SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - 63@se-unsa.org

 
ATTENTAT : Et maintenant...que faire ?
Article publié le mardi 27 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 y a une semaine, nous basculions dans l'horreur avec l'attentat islamiste contre notre collègue Samuel Paty. Sa mort a provoqué une onde de choc sans précédent.

Désormais, si les politiques et journalistes passent de plateaux en plateaux pour réagir et annoncer des mesures, c'est bien notre profession qui s'interroge sur les suites à mener dans nos établissements.

Il y a le court terme avec cette première semaine de rentrée. Elle ne peut être comme les autres tant dans l'émotion que dans les contenus. Un article en fin de mail détaille les projets actuels du ministère.
Il y a surtout le moyen et long terme. Il n'y aura pas de solution miracle contre la radicalisation d'une minorité agissante, agressive et dangereuse.
De même tous les reculs cumulés qu'a connus l'école sur l'établissement des règles collectives doivent être rattrapés. Cela ne sera pas facile. 
Les jeunes de nos classes doivent être armés intellectuellement et culturellement pour résister à la manipulation des pensées et des croyances par les fanatiques. Nous devons les ramener à nous. L'école forme à l'esprit critique, le seul esprit libre.

La République protège chacune et chacun, croyant ou non croyant. La loi protège la foi tant que la foi ne prétend pas dicter la loi. Ce principe de la loi de 1905 et qui est à la base de la laïcité pronée par le SE UNSA doit s'appliquer.

Dans ce problème de société aussi complexe, il n' y aurait rien de pire que des solutions toutes faites non adaptées à la situation de la classe. On ne peut pas agir de la même façon en maternelle ou en lycée.

Le SE UNSA 63 considère que depuis une semaine, un certain nombre de problèmes sont nommés C'est une bonne chose. A travers les médias, les parents s'aperçoivent de la pression qui s'exerce sur l'institution, sur les enseignants : sorties piscines, culturelles, choix des textes, des chants, fête de noël en primaire, autocensure, remise en cause des cours scientifiques ou historiques....

Il faut donc continuer à parler, dénoncer , signaler ces formes de pressions. 

Le SE UNSA met donc en place un espace de parole pour que vous nous disiez quels sont les problèmes que vous rencontrez. C'est le diagnostic

Il y a aussi ce que vous attendez de votre institution, mais également vos propositions en tant que professionnel dans votre quotidien. Cela peut être du pédagogique, de l'éducatif, de la sanction... C'est le traitement.

Nous attendons vos réponses pour en faire la synthèse et les envoyer à l'ensemble de la profession ainsi qu'à notre hiérarchie.
Vos réponses seront anonymées ainsi que vos établissements mais le SE UNSA refusera tout appel à la haine ou manque de respect.
Cette réflexion commune permettra peut être d'alimenter les échanges en salle des prof à la rentrée et de construire des actions.

 

VOS SIGNALEMENTS, VOS DIFFICULTES, VOS PROPOSITIONS

Questionnaire

 

 
 
 
 
ALC