SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
CHSCT exceptionnel DU 19 novembre 2020
Article publié le jeudi 19 novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce jeudi 19 novembre se tenait un CHSCT exceptionnel pour Ă©changer sur la situation sanitaire. DĂ©sormais, et ce jusqu’à la fin de la crise sanitaire, cette instance se rĂ©unira toutes les quinzaines pour faire le point sur les Ă©volutions des divers protocoles. 

 

Pour ouvrir ce CHSCT, l’Unsa Education donne Ă  la lecture sa dĂ©claration liminaire (Ă  retrouver en pièce jointe au bas de cet article). 

 

Suite à notre interpellation, le DASEN reconnait l’épuisement de tous. Il apporte également quelques éléments de réponse. Actuellement, le nombre de classes non remplacées diminue de jour en jour. Il semblerait que nous ayons passé le pic.

Des contractuels sont en cours de recrutement, ils seront prĂ©sents sur le dĂ©partement au moins jusqu’à fĂ©vrier 2021. 

Les organisations syndicales alertent l’IA : au vu de la prĂ©caritĂ© de la mission, le recrutement va s’avĂ©rer difficile. Il aurait Ă©tĂ© plus judicieux d’ouvrir la liste complĂ©mentaire pour avoir des personnes aptes Ă  fonctionner beaucoup plus rapidement et de manière pĂ©renne. 

 

La secrétaire générale rappelle les textes de références lorsqu’il est question de la gestion de la crise :

  • FAQ du ministère
  • DĂ©cret sur les personnes vulnĂ©rables (ici)
  • Circulaire du 16/11 de la DGRH

 

 

Avis de l’Unsa Education :

Nous avons porté un avis voté à l’unanimité :

Les reprĂ©sentants du personnels demandent de rendre obligatoire la prĂ©sence de matĂ©riel de nettoyage et de dĂ©sinfection adaptĂ© au matĂ©riel partagĂ© dans toutes les salles des Ă©tablissements, quand le nettoyage de celui-ci n'est pas possible entre chaque changement d'agent. 

 

Covid- 19 : quelques chiffres

Depuis le 20 septembre, l’IA dĂ©compte 271 cas positifs adultes et 478 cas contact. Le pic a Ă©tĂ© observĂ© le 6 novembre avec 29 cas positifs le mĂŞme jour. Depuis le 12 novembre, après avoir passĂ© un pallier, la tendance est Ă  la baisse. 

 

Masques :

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, la DSDEN a rĂ©ceptionnĂ© 440 000 masques qui ont Ă©tĂ© rĂ©partis dans les Ă©tablissements et les Ă©coles du dĂ©partement. 

En une pĂ©riode, 18 000 masques adultes et 4 600 masques adolescents sont rĂ©servĂ©s pour les collèges. 17 100 masques adultes et 9 200 adolescents sont rĂ©servĂ©s pour les lycĂ©es. 25 800 masques adultes, 22 500 masques XS et 15 000 masques S sont rĂ©servĂ©s pour les Ă©coles. 

De plus, 15 000 masques personnels vulnĂ©rables ont Ă©tĂ© distribuĂ©s. Une nouvelle commande est en cours car sont dĂ©sormais pris en compte les conjoints vulnĂ©rables. 

Enfin, ce sont 1200 masques inclusifs qui ont Ă©tĂ© distribuĂ©s sur le dĂ©partement. 

 

Remplacement :

Le pic a Ă©tĂ© atteint le 5 novembre avec 69 classes non remplacĂ©es. Cette semaine de rentrĂ©e, chaque jour de la semaine, c’était environ 50 classes par jour sans enseignants. 

Depuis, la tendance est Ă  la baisse. Cependant, il reste chaque jour des classes sans enseignant. 

 

L’Unsa Education rappelle Ă  l’IA que les remplaçants sont actuellement en tension permanente. Le fait de changer quasi quotidiennement de classe, d’école et d’aller frĂ©quemment dans des « nids Ă  virus Â», c’est source de stress et d’angoisse. 

L’Unsa Education rappelle Ă©galement que le manque de remplacement oblige les Ă©quipes Ă  brasser les Ă©lèves dans les Ă©coles. C’est contraire au protocole sanitaire ! Dans les Ă©coles, chacun innove et dĂ©pense une Ă©nergie monstrueuse pour faire en sorte que les enfants ne soient pas brassĂ©s (ou le moins possible) en appelant parfois toutes les familles pour leur faire part de la situation. C’est parfois après une semaine de difficultĂ© de ce type que nous nous retrouvons Ă  aller Ă  la piscine pour constater que toutes nos classes sont brassĂ©es dans le bus et les vestiaires puis avec d’autres Ă©coles au bord du bassin …. 

 

L’IA prend bonne note de cette remarque et se penchera sur la question. 

L’Unsa Education insiste en demandant Ă  ce que les classes soient fermĂ©es lorsque nous atteignons un niveau de tension insoutenable. 

L’Inspecteur d’AcadĂ©mie nous rĂ©pond que les classes ne seront pas fermĂ©es. 

 

Les organisation syndicales prĂ©cisent Ă  l’IA que dans les Ă©tablissements du second degrĂ© les Ă©quipes de vie scolaire ont besoin de renfort : les AED ne sont pas en nombre suffisant pour assurer toutes les missions qui leur incombent avec la gestion de la crise. 

 

Mobilisation des personnels en ASA :

L’IA mène une rĂ©flexion sur les missions qui pourraient ĂŞtre proposĂ©es aux personnels actuellement en ASA du fait de l’impossibilitĂ© de mettre en place du tĂ©lĂ©travail. 

Sur le dĂ©partement, plusieurs Ă©lèves se retrouvent Ă©loignĂ©s des salles de classe pour diverses raisons. Il serait possible de leur proposer un enseignement Ă  distance qui serait assurĂ© par les personnels en autorisation d’absence. 

L’Unsa Education rĂ©agit en demandant Ă  ce que cela se fasse sur la base du volontariat. De plus, il sera nĂ©cessaire d’avoir une vigilance sur les niveaux d’enseignement proposĂ©s aux collègues volontaires. L’administration prend acte. 

 

Gestion des cas contacts et des cas positifs :

Il arrive que des directrices et directeurs d’école ne sachent pas quelle rĂ©ponse donner Ă  une situation particulière de cas contact ou de cas positif. L’IA rĂ©pond frĂ©quemment qu’il s’agit d’un traitement au cas par cas et les rĂ©ponses apportĂ©es diffèrent d’une famille Ă  l’autre, d’une Ă©cole Ă  l’autre. 

La secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale s’est engagĂ©e Ă  nous faire parvenir un document nous permettant d’avoir de la lisibilitĂ© sur ces diverses situations. Si vous vous retrouvez dans le doute, n’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter pour que nous puissions Ă©tudier votre situation. 

 

Gestion des familles anti-masques :

L’Unsa Education demande Ă  Ă  l'IA de poser un cadrage clair au sujet des enfants qui arriveraient Ă  l’école seuls et sans masque. Il semble difficile de pouvoir leur refuser l’entrĂ©e et de les laisser livrĂ©s Ă  eux-mĂŞmes aux abords de l’école. 

Le DASEN prĂ©cise que depuis la rentrĂ©e, un tiers des situations qui posaient problème ont Ă©tĂ© rĂ©gulĂ©es par le dialogue, notamment grâce Ă  l’intervention des IEN. 

Depuis lundi, un cadrage clair a Ă©tĂ© transmis aux directeurs d’école et chefs d’établissement : tout enfant qui ne porte par le masque se verra refusĂ© l’accès Ă  l’école ou l’établissement. 

Le certificat mĂ©dical, conformĂ©ment Ă  ce qui est Ă©crit sur la FAQ ministĂ©rielle n’est valable que pour les enfants porteurs de handicap. 

Enfin, dans le cas oĂą l’enfant arriverait seul Ă  l’école, il doit ĂŞtre isoler le temps que ses parents soient appelĂ©s et viennent le chercher. 

 

Impact des masques sur notre santé :

Suite Ă  l’avis posĂ© par l’Unsa Education lors du dernier CHSCT, des recherches sont menĂ©es par les mĂ©decins du travail et de prĂ©vention de l’IA. Des recommandations ont Ă©tĂ© faite sur la manière de gĂ©rer sa voix avec un masque. Ces recommandations seront proposĂ©es Ă  l’affichage dans les Ă©coles. 

 

Second degré :

L’IA nous informe que sur les 34 lycĂ©es du dĂ©partement, 27 sont passĂ©s en fonctionnement hybride (13 LGT, 12 LP et 2 LPO). 

Pour les collèges, le basculement en fonctionnement hybride peut ĂŞtre demandĂ© et nĂ©cessitera une analyse particulière de la situation par l’IA, notamment autour de la restauration scolaire. 

 

L’Unsa Education questionne l’IA sur le manque de rĂ©ponse des chefs d’établissement sur le registre santĂ© sĂ©curitĂ© au travail. Suite Ă  un Ă©change tendu, un groupe de travail devrait voir le jour afin de trouver des solutions pour que les collègues du second degrĂ© ne restent pas sans rĂ©ponse suite Ă  une saisine. 

 

Enfin, à la demande de l’Unsa Education, l’étude de la mise en place des tests antigéniques dans les établissements scolaires sera faite au prochain CHSCT, soit dans une quinzaine de jours.


 
 
 
 
ALC