SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Que faire avec l’attestation de droits MGEN réceptionnée par voie postale ?
Article publié le jeudi 30 septembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Vous avez une mutuelle santé ? Dès le 1er janvier 2022, l’État vous versera 15€ chaque mois sur votre salaire comme  participation à votre cotisation de cette mutuelle. Le SE-Unsa vous indique que faire avec l’attestation de droits MGEN pour percevoir cette somme.

 

Depuis des années, les agent∙e·s de l’État sont mal traité∙e·s par leur employeur qui ne finance rien – ou presque – de leur mutuelle santé avec des différences flagrantes selon les ministères.
Le grand perdant ? L’Éducation nationale, avec quelques centimes par mois payés par le ministère !!! Et encore, à condition d’avoir souscrit à un contrat référencé par ses soins. Ce qui est rarement le cas…

Cela va ENFIN changer à partir du 1er janvier 2022 : chacun∙e d’entre nous sera remboursé∙à hauteur de 15€ par mois pour la cotisation santé que vous payez au titre de votre contrat individuel.

Titulaire ? Contractuel∙le ? A temps partiel ou à temps complet ? Vous y avez droit !

En activité, en congé parental, en congé mobilité, en détachement ? Vous y avez droit !

En disponibilité pour raison de santé ? En congé sans rémunération pour raison de santé ? En congé proche aidant ? En congé de présence parentale ou de solidarité familiale ? Vous y avez également droit !

Pour en bénéficier, transmettez l’attestation de droits que vous avez reçue de la part de la MGEN à votre gestionnaire en octobre (avant début novembre) pour toucher cette participation dès janvier 2022. Si vous ne l’avez pas réceptionnée, demandez-la à votre mutuelle.

Cette participation forfaitaire de l’État est prévue de 2022 à 2024, date à laquelle prendra effet la réforme de la protection sociale complémentaire.

Pour l’UNSA, c’est une première étape satisfaisante qui devra se confirmer au-delà de 2024. Quelle que soit l’issue de la réforme après 2024, elle devra permettre aux collègues de bénéficier d’une meilleure couverture santé associée à amélioration de leur pouvoir d’achat.

 

 
 
 
 
 
ALC