SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
GT carte scolaire (1er degrĂ©) : De l’Ă©coute mais aucun Ă©change…
Article publié le mardi 15 juin 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Suite à la demande des représentants des personnels (SE-Unsa, SNUipp et FO) pour la mise en place d’un groupe de travail autour de la carte scolaire (en amont des décisions officielles du CTSD du 1er juillet), une réunion a eu lieu ce mardi 15 juin après-midi à la DSDEN, en présence de Mme Sylvie Meisse (ADASEN).

Depuis de nombreuses années, ces groupes de travail consistaient en un échange entre administration et représentants des personnels sur toutes les situations d’école qui nécessitaient un regard particulier tant au niveau d’une ouverture de classe que d’une fermeture. Ces moments permettaient de réels échanges entre syndicats, IEN et DSDEN, chacun exposant les arguments qu’il possédait. Aucune décision officielle n’émanait de cette instance initiale mais cela permettait une poursuite des discussions avec tous les partenaires concernés (équipe enseignante, municipalité,…) jusqu’à l’instance officielle que représente le CTSD.

Mais, de manière surprenante, Mme l’ADASEN nous a indiqué en début de séance qu’elle n’avait aucune information particulière à nous apporter ce jour. L’échange qu’elle proposait consistait seulement à une écoute des demandes d’ouverture que nous pourrions lui formuler. Cette nouvelle méthode de travail semble émaner de M. Poggioli, nouvel IA-Dasen depuis cet automne 2020.

Pour le SE-Unsa, cette absence d’échanges francs et constructifs est un nouveau frein à des échanges paritaires de qualité. Cela ne fera qu’accentuer, auprès de nos collègues, le sentiment d’un manque de transparence et de déconnexion avec le terrain. Une demande d’audience intersyndicale sera effectuée auprès de l’IA-Dasen afin d’échanger sur cette nouvelle méthode de travail et d’en comprendre les raisons.

Quoiqu’il en soit, nous vous livrons ci-dessous les maigres informations Ă©manant de ce groupe de travail :

  • Il reste 4,31 postes d’enseignants Ă  pourvoir en cette fin d’annĂ©e scolaire.
  • Le SE-Unsa a questionnĂ© l’ADASEN au sujet de la crĂ©ation d’un directeur rĂ©fĂ©rent dĂ©partemental (circulaire ministĂ©rielle du 25 aoĂ»t 2020). L’administration n’a pas souhaitĂ© indiquer la quotitĂ© de ce poste (50%, 100% ?) ni si sa crĂ©ation sera officialisĂ©e lors du CTSD du 1er juillet…
  • Le SE-Unsa a seulement exposĂ© les arguments des Ă©coles nous ayant fait remonter leurs besoins pour une ouverture de classe. Nous n’avons pas pu savoir si les situations d'ouvertures exposĂ©es cet après-midi Ă©taient tout simplement connues de l'administration et encore moins si elles pourront trouver une issue favorable.  
  • De la mĂŞme manière, nous ne savons pas quelles Ă©coles sont ciblĂ©es comme "fragiles" par l’administration Ă  la veille de ces vacances d'Ă©tĂ©. NĂ©anmoins, selon l’ADASEN, les IEN devraient se tourner, ces prochains jours, vers les maires ET les Ă©quipes d'Ă©coles Ă©ventuellement concernĂ©es par une fermeture provisoire en juillet pour les en informer.

Les dĂ©cisions officielles seront prises Ă  l'issue du prochain CTSD (jeudi 1er juillet au matin)

Si vous souhaitez davantage d'informations, n'hĂ©sitez pas Ă  nous contacter par mail (42@se-unsa.org) ou au 06.32.45.45.26 (Bertrand) ou au 06.35.41.69.01 (MaĂ«lle).

 

 

 
 
 
 
ALC