SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Postes au concours de professeur des Ă©coles : chute pour le public, hausse pour le privĂ©
Article publié le jeudi 11 avril 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les postes au concours de professeur des écoles ont été publiés au Journal Officiel. Pour la deuxième année, les postes au concours du public sont en chute. En 2019, il y aura 1065 postes de moins qu’en 2018 (-9%). Dans le même temps, l’enseignement privé bénéficiera d’une hausse de 310 postes (+38%). Cette distorsion déroge à la règle des 80/20 et attribue un nouveau privilège aux établissements privés.

Pour le CNAL, il est surprenant que la baisse des besoins en recrutement ne touche que l’enseignement public. A moins que cette disposition ne soit, une anticipation des besoins des Ă©coles maternelles privĂ©es, consĂ©quence de l’abaissement de l’instruction obligatoire Ă  trois ans. Cela se traduirait par l’obligation de financement du forfait communal par les municipalitĂ©s, mais aussi par un dĂ©veloppement de classes et d’école maternelles privĂ©es. Dans tous les cas de figure, les places offertes aux concours sont des signaux donnĂ©s aux Ă©tudiants,  Ă  leurs familles et au-delĂ .

Le CNAL dĂ©nonce  la sĂ©paration de la jeunesse de notre pays, dans deux filières scolaires, selon des critères essentiellement sociaux. Elle n’est pas combattue mais au contraire  consolidĂ©e par cette rĂ©partition des postes au concours de professeur des Ă©coles.

Cette sĂ©paration de la jeunesse, qui est dans de nombreux territoires une vĂ©ritable sĂ©grĂ©gation, est insupportable en RĂ©publique : elle tourne le dos Ă  la recherche de cohĂ©sion nationale et Ă  la laĂŻcitĂ©.

Face aux fractures qui divisent la société française, il est grand temps de réunir sa jeunesse dans un lieu où elle pourra faire l’expérience de la différence dans la fraternité, et cesser d’investir de l’argent public dans d’autres voies que celle de l’école publique.

http://www.cnal.info/?p=417

Qu'est-ce que le CNAL ?

Le ComitĂ© National d’Action LaĂŻque, est le rassemblement des parents de la FCPE, de la fĂ©dĂ©ration des DDEN, de la Ligue de l’enseignement, de l’Unsa Education et du SE-Unsa (enseignants de l’UNSA).

Depuis sa crĂ©ation en 1953, il dĂ©fend et promeut la laĂŻcitĂ© de notre RĂ©publique et notamment sur le champ de l’Ecole. Il assure une mission de vigilance et engage des actions militantes avec ses relais, en favorisant quand il le faut, le rassemblement de toutes les organisations laĂŻques. L’action juridique du niveau local jusqu’au Conseil d’Etat fait aussi partie de l’ « arsenal Â» dont dispose le CNAL. Il s’agit souvent de limiter les financements dont bĂ©nĂ©ficient les Ă©coles privĂ©es qui je le rappelle sont, Ă  plus de 96 %, catholiques.

Le CNAL est aussi un lieu d’échange privilégié entre ses organisations fondatrices. Il permet de faire le point sur les grandes questions éducatives, avec un souci commun, améliorer l’Ecole publique et laïque, parce qu’elle est l’école de tous et la seule école libre. En effet, à l’Ecole laïque, on considère l’élève comme un être singulier en construction et un futur citoyen à former. C’est pourquoi il faut préserver l’élève de toute forme de prosélytisme

 

 
 
 
 
ALC