SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Quoi de neuf au collège pour cette rentrĂ©e ?
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Un très long dossier de presse publiĂ© une semaine avant la rentrĂ©e prĂ©sente toutes les actions existantes et planifiĂ©es d’un ministère Ă©largi pendant l’étĂ© Ă  la Jeunesse et aux Sports. Tout y est tellement prĂ©sentĂ© comme fondamental et incontournable (des Ă©valuations nationales Ă  la prĂ©paration des JO de Paris en 2024) que finalement plus rien ne l’est. Les quelques moyens annoncĂ©s pour faire face aux consĂ©quences scolaires du confinement, Ă  l’accompagnement des Ă©lèves en situation de handicap, Ă  la continuitĂ© pĂ©dagogique en cas de re-confinement total ou partiel n’impressionneront que ceux qui voudront bien l’être. On apprend ainsi que les fonds sociaux ne seront pas diminuĂ©s cette annĂ©e. C’était bien le minimum.
 
Évaluations de 6e et outils de positionnement
Elles se dĂ©rouleront du 14 septembre au 2 octobre 2020. Toujours limitĂ©es aux compĂ©tences de mathĂ©matiques et de français, elles sont enrichies d’un test de fluence qui pourra ĂŞtre menĂ© dès les premiers jours de l’annĂ©e scolaire et ĂŞtre pris en charge par tout membre de l’équipe Ă©ducative. En mathĂ©matiques, l’accent est mis sur la rĂ©solution de problème. On annonce des rĂ©sultats individuels disponibles dès le lendemain des tests.
 
Des outils de positionnement sont mis Ă  la disposition des collègues pour les autres niveaux et leur utilisation n’a donc rien d’obligatoire. On ne comprend toujours pas pourquoi les Ă©valuations seraient si importantes en 6e pour un meilleur diagnostic des acquis des Ă©lèves et pour mieux prendre en charge leurs difficultĂ©s mais pas dans les autres niveaux, ni dans les autres disciplines. Surtout en cette rentrĂ©e Covid.
 
Retrouvez sur Éduscol :
 
Modification des programmes
Les programmes de toute la scolaritĂ© obligatoire ont Ă©tĂ© « enrichis Â» d’un saupoudrage de notions Ă©co-friendly et de la prise en compte des questions sanitaires, parfois jusqu’au ridicule. Ainsi, en langue Ă©trangère, le lexique d’un Ă©lève de 6e devra comporter aussi bien les mots descriptifs du corps humain que ceux de l’éco-habitat et en sciences on pourra Ă©tudier la toxicitĂ© de certaines substances pour les milieux. Bref, rien de rĂ©volutionnaire, hormis l’apparition de la Charte de l’environnement de 2004, Ă©tonnamment omise jusqu’alors. 
 
 
 
Des moyens pour renforcer l’aide personnalisĂ©e aux Ă©lèves ?
Si en primaire des postes sont dĂ©ployĂ©s (et non pas crĂ©Ă©s) afin d’absorber la montĂ©e en charge des dispositifs de dĂ©doublement de classes, il faudra, au collège, se contenter d’heures supplĂ©mentaires et d’heures d’AED (grâce Ă  la prĂ©professionnalisation des futurs enseignants) pour accompagner les Ă©lèves qui, pour certains, n’ont pas Ă©tĂ© scolarisĂ©s depuis presque 6 mois. On sollicitera Ă©galement les associations partenaires de l’École (dont, par ailleurs, on rĂ©duit les subventions). Ces moyens devront principalement ĂŞtre mobilisĂ©s au cours du 1er trimestre. Aux Ă©quipes de s’organiser pour proposer des parcours scolaires renforcĂ©s. On pourra consacrer jusqu’à 5 h par semaine aux fondamentaux, au dĂ©triment Ă©ventuellement des autres enseignements. Les collègues des enseignements concernĂ©s apprĂ©cieront sans doute d’être considĂ©rĂ©s comme des variables d’ajustement.
 
 
Dispositif Devoirs faits
Il devra dĂ©buter dès le mois de septembre et ĂŞtre une prioritĂ© afin d’assurer la remise Ă  niveau de tous les Ă©lèves. Étant donnĂ© que ce dispositif ne concerne que les Ă©lèves volontaires, il reste Ă  espĂ©rer, sans trop y croire, qu’ils le seront tous. Ce dispositif change donc de vocation puisqu’il a dĂ©sormais pour but de permettre aux Ă©lèves de faire au collège une partie de leur travail personnel et, en mĂŞme temps, de rattraper les Ă©ventuels retards accumulĂ©s en raison du confinement. Avec quel encadrement ? Pas de soucis, le compagnon numĂ©rique Jules du Cned sera lĂ  pour rĂ©pondre aux questions et ainsi remplacer les adultes si besoin.
 
