SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
FAQ COVID du 26/11/2021
Article publié le samedi 27 novembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une mise à jour de la FAQ du MENJS a été publiée dans la soirée du vendredi 26 novembre 2021.

Elle fait suite aux annonces :

- de jeudi : nouvelle conduite à tenir lors de la survenue d’un cas confirmé dans le premier degré et entrant en vigueur le lundi 6 décembre au plus tard

- de vendredi : distribution d’autotests aux élèves de 6ème dès lundi 29 novembre

Si elle donne des précisions très attendues, la FAQ ne suffit pas aux directrices et directeurs d’école pour savoir comment procéder concrètement.

Gestion des cas confirmés en école maternelle ou élémentaire

Suspension de l’accueil

 

La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne par principe la suspension de l’accueil en présentiel, pour une durée de 7 jours, des élèves de la classe concernée et des contacts à risque identifiés en dehors de la classe.

L’information communiquée par l’école vaut justificatif de la suspension de l’accueil.

 

Condition de retour en présentiel

 

Toutefois, ces élèves pourront poursuivre les apprentissages en présentiel sous réserve de présenter un résultat de test négatif (et non une attestation sur l’honneur).

Les tests présentés par les élèves ou leurs représentants légaux ne sont utilisés à la seule fin de permettre la poursuite des apprentissages en présentiel des élèves concernés et ne font l’objet d’aucune conservation par l’école.

En l’absence de présentation d’un test, la suspension de l’accueil en présentiel est maintenue pour la durée de 7 jours, pendant laquelle les élèves concernés bénéficient de l’apprentissage à distance.

 

Communication aux familles


Il appartient au directeur d’école de prévenir les responsables légaux des élèves concernés qu’à la suite de la détection d’un cas confirmé, leur enfant pourrait poursuivre l’apprentissage en présentiel sous réserve de présenter un résultat de test négatif. Cette possibilité est ouverte à tous les élèves de l’école maternelle et de l’école élémentaire.
 

Port du masque

 

Les élèves de la classe dont l’accueil en présentiel est maintenu devront porter un masque en intérieur, pendant les 7 jours après la survenue du cas, à l’école et pour les activités périscolaires (à partir du CP). Dans la mesure du possible et selon les conditions locales, des mesures complémentaires de prévention pourront être prises comme le port du masque en extérieur s’il n’est pas requis ou la limitation du brassage au sein de l’établissement scolaire (récréation, restauration...), en particulier avec la classe concernée et pour limiter les activités à risque en intérieur (sport, chant...).

 

Réalisation des tests

 

Les tests peuvent être réalisés auprès des professionnels de ville autorisés, les laboratoires de biologie médicale et les officines pharmaceutiques notamment. Les tests éligibles sont les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire, RT-LAMP ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé.

Quel que soit le type de test réalisé, les tests sont gratuits pour les mineurs.

Si le test est positif, l’élève devient un cas confirmé. Il est demandé aux responsables légaux d’en informer le directeur ou le responsable d’établissement. L’élève devra alors respecter un isolement de 10 jours.
Si le test est négatif, l’élève pourra revenir en classe pour suivre les cours en présentiel. Il pourra également continuer à fréquenter les activités périscolaires.

 

Les autotests supervisés ne sont pas reconnus pour ce type de situation, la réglementation ne les autorisant pas chez les personnes contacts d’un cas confirmé.


L’ensemble des élèves de la classe (ayant ou non réalisé un test suite à la survenue du cas confirmé) ainsi que les autres contacts à risque en dehors de la classe sont fortement invités à réaliser un test 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé. La présentation du résultat de ce test à J7 n’est pas requise pour la poursuite de l’accueil ou le retour en présence des élèves.

 

Conduite à tenir pour les personnels

 

Les règles applicables suite à la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves à l’école primaire (dépistage immédiat pour la poursuite des cours en présence) ne s’appliquent pas aux personnels.

NB : le site Ameli qui détaille la conduite à tenir lorsque l’on a été en contact avec une personne malade de la Covid a été mis à jour le 22 novembre : En cas de contact avec une personne malade du Covid-19

 

Dépistage des élèves de 6ème

Dès lundi 29 novembre, l’Education nationale s’engage à fournir 10 autotests (valant pour 5 semaines) aux élèves de 6ème, ces derniers étant à réaliser par les familles à raison de deux tests par semaine.

L'objectif est de renforcer la vigilance pour cette classe d’âge qui n’est pas aujourd’hui éligible à la vaccination dans le contexte de reprise épidémique. Ces autotests pourront être remis aux élèves d’autres niveaux du collège qui en font la demande ainsi qu’au lycée lorsque les circonstances locales le nécessitent.

 

Notre avis

Si la mise à jour de la FAQ apporte des précisions suite aux annonces floues de jeudi et répond à une partie des questions que nous avions posées lors du point sanitaire, il reste encore de nombreuses interrogations en suspens sur la mise en œuvre concrète.

Pour nous, l’employeur doit donner toutes les précisions et aides, notamment en utilisant pleinement le délai permis par l’entrée en vigueur au plus tard le lundi 6 décembre 2021.

De façon plus globale, notre forte inquiétude quant aux risques posés par ces changements en pleine 5ème vague demeure :

- tensions entre école et familles

- charge de travail et pression pour les directrices et directeurs : communication, gestion des informations individuelles

- charge de travail et pression pour les enseignants : gestion des élèves en distanciel et présentiel, et pire encore quand les deux missions se cumulent

Pour rappel, notre positionnement porté par le communiqué de presse Covid : un changement de stratégie incompréhensible

 

 

   
 

 

 
 
 
 
 
ALC