SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Semaine de la direction : conditions d’exercice et rĂ©munĂ©ration
Article publié le mardi 23 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Les directrices et directeurs qualifient leur métier de polyvalent et à responsabilité, chronophage, avec des aspects pénibles. La crise sanitaire a accentué encore davantage les défis quotidiens. Cependant, malgré leur charge de travail, leurs responsabilités et missions accrues, leur rémunération n’a pas été revalorisée en conséquence. Pour le SE-Unsa, il est urgent d’augmenter leur rémunération et de faciliter l’exercice de leurs missions.
 
 
Les conditions d’exercice
 
La consultation des directrices et directeurs d’école de novembre 2019 rĂ©alisĂ©e par le ministère de l’Éducation nationale mettait en exergue plusieurs points caractĂ©risant ce mĂ©tier : polyvalent et Ă  responsabilitĂ©, chronophage, avec des aspects pĂ©nibles oĂą le besoin de soutien est prĂ©gnant.
 
Le sondage Ifop dresse un terrible point de situation : seuls 7 % des directrices et directeurs estiment que leurs conditions d’exercice vont s’amĂ©liorer, et ils sont 55 % Ă  penser qu’elles vont se dĂ©grader.
 
 
Les propositions du SE-Unsa
 
L’exercice des missions des directrices et directeurs d’école doit être facilité.
 
Pour le SE-Unsa, cela doit notamment passer par :
  • Un secrĂ©tariat administratif formĂ© et pĂ©renne pour toutes les Ă©coles. Cette fonction a Ă©tĂ© assurĂ©e dans certaines Ă©coles par des personnels en contrats aidĂ©s n’ayant jamais bĂ©nĂ©ficiĂ© de formation. Elle a totalement disparu aujourd’hui des Ă©coles, suite aux restrictions gouvernementales sur l’emploi aidĂ©.
  • L’amĂ©lioration du rĂ©gime de dĂ©charge de direction pour tous.
  • Une formation continue des directrices et directeurs rĂ©gulière et adaptĂ©e aux Ă©volutions du mĂ©tier. Elle doit prendre en compte la rĂ©alitĂ© quotidienne (gestion de groupes, prise de parole, animation de rĂ©unions, gestion des conflits, utilisation de logiciels et d’applications, dĂ©marches Ă  effectuer ne relevant pas directement de l’Éducation nationale et interlocuteurs Ă  contacter…) et ne pas rester centrĂ©e sur les textes rĂ©glementaires.
  • Des outils numĂ©riques facilitant le travail.
  • Un bureau dĂ©diĂ© et une connexion internet fiable.
  • Un service juridique sous forme de plateforme tĂ©lĂ©phonique.
  • Un rĂ©fĂ©rent Ă  qui les directrices et directeurs pourraient poser leurs questions.
 
Rémunération
 
> Historique
 
En 2006, la signature du protocole de mesures pour les directeurs d’école, obtenue grâce au seul SE-Unsa, a permis une augmentation de 20 % de l’ISS (indemnitĂ© de sujĂ©tions spĂ©ciales).
 
De nouvelles augmentations ont eu lieu à la rentrée 2014. L’ISS, qui était de 925 € bruts annuels pour tous les directeurs avant 2006, est alors passée à 1 795 € pour les écoles de 1 à 3 classes, 1 995 € pour les écoles de 4 à 9 classes, et 2 195 € pour les écoles de 10 classes et plus.
 
Les nĂ©gociations engagĂ©es avec le ministère en 2020 ont permis d’obtenir une nouvelle avancĂ©e avec la pĂ©rennisation de l’indemnitĂ© de 450 € (voir notre article : enseignants.se-unsa.org/Indemnite-directeur-d-ecole-ISS-direction). Mais les personnels attendent une revalorisation globale qui nĂ©cessite une programmation pluriannuelle.
 
 
> Situation actuelle
 
Aujourd’hui la rĂ©munĂ©ration des directrices et directeurs se compose de 3 parties :
  • une bonification indiciaire (BI) qui dĂ©pend du nombre de classes :
    • Classe unique : 3 pts (14,06 € bruts/mois)
    • 2-4 classes : 16 pts (74,97 € bruts/mois)
    • 5-9 classes : 30 pts (140,58 € bruts/mois)
    • 10 classes et plus : 40 pts (187,44 € bruts/mois)
  • une « nouvelle Â» bonification indiciaire (NBI) identique pour toutes les Ă©coles : 8 pts (37,49 € bruts/mois)
  • une indemnitĂ© de sujĂ©tions spĂ©ciales (ISS) qui comprend une part fixe et une part variable en fonction du nombre de classes de l’école :
    • Part fixe : 1 745 €/an soit 145 € bruts/ mois (avec l’indemnitĂ© de responsabilitĂ©)
    • Part variable :
      • Directeurs 1-3 classes : 500 €/an soit 42 € bruts/mois
      • Directeurs 4-9 classes : 700 €/an soit 58 € bruts/mois
      • Directeurs 10 classes et plus : 900 €/an soit 75 € bruts/mois
 
Les propositions du SE-Unsa
 
Le SE-Unsa demande pour eux :
  • une augmentation de la BI pour toutes les directrices et tous les directeurs ;
  • la crĂ©ation d’un groupe supplĂ©mentaire pour la BI « 15 classes et plus Â» (car il existe aujourd’hui de grands groupes scolaires) ;
  • la crĂ©ation d’un groupe 4-9 classes pour la BI (aujourd’hui, un directeur 4 classes perçoit la mĂŞme ISS qu’un directeur 5 classes, mais une BI infĂ©rieure) ;
  • une ISS de 250 euros mensuels minimum (contre 187 euros minimum aujourd’hui).
 
 

 

 
 
 
 
ALC