Les solutions devront ĂŞtre locales. Une autre façon de se dĂ©douaner de l’organisation d’un dispositif complexe et peut-ĂŞtre mĂŞme inefficace. D’ailleurs, on se demande pourquoi il est nĂ©cessaire après ces fameuses Vacances apprenantes. Peut-ĂŞtre parce que les stages de rĂ©ussite n’ont concernĂ© que 23 000 des 3,4 millions de collĂ©giens ? Ce n’est qu’un dĂ©tail pour le ministère qui compte bien Ă©tendre ce dispositif aux vacances d’octobre. 
Encore une fois on externalise ce qui relève de l’enseignement en classe, sous la responsabilitĂ© des enseignants, en le confiant aux familles, aux acteurs sociaux ou mĂŞme Ă  l’audiovisuel public (Lumni sera toujours accessible).
 
 
École inclusive
Le ministère annonce le recrutement de 4 000 Ă©quivalents temps plein (ETP) - donc 8 000 personnes recrutĂ©es puisqu’il ne s’agit pas de postes Ă  plein temps - pour accompagner les Ă©lèves en situation de handicap, en particulier dans le cadre des Pials. On rappellera que 385 000 Ă©lèves en situation de handicap ont fait leur rentrĂ©e cette annĂ©e et que le nombre d’AESH est encore très insuffisant pour accompagner chacun d’entre eux efficacement. Comment rĂ©ussir l’inclusion de ces Ă©lèves particulièrement fragiles dans ces conditions ? 
 
 
École super-numérique
Le numĂ©rique saute Ă  pieds joints dans les collèges cette annĂ©e. Évaluations numĂ©riques, aide au devoirs numĂ©rique, cours en ligne, test numĂ©rique de positionnement en langue (proposĂ© en 3e), et bien sĂ»r Pix, l’outil de certification des compĂ©tences numĂ©riques qui devra, après quelques annĂ©es d’expĂ©rimentation, ĂŞtre gĂ©nĂ©ralisĂ© dans les collèges et les lycĂ©es. C’est l’outil Pix Orga qui permettra de suivre le travail des Ă©lèves. Avant novembre, Ă  partir de la 5e, tous les Ă©lèves devront passer un test de positionnement. Les Ă©preuves de certification des Ă©lèves de 3e devront avoir lieu entre le 8 mars et le 12 mai 2021.

C’est Ă©galement cette annĂ©e que l’application Adage dĂ©diĂ©e aux projets artistiques et culturels sera gĂ©nĂ©ralisĂ©e.

Le dispositif Program’cours du Cned est annoncĂ© comme une solution en ligne pour les remplacements infĂ©rieurs Ă  15 jours. Cela fera au moins plaisir aux parents d’élèves qui n’apprĂ©cient pas de voir les enseignants absents non remplacĂ©s, mais cela ne va toujours pas dans le bon sens.

Qu’on se rassure, le Conseil supĂ©rieur des programmes (CSP) a Ă©tĂ© saisi et devra rĂ©flĂ©chir Ă  l’introduction du numĂ©rique dans les pratiques pĂ©dagogiques et dans la construction des savoirs. Il serait temps ! 
 
 
Mais il faudra aussi ne pas oublier...
.… le quart d’heure de lecture dans toutes les classes (mĂŞme au collège ? Ce n’est pas prĂ©cisĂ©), l’enseignement expĂ©rimental d’éloquence, les semaines (mondiale, europĂ©enne et française) de l’éducation aux mĂ©dias et Ă  l’information, les journĂ©es Levez les yeux sur le patrimoine local, faire du sport l’après-midi, savoir nager, faire du vĂ©lo et obtenir le label GĂ©nĂ©ration 2024 en vue des Jeux olympiques de Paris. Il faudra Ă©galement, et c’est important, faire le premier diagnostic sur l’égalitĂ© filles/garçons et sur l’état des violences sexistes dans les collèges et les lycĂ©es, rĂ©unir les conseils de la vie collĂ©gienne pour un conseil pĂ©dagogique dans le but de dĂ©velopper l’engagement des Ă©lèves, Ă©lire les Ă©co-dĂ©lĂ©guĂ©s pour mener des actions en suivant les cinq fils verts proposĂ©s par le CSP, et de se former aux mathĂ©matiques (entre autres choses), mais de prĂ©fĂ©rence hors temps scolaire...
 
 
L’avis du SE-Unsa
On peut le constater, le ministre est prĂŞt. PrĂŞt Ă  sous-traiter une partie des missions de l’École, prĂŞt Ă  solliciter encore davantage les Ă©quipes, prĂŞt Ă  ne tenir aucunement compte des nombreuses alertes sociales en cours et Ă  ne rien anticiper des difficultĂ©s rĂ©elles du terrain face Ă  la double contrainte pĂ©dagogique et sanitaire que nous vivons actuellement. 
 
Le ministre est tellement prĂŞt que des fiches thĂ©matiques (EPS, Ă©ducation musicale, cantine, internat…) de bonnes pratiques dans le contexte sanitaire actuel, rĂ©clamĂ©es depuis des semaines par tous les syndicats, ont Ă©tĂ© finalement publiĂ©es vendredi 28 aoĂ»t... Lire les fiches thĂ©matiques du ministère
 
Ouf ! Un peu plus c’était trop tard !
 
 
 
 
ALC