 75% des collègues ne percevraient pas la prime modulable correspondante.
  • Les principaux de collège perçoivent la part modulable de la prime REP+, et doivent aussi Ă©valuer leur Ă©quipe (dont ils font partie). On ne peut pas ĂŞtre Ă  la fois juge et partie.
  • Les Ă©tablissements qui ont plus de moyens, par exemple ceux qui sont dans une citĂ© Ă©ducative sont favorisĂ©s. Ils mènent plus facilement des projets avec des partenaires extĂ©rieurs. 

Des risques de conséquences négatives :

  •  la mise en place d’une prime au « mĂ©rite » peut susciter chez des collègues qui se sont investis depuis longtemps auprès des Ă©lèves de l’éducation prioritaire un sentiment d’incomprĂ©hension ou mĂŞme de colère. Comment une Ă©quipe rĂ©gulièrement jugĂ©e « peu mĂ©ritante » peut-elle trouver l’énergie et la motivation pour rebondir ?
  • Des tensions au sein des Ă©quipes enseignantes ou entre les Ă©quipes enseignantes et la direction d’un Ă©tablissement : A qui la faute si l’équipe de mon Ă©tablissement est jugĂ©e peu « mĂ©ritante » ?
  • Enfin, il est possible que les professeurs chevronnĂ©s aillent travailler dans les Ă©tablissements les plus « mĂ©ritants » ce qui pourrait encore creuser les inĂ©galitĂ©s entre les Ă©tablissements de l’éducation prioritaire. 

Le SE-Unsa demande que:

  • le classement des Ă©tablissements soit publiĂ© et consultable.
  • qu’un recours soit possible pour une Ă©quipe qui estimant ĂŞtre classĂ©e de manière injuste.
  • dans chaque Ă©tablissement l’administration organise une rĂ©union d’information avec tous les personnels concernĂ©s pour expliquer, item par item leurs critères de rĂ©ussite et la note correspondante. Ils doivent aussi, lors de cette prĂ©sentation, donner des pistes d’amĂ©lioration pour l’annĂ©e suivante.

La part modulable de la prime REP+ doit être remplacée par une augmentation de la part fixe, égale pour tous les enseignants. Elle doit être étendue aux AED et AESH!

 
 
 
 
 
ALC