SECTION SE-Unsa de la MEUSE - 2TER RUE GILLES DE TREVES - 55000 BAR LE DUC
Tél. 03 29 45 16 35 - Fax. 09 59 01 92 05 - Por. 06 07 29 25 59 - 55@se-unsa.org

 
Covid-19 : Nouvelle MAJ de la FAQ au 23 avril
Article publié le mardi 27 avril 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Suite aux nouvelles annonces ministérielles qui ont confirmé la réouverture des établissements scolaires, la FAQ du MENJS a été une nouvelle fois mise à jour.
 
Pour lire l'intégralité de la FAQ du 23/04/2021, vous pouvez la télécharger en bas de cet article.

Le SE-Unsa la décrypte pour vous : (Notre décryptage ci-dessous comporte également les éléments de la mise à jour du 12 avril.)
 
Préconisations sanitaires :
Le protocole sanitaire reste inchangé mais certaines préconisations sont rappelées avec insistance ou renforcées.
 
Restauration scolaire
Il est demandé :
  • le non-brassage des Ă©lèves de classes diffĂ©rentes
  • une distanciation de 2 mètres entre chaque groupe classe dĂ©jeunant ensemble
  • le recours Ă  d’autres espaces pour accroitre les espaces de dĂ©jeuner (extĂ©rieur, gymnase) et Ă  la possibilitĂ© de repas Ă  emporter
En dernier recours, il est conseillé de limiter l’accueil aux seuls élèves ne pouvant être pris en charge à domicile ou que soit organisé un accueil par roulement par la collectivité locale.
 
AĂ©ration
Elle doit être réalisée à plusieurs moments de la journée :
  • 15 minutes le matin avant l’arrivĂ©e des Ă©lèves
  • pendant les temps de rĂ©crĂ©ations et les intercours
  • Ă  l’heure du dĂ©jeuner
  • pendant le nettoyage des locaux le soir
  • a minima quelques minutes Ă  chaque heure
Une nouvelle Fiche repères intitulée Aération et ventilation des espaces scolaires est mise à disposition sur le site du gouvernement ici. Au-delà de rappeler les consignes de ventilation, elle préconise l’installation de capteurs de CO2.
 
Brassage
Dans les écoles, en cas d’absence d’un enseignant non remplacé, il devient interdit de procéder à une répartition des élèves et leur accueil s’en trouve suspendu.
 
Surveillance des symptĂ´mes
Les responsables des enfants ont obligation de surveiller leur température et la survenue de symptômes, ils ne les envoient pas à l’école dans de tels cas.
 

Organisation de la reprise de l’enseignement

En école maternelle et élémentaire
A compter du lundi 26 avril, tous les élèves en école maternelle et élémentaire seront de nouveau accueillis pour un enseignement en présentiel sur l’ensemble du territoire métropolitain.
 
En collège et lycĂ©e 
  • Semaine du 26 avril :
Les élèves en collège et en lycée bénéficieront d’un enseignement exclusivement à distance (y compris pour les formations post bac).
 
Toutefois, les locaux scolaires resteront ouverts afin que puissent y être organisées la continuité administrative et pédagogique ainsi que les examens et concours.
 
Les élèves internes des CPGE qui passent des concours et ne pouvant regagner leur domicile pourront également y être accueillis.
 
Pendant la semaine du 26 au 30 avril, les séquences d’observation (stage en classe de 3ème) qui avaient été programmées peuvent être maintenues sous réserve de la capacité d’accueil par les organismes partenaires.
  •  Dès lundi 3 mai :
Les enseignements dans le second degré pourront reprendre mais de façon différenciée selon le degré de présence du virus sur le territoire.
 
En collège :
- dans les 15 départements où la situation sanitaire le justifie (Nord, Aisne, Oise, Yvelines, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val d'Oise, Val de Marne, Essonne, Paris, Sarthe, Loire, Rhône et Bouches-du-Rhône) : accueil en présentiel de tous les élèves de 6ème et 5ème + accueil avec un fonctionnement hybride des élèves de 3ème et 4ème (présence fixée à 50% de l’effectif des niveaux)
 
- dans les autres départements : un fonctionnement hybride de même nature pourra être envisagé en lien avec l’autorité académique si la configuration des locaux ne permet pas le respect strict du protocole sanitaire
 
En lycée :
En lycée et sur l’ensemble du territoire métropolitain, les lycéens et étudiants des formations supérieures (CPGE, BTS) seront de nouveau accueillis avec un fonctionnement des lycées en demi-jauge, soit une présence fixée à 50% de l’effectif total.
 
En GRETA et CFA, l’accueil sera à nouveau possible.
 
Enseignement de l’EPS
La pratique d’EPS à l’intérieur n’est plus autorisée jusqu’à nouvel ordre, y compris les activités de « basse intensité » et les activités aquatiques dans les piscines.
 
Les gymnases ne peuvent être utilisés que pour des activités autres que les activités physiques et sportives ainsi que pour les concours et examens.
 
