SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
RĂ©forme de la formation et rentrĂ©e 2021 : Le SE-Unsa vous dit tout !
Article publié le mardi 1er juin 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
A la rentrée prochaine, la réforme de la formation commencera à se mettre en place dans notre département. L’organisation de la mise en stage des futurs étudiants engagés dans un parcours de formation pour devenir professeur des écoles, bien que régit par un cadrage Ministériel encore incomplet sur certains points, est en partie à la main du rectorat et des DSDEN.
 
C’est pourquoi le SE-Unsa a participé à un groupe de travail le vendredi 28 mai et a pu poser des questions à l’Administration afin de définir les modalités de prise en charge des futurs étudiants en master 2 MEEF.

 

EFS 2021
 
- Les derniers EFS du concours en fin de M1 de la rentrée prochaine (les futurs lauréats du CRPE 2021) bénéficieront-t-ils de la même alternance et du même suivi qu’aujourd’hui ?
 
Oui, à la rentrée prochaine, les EFS seront toujours à mi-temps en classe (lundi-mardi ou jeudi-vendredi) et à mi-temps à l'INSPE.
 
Ils seront, comme cette année, suivi par un tuteur universitaire et un tuteur terrain (enseignant Maître Formateur (EMF) ou Directeur d'école d'application (DEA) ou Conseiller Pédagogique (CPC)).
 
 
 
M2 alternants
 
- Combien d’étudiants M2 préparant le CRPE pourront bénéficier d’un contrat d’alternance à la rentrée prochaine ?
 
Dans l'Académie Nancy-Metz, pour le 1er degré, 110 M2 alternants vont être recrutés l’année prochaine.
 
 
 
- Sur quels critères vont-ils être recrutés ?
 
Une enquête a été faite courant avril auprès des étudiants (actuels M1 MEEF). Environ 80% d'entre-eux souhaitent bénéficier de cette opportunité. Ils seront départagé en tenant compte de :
  • leur classement au Master,
  • des rapports de stage de M1,
  • un entretien Ă  l'InspĂ©.
 
 
- Comment postuler ? Auprès de qui ?
 
Les étudiants ont postulé en répondant au questionnaire.
 
Le SE-UNSA ne peut que regretter que l'utilisation d'un questionnaire, aussi détaillé soit-il, ne permette pas aux étudiants d'être suffisamment informés de tous les tenants et aboutissants de cette alternance (rémunération, statut, pas droit à la prime entrée dans le métier en T1, contrat sur 12 mois, aucune garantie que ce parcours donne plus de chance d’obtenir le concours…)
 
Quel manque de considération pour ces futurs personnels et quelle mauvaise image cela donne de notre institution. Imagine-t-on postuler à un emploi, quel qu'en soit le secteur d'activité, sans fiche de poste qui détaillerait les missions, le salaire, les perspectives...
 
Le SE-UNSA palliera les manques de l'administration et informera les candidats au CRPE sur l'ensemble des informations inhĂ©rentes Ă  ce nouveau statut de "contractuel" pour qu’ils puissent faire leur choix de la façon la plus Ă©clairĂ©e possible. 
 
 
 
- Selon quelle alternance ? (massée-filée-mixte ?)
 
Les M2 alternants seront une journée par semaine en classe où ils viendront soit suppléer des professeurs des écoles en congé de formation, soit s'ajouter comme ressource à la brigade départementale (poste de TMBD).
 
Ils auront également trois fois une semaine de stage massé.
 
Ils seront évidemment déchargés de classe pour pouvoir passer le concours.
 
 
 
- Quelle sera leur rémunération ?
 
865 brut soit environ 675 net, cumulable avec bourse sur critères sociaux + 1/3 de l’ISAE perçue par les titulaires durant 12 mois.
 
Le SE-UNSA rappelle l’importance d’informer les Ă©tudiants qui choisiront cette alternance qu’ils ne bĂ©nĂ©ficieront pas de la prime d’entrĂ©e dans le mĂ©tier lors de leur annĂ©e de T1 et qu’ils seront contractuels sans garantie de reclassement par la suite.  De plus, il sera difficilement possible de cumuler ce contrat avec un emploi Ă©tudiant (sera soumis Ă  autorisation).
 
