SECTION SE-Unsa des PYRENEES ATLANTIQUES - 12 RUE RENE FOURNETS - 64000 PAU
Tél. 05 59 82 57 40 - Fax. 05 59 82 57 45 - Por. 06 89 34 86 83 - 64@se-unsa.org

 
ASH /AESH / PIAL :Compte rendu de l’audience du 24 juin 2019 sur la Circulaire de rentrée « Ecole Inclusive » parue au BO du 06 juin
Article publié le mardi 2 juillet 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE UNSA 64 a été reçu en audience le lundi 24 juin dernier. Les sujets abordés ont été les suivants :

Aucune information à destination des personnels concernés sur le PIAL est prévue d’ici le 5 juillet. Seule l’inauguration du service départemental dédié à l’école inclusive SDEI a eu lieu le mercredi 26 juin dernier en présence de la hiérarchie. A noter le SDEI se consacrera à tous les élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP) en plus de la partie en situation de handicap.

1/  Pilotage du PIAL

Dès septembre 2019, 40 PIAL seront installés dont 3 dans le privé. La majorité sera « inter degré » (Un collège et les écoles du primaire alentours, à la marge collège et lycée), 2 seront en lycée professionnel, certains sur le 1erdegré et 4 circonscriptions  seront concernés par un rattachement  PIAL. La carte est présentée à l’inauguration de mercredi. Ce sera une montée en puissance jusqu’en 2022 où le département sera pleinement opérationnel avec sa totalité de PIAL. 

Le DASEN-IA valide l’implantation. Le chef d’établissement sera le pilote et donc par délégation le supérieur hiérarchique immédiat dans le PIAL.

2/ Coordonnateurs de PIAL

Chaque établissement a le choix de recruter son coordonnateur parmi l’équipe présente. Il n’y a pas d’orientation à ce que ce soit le coordonnateur de l’ULIS. 

Nous SE UNSA, regrettons l’absence de réponse de l’administration sur la question indemnitaire (IMP pour le second degré) et sur la décharge de direction (1/4 de décharge pour le 1erdegré) dévolue au coordonnateur du PIAL. A noter que tous les contacts ont été pris avec les protagonistes impliqués !

3/ Organisation

Un guide de mise œuvre du PIAL a été construit par l’administration avec ses annexes : organigramme du PIAL (qui fait quoi), des outils de gestion : tableur de suivi des AESH en regard des élèves, nature de l’accompagnement, type d’accompagnement mutualisé-individuel. Ceci devrait permettre un pilotage au plus près de la réalité de terrain. Il y a aussi le formulaire de demande de moyen supplémentaire qui pourra être utilisé si tous les moyens AESH sont consommés et qu’aucune solution d’organisation ne peut être trouvée.

La hiérarchieressemblera à celle d’aujourd’hui. Le chef d’établissement, le directeur d’école ou l’IEN est le responsable fonctionnel. Le service SDEI sera responsable de la partie administrative comme aujourd’hui. Un seul employeur, le lycée MONTESQUIEU de Bordeaux pour toute la région académique.

 

Un « livret de parcours inclusif » apparait dès la rentrée qui nous concerne tous !Pour l’instant l’administration n’impose pas sa forme, ce qui laisse penser à des formalismes hétéroclites. C’est cependant une obligation réglementaire à mettre en oeuvre. Il devra contenir les informations de tout ce qui a été mis en place autour de l’élève (pédagogie, éducatif, protocoles, etc..) et de garder trace des actions au fil de sa scolarité. 

Le temps de rencontre avec les parents pour les PE de 6 heures pris sur les 48 heures précisé dans la circulaire est la reconnaissance du travail déjà effectué. Il faudra donc bien afficher ce temps !

 

La cellule d’accueil, d’écoute et de réponse destinée aux parents d’élèves en situation de handicap sera située à l’entresol de la DSDEN juste au-dessus de l’accueil. La ligne de téléphone dédié est déjà créée et mis en ligne sur le site internet de la DSDEN.

 

Les modules de formation (3 ou 6 heures) des enseignants accueillant des élèves en inclusion seront sous une forme inconnue encore. L’administration réfléchit à inclure « l’accessibilité dans le cycle 2, le cycle 3 » de manière transversale dans les animations pédagogiques obligatoires. 

 

4/ Contrat

4-1 Fin du statut « individuel » ou « mutualisé » identifié dans le contrat. 

Dédié au PIAL, l’AESH sera dans une organisation générale en fonction des besoins identifiés, seul l’AESH-Co reste un statut à part.

Toute modification en cours d’année peut survenir dans son emploi du temps.Le service prévaut. Cependant une attention sera portée sur la gestion des ressources humaines, en particulier sur les personnels en situation de cumul d’emploi. C’est une situation de flexibilité à l’emploi que le syndicat SE UNSA aura cœur à suivre sur les personnels concernés.  

4-2 au sujet de la mobilité 

Le temps de déplacement au sein du PIAL sera intégré au temps de travail sur les demi-journées ? Les frais de ces déplacements ne sont pas pris en charge. Nous SE UNSA le dénonçons.

4-3 le nouvel avenant 

Les AESH qui ne souhaitent pas entrer dans le dispositif PIAL ne se verront pas contraintes dans l’immédiat. Mais la volonté de l’administration est d’harmoniser en 2002 les contrats.  Nous pensons au SE UNSA que les volontaires à travailler sur un temps partiel par rapport à la proposition administrative seront des personnels à accompagner dans les négociations. Contactez nous !

Le SE UNSA assure une permanence téléphonique la semaine prochaine du 08 au 12 juillet au 05 59 82 57 40 ou 64@se-unsa.org

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir