SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Covid : les allègements pour le retour des vacances
Article publié le lundi 21 février 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ă€ l’issue d’une semaine de consultations avec les organisations syndicales et après un avis du Haut conseil de la santĂ© publique (HCSP), le ministère a adressĂ© une lettre d’information aux personnels pour leur communiquer les dĂ©cisions pour les Ă©coles, collèges et lycĂ©es.

 
 
Le niveau d’application du protocole sanitaire sera le niveau 2 pour les Ă©coles Ă  compter du retour, zone par zone, des vacances de fĂ©vrier ce qui signifie :
  • la limitation du brassage par niveau ou groupe de classes plutĂ´t que le strict non-brassage par classe ;
  • la reprise des activitĂ©s d’EPS en intĂ©rieur hors sports de contact ;
  • la fin du port du masque en extĂ©rieur ;
  • en intĂ©rieur, il serait conservĂ© pour l’instant.
Pour les collèges et les lycées qui étaient restés au niveau 2, des restrictions avaient été néanmoins posées pour l’EPS. Le ministère a précisé au SE-Unsa qu’à compter de la reprise, zone par zone, on reviendrait à ce qui est prévu en niveau 2 sans ces restrictions supplémentaires.
 
S’agissant du dĂ©pistage, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© de :
  • de supprimer l’attestation sur l’honneur Ă  compter du 21 fĂ©vrier ;
  • de limiter le nombre d’autotests Ă  un seul au lieu de trois Ă  compter du 28 fĂ©vrier ;
  • comme ce qui serait prĂ©vu en population gĂ©nĂ©rale, c’est le test Ă  J2 qui est conservĂ©.
Pour les départements d’outre-mer, la situation est encore très hétérogène et les évolutions de protocole seront adaptées à chaque territoire.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour le SE-Unsa, après des mois de difficultĂ©s usantes, un retour vers un fonctionnement plus normal des Ă©coles, collèges et lycĂ©es est une bonne nouvelle car fort attendu par tous les personnels. Les Ă©volutions sur le dĂ©pistage vont Ă©galement permettre de lever la pression. Par ailleurs, la communication prĂ©alable et directe envers la profession de l’évolution des mesures qui reprĂ©sentait une demande forte du SE-Unsa depuis de longs mois Ă©tait essentielle !
 
Comme Ă  chaque amĂ©lioration, la vigilance doit rester de mise. De plus, un retour vers la normale, ne doit pas faire oublier les mois passĂ©s. Le SE-Unsa a alertĂ© sur l’état d’épuisement de la profession selon une enquĂŞte rĂ©alisĂ©e auprès de ses adhĂ©rents du 31 janvier au 7 fĂ©vrier. 71,3% dĂ©clarent ĂŞtre très inquiets pour leur santĂ© au regard de l’épuisement gĂ©nĂ©rĂ© par la situation sanitaire Ă  l’École. Les mois Ă©coulĂ©s ont laissĂ© des sĂ©quelles. Les recrutements en cours pour faire face aux besoins de remplacement doivent se poursuivre dans le 1er comme dans le 2d degrĂ©.
 
La mĂŞme enquĂŞte indique les fortes prĂ©occupations pour la scolaritĂ© et l’équilibre des Ă©lèves. 71% se disent très inquiets pour les apprentissages de leurs Ă©lèves et 60% pour leur Ă©quilibre. Ce n’est pas seulement « d’école ouverte Â» dont ils ont besoin mais bien d’école qui fonctionne.
C’est la reprise du cours normal de la scolaritĂ© qui doit ĂŞtre la prioritĂ©. Ă€ ce titre, le SE-Unsa a rappelĂ© sa demande de suppression des Ă©valuations de mi-CP qui feraient perdre du temps aux Ă©lèves pour des rĂ©sultats sans intĂ©rĂŞt pĂ©dagogique et de la suspension de ce qui n’est pas immĂ©diatement prioritaire : Ă©valuations d’école et d’établissement, formations imposĂ©es par exemple.
 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
ALC