 
 
- Comment ces M2 alternants vont-ils être affectés ? (En présentiel comme les lauréats concours ? D’après les textes, ils doivent se voir proposer une fiche de candidature par l’administration et être affectés à proximité de leur domicile ou de leur lieu de formation)
 
Les M2 alternants seront affectĂ©s pour leurs stages filĂ©s sur des Ă©coles de rattachement en tenant compte des choix gĂ©ographiques formulĂ©s dans le questionnaire du mois d'avril  et potentiellement n’importe oĂą dans le dĂ©partement pour leurs stages massĂ©s.
 
 
 
- Sur quels postes ?
 
Pour le stage filé, les étudiants seront amenés à effectuer des remplacements (au titre de la brigade départementale) proches de leur école de rattachement.
 
Le SE-Unsa regrette ce choix. Les M2 pourront être amenés à changer chaque semaine d'école, de niveau, de cycle et ne pourront donc pas s'appuyer sur les équipes en place dans les écoles. Certains seront en souffrance ou peu préparés. Cela impactera inévitablement le M2 et ses chances de réussites.
 
Le SE-UNSA souhaite que les M2 affectés sur la brigade puissent béneficier de l'ISSR et non du simple remboursement de fraits de déplacement puisqu'ils vont occuper des postes de TMBD. Le rectorat s'est engagé à questionner le Ministère à ce sujet.
 
 
 
- Qui sera tuteur de ces M2 alternants et quel sera les contenus de leur formation ?
 
Les chargés de mission (EMF, CPC ou DEA) encadreront les M2. Les Directeurs d'école ont un rôle dans l'accueil de ces alternants au sein de l'école mais pas dans la formation. En ce qui concerne le contenu de la formation (nombre de visites, attendus, ...), un guide similaire à celui des fonctionnaires stagiaires sera disponible courant juin.
 
Le SE-Unsa regrette que le nombre de chargés de mission n'ait pas été augmenté, étant donné que le suivi des derniers EFS de la rentrée 2021 restera identique.
 
 
L'avis du SE-Unsa :
 
Cette réforme de la formation, qui se voulait professionnalisante et avait pour objectif une revalorisation de notre métier ne remplit pas ses objectifs et a peu de chances de résoudre le problème de la désertion des candidats pour le métier d’enseignant.
 
Le SE-UNSA est opposé au repositionnement du concours en fin de M2 ainsi qu'aux nouvelles épreuves qui y sont associées.
 
Les bilans de la MASTERISATION à l’an 1 ont montré l’inutilité du déplacement du concours, que ce soit du point de vue des enseignants ou de leurs élèves.
 
Le concours deviendra plus disciplinaire qu’il ne l’est actuellement.
 
Allonger d’un an une formation, qui plus est sans garantie d’élévation de salaire, précarise grandement les étudiants et ne rendra pas la formation plus attractive, au contraire.
 
  • Aucune garantie pour le moment de formation initiale pour les candidats qui seraient dĂ©jĂ  dĂ©tenteurs d’un MASTER autre que MEEF ou les candidats qui passeraient le concours en 3ème voie ou en interne.
La réforme ne s’accompagne pas d’une évolution professionnalisante des contenus de formation.
 
  • Un rĂ©el problème d’équitĂ© va se poser entre les Ă©tudiants qui s’engageront dans un parcours de MASTER MEEF : rĂ©munĂ©ration des M2 diffĂ©rente selon qu’ils sont alternants ou non et sans garantie de reclassement.
Le SE-UNSA ne peut que constater qu’il n’existe pas à ce jour de cadrage national dans les critères de recrutement, laissant les DSDEN tâtonner, ne leur permettant pas d’informer convenablement les futurs étudiants de MASTER MEEF sur les tenants et les aboutissants de cette réforme.
 
Pour toutes ces raisons, le SE-Unsa est opposé à cette réforme précipitée !
 
Enseigner est un métier qui s’apprend et dans les meilleures conditions possibles.
 
 
 
 
ALC