Il y a une nouvelle fiche repère est mise Ă  disposition sur le site du gouvernement ici
 
Accueil d’élèves de parents « personnels prioritaires »
Sur la semaine du 26 avril, il concernera uniquement les collégiens selon la liste des personnels prioritaires désignés lors de la suspension de l'accueil dans les établissements scolaires au début du mois d’avril.
 
Dans le cadre de la reprise de l’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires, cet accueil est élargi à l’ensemble des personnels de l’état et des collectivités exerçant dans les écoles primaires ainsi que les personnels en charge du périscolaire.
 
L’accueil sera mis en place dans le collège habituel ou dans des pôles d’accueil.
 
NB : la possibilité d’une ASA pour les personnels dont la présence est nécessaire à l’accueil des élèves ou qui assurent la continuité est dérogatoire en fonction de la situation et en raison des impératifs de service pour l’un des deux parents (mesure hors contingent des ASA pour garde d’enfants malade)
 
Accueil périscolaire et extrascolaire
L’accueil de loisirs périscolaire est autorisé en milieu scolaire ainsi que pour les collégiens de moins de 16 ans des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.
 
En revanche, les activités extra-scolaires sont suspendues.
 
Mesures liées à la stratégie « Tracer-Tester dépister »
 
Fermeture de classe
À partir du 26 avril, chaque cas confirmé parmi les élèves (et non parmi les personnels), ou déclaré positif par ses responsables légaux entrainera la fermeture de la classe à laquelle appartient l’élève pour une durée de 7 jours, au plus tard le lendemain de la découverte quel que soit le niveau de la maternelle au lycée.
 
Les élèves cas positifs seront isolés 10 jours (pour les cas symptomatiques à partir des premiers symptômes, pour les cas asymptomatiques à partir de la date du prélèvement).
 
Les élèves « cas contact », à l’issue de la période de fermeture devront attester sur l’honneur de la réalisation d’un test négatif, sinon ils feront l’objet d’une éviction pour une durée maximale de 14 jours à partir de la fermeture de la classe.
 
Pour les élèves de maternelle, un test PCR salivaire est recommandé mais non obligatoire.
 
En cas de cas confirmé, le directeur ou chef d’établissement informera les parents de la mesure d’éviction en raison de la fermeture de classe.
 
Le contact-tracing évaluera si des personnels ou d’autres élèves doivent être considérés comme « cas contact à risque » et, s’ils doivent faire l’objet d’une mesure d’éviction.
 
Les personnels et élèves considérés « cas contact à risque » ou ayant fait l’objet d’une éviction devront réaliser immédiatement un test antigénique (ce dernier ne levant pas la mesure d’isolement).
 
Variant
En cas de suspicion, une fermeture du niveau ou de l’établissement est possible, elle devra être décidée par la concertation entre ARS, Rectorat et préfecture.
 
DĂ©pistage
Pour les écoles maternelles et élémentaires voire les collèges, des tests PCR sur prélèvement salivaires sont privilégiés car moins invasifs.
 
Sont ciblés les établissements dans les zones où les taux d’incidence sont élevés ou en considération de la survenue d’un ou plusieurs cas.
 
Les tests sont également proposés aux personnels.
 
Pour les élèves, le consentement écrit des parents est nécessaire (avec fourniture des documents d’identité et de couverture maladie).
 
Pour l’ensemble des personnels de la maternelle au lycée à partir du 26 avril, pour les élèves de lycées à partir du 10 mai, seront déployés des autotests. La semaine du 3 mai sera dédiée à l’organisation.
 
Les personnels disposeront de deux tests par semaine à réaliser à leur domicile, les élèves d’un test par semaine à réaliser en classe sous le contrôle de leur professeur.
 
Vaccinations
Elle concerne les personnels de 55 ans et plus qui peuvent se faire vacciner et bénéficient d’un accès prioritaire dans les centres de vaccinations dédiés sur présentation (carte professionnelle ou bulletin de salaire, pièce d’identité et carte vitale)
 
Il est recommandé de prendre des rendez-vous en dehors des heures de service. Lorsque cela n’est pas possible, il est possible de demander une ASA.
 
Déplacement à l’étranger
Qu’il s’agisse des élèves ou des personnels, conformité avec le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.
 
Notre avis
 
Le gouvernement peut tenter de rassurer les personnels de l’Education nationale en précisant qu’un nouveau protocole ne sera pas à mettre en place dès ce lundi 26 avril, il n’en demeure pas moins que l’organisation de cette reprise se fera à nouveau avec de nouvelles consignes, parfois lourdes de mise en œuvre. Cette nouvelle mise à jour de la FAQ peut en témoigner…
 
Spécifiquement à l’EPS, nous déplorons une nouvelle volteface !
 
A noter que la possibilité de vaccination sur le temps de travail, lorsqu’aucune autre solution n’est possible, est un arbitrage que l'UNSA-FP a obtenu auprès de la DGAFP.
 
 

   FAQ 23/04/21   
(1 Mo)
 
 
 
 
ALC