SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Ajustements passéistes pour les mathématiques
Article publié le jeudi 6 septembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Concernant les cycles 2 et 3, les ajustements pour les mathématiques se situent dans la continuité des programmes précédents et ne changent rien fondamentalement.

Pour illustrer, voici quelques-unes des modifications

►Une insistance sur la manipulation, bienvenue même s’il faudrait plutôt prévoir des documents d’accompagnement permettant de bien saisir où elle peut se placer dans une séquence, comment elle peut aider les élèves à s’approprier un concept, son utilisation pour renforcer ou soutenir un apprentissage…

►« L’acquisition d’automatismes procéduraux et la mémorisation progressive de résultats ». Là encore rien de très nouveau mais si ces automatismes sont bien nécessaires et importants, il faut être vigilant à ne pas les installer trop tôt sans sens ni penser qu’ils suffisent pour mener à bien les activités mathématiques.

►L’institutionnalisation des savoirs dans "un cahier de leçon", qui permet d’être raccord avec les recommandations ministérielles. Ceci n’est une nouveauté pour aucun enseignant…

►L’étude des quatre opérations. La formulation est un peu plus explicite que précédemment. Auparavant on avait : “Les quatre opérations (addition, soustraction, multiplication, division) sont étudiées à partir de problèmes qui contribuent à leur donner du sens, en particulier des problèmes portant sur des grandeurs ou sur leurs mesures.” Maintenant on a : “L’étude des quatre opérations (addition, soustraction, multiplication, division) commence dès le début du cycle à partir de problèmes qui contribuent à leur donner du sens, en particulier des problèmes portant sur des grandeurs ou sur leurs mesures.” Une précision tout à fait anecdotique quand on sait que le sens des 4 opérations est déjà engagé au cours du cycle 1 !

►L'acquisition d'automatismes est favorisée par la mise en place "d'activités rituelles".

Autrement dit, la résolution de problème, c'est simple : on apprend par cœur des méthodes et on procède "par analogie". C'est donc une affaire de dressage ! Étrange vision de l'activité mathématique... Pour le plaisir d'en faire, on repassera. On peut s’étonner de la disparition des pratiques d'investigation mais aussi des compétences de communication écrites et orales pourtant à travailler car elles ne sont pas innées !

Dans les détails des cinq thèmes, il y a finalement beaucoup de copié-collé de la version antérieure.

Apparait cependant une distinction entre connaissances et compétences... sur laquelle, il y aurait beaucoup à dire : par exemple, dans les connaissances, on trouve "Somme, différence, produit, quotient de deux nombres....". Question : l'élève apprend quoi ? Une définition ? Laquelle ?

Dans les compétences, on trouve "Associer à des objets des ordres de grandeur..."

Les programmes de cycle 4 comportent des modifications plus importantes dans la forme et dans les précisions sur les contenus enseignés :

►Dès le deuxième paragraphe, on parle de structuration du programme en cinq thèmes. On ne fait donc plus référence aux cinq domaines du socle. Suit un pensum sur la résolution de problèmes... qui parait très contestable : par exemple on doit "s'y engager sans s'égarer"... en disposant d'automatismes (en gras dans le texte) dont une liste est fournie.

L'avis du SE-Unsa

 Au final, les rĂ©dacteurs semblent avoir une conception passĂ©iste de l'enseignement des mathĂ©matiques... Beaucoup d'apprentissages par cĹ“ur et le tour est joué… Dans les 3 cycles, les repères indicatifs de progressivitĂ© disparaissent. Ils seront remplacĂ©s par des repères annuels dont la publication Ă©tait annoncĂ©e pour l’étĂ©. Pour le moment, les seuls repères annuels connus sont ceux utilisĂ©s dans les formations CP12 :  ils sont de l’avis gĂ©nĂ©ral inatteignables par la majoritĂ© des Ă©lèves.

La difficulté scolaire a de beaux jours devant elle…

 
 
 
 
ALC