SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Compte-rendu CAPD 05 mars 2019 : Promotions, Liste d’aptitude, DĂ©parts CAPPEI & Postes AdaptĂ©s
Article publié le mercredi 6 mars 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

COMPTE-RENDU CAPD

« PROMOTIONS Â»

Mardi 05 Mars 2019

¤ Déclaration liminaire du SE-Unsa (voir en pièce jointe).

¤ Liste d’aptitude :

Tous les collègues ont reçu un avis favorable de la commission et/ou de leur IEN. La CAPD a validé l’inscription de 75 collègues sur la liste d’aptitude à l’emploi de directeur d’école.

¤ Promotions

L’IA rappelle que l’avancement automatique (collègues promus hors boost) a été validé financièrement depuis le mois de décembre 2018.

En ce qui concerne les boosts d’avancement, ils ont été validés pour les échelons 7 et 9.

Ă€ savoir :

- 33 collègues sur 110 promouvables sont boostĂ©s Ă  l’échelon 7 avec un an d’avance. Il faut noter que les 30% des promus correspondent exactement aux avis « excellents Â».

- 48 collègues sur 160 promouvables sont boostĂ©s Ă  l’échelon 9 avec un an d’avance. 46 de ces collègues ont obtenu un avis « excellent Â».

Le SE-Unsa continue de s’interroger sur les critères retenus dans l’attribution de l’avis final d’évaluation.

¤ Départs en stage CAPPEI

11 dĂ©parts en formation ont Ă©tĂ© actĂ©s :

- ULIS : 5 collègues

- RASED : 2 collègues

- SEGPA : 2 collègues

- Directeur d’établissement spĂ©cialisĂ© : 1 collègue

- Poste Ă  profil EMPR Roanne, dĂ©part de droit : 1 collègue

L’IA indique que l’examen (CAPPEI à la place du CAPASH) a évolué et nécessite une expérience et un investissement importants. L’IA justifie l’augmentation d’avis défavorables par le besoin de capitaliser de l’expérience. Ce qui permettrait de gérer plus sereinement la classe spécialisée et la formation CAPPEI.

L’IA ajoute que les collègues ayant reçu un avis défavorable peuvent demander un entretien afin d’obtenir davantage d’explications ainsi qu’un accompagnement pour consolider leur expérience dans l’ASH. Il précise que l’avis défavorable n’aura aucune influence sur un renouvellement de demande de départ en CAPPEI l’année suivante.

 

¤ Postes adaptés

Les situations avaient été étudiées préalablement en groupe de travail (11 février 2019). Une seule collègue voit sa situation évoluée et bénéficiera d’un PACD.

Tous les collègues adhérents au SE-Unsa ont été informés personnellement.

 

¤ Questions diverses

- Les reprĂ©sentants des personnels font remonter Ă   l’IA la situation des psychologues EDA. Certains doivent se dĂ©placer Ă  l’autre bout du dĂ©partement sans ordre de mission.

Pour l’IA, tous ces personnels doivent concourir à l’orientation des élèves. C’est pour lui leur première mission. Les bilans effectués en vue d’une demande d’accompagnement ne sont absolument pas prioritaires. L’IENA précise que les psychologues doivent se rendre sur CHORUS afin de demander des indemnités de déplacements.

- Les reprĂ©sentants des personnels interrogent l’Inspecteur d’AcadĂ©mie sur le personnel UPE2A et notamment sur leur intervention dans le secondaire. L’IA adjoint Ă©voque un courrier de cadrage envoyĂ© avant la phase du mouvement. Il y Ă©tait Ă©voquĂ© le plan expĂ©rimental dĂ©partemental actuel concernant le suivi des Ă©lèves allophones. Il comportait diffĂ©rents clauses, dont la clause de mobilitĂ© (inter degrĂ©s, …). Un second courrier plus pĂ©dagogique indiquait que volontĂ© de l’agent Ă©tait nĂ©cessaire pour que l’inter-degrĂ© soit envisagĂ©, sauf dans le cas oĂą aucune autre organisation Ă©tait possible.

Madame l’IA adjointe note qu’il y a environ 1 100 Ă©lèves allophones actuellement dans le 1er et le 2nd degrĂ©s, dans la Loire.

- Une question a Ă©tĂ© posĂ©e sur la mise en place dans la Loire du DUER (Document Unique d’Evaluation des Risques). L’IA nous a dit que la mise en place dĂ©marre. Le Conseiller de prĂ©vention dĂ©partemental va y travailler d’ici mi-mars, accompagnĂ©s des assistants de prĂ©vention de chaque circonscription ligĂ©rienne et en lien avec les IEN. L’IA prĂ©cise que les Ă©coles seront accompagnĂ©es dans la mise Ă  jour de ce document. Ce point  sera Ă  l’ordre du jour de la prochaine rĂ©union de directeur.

- L’IA a été interrogé sur l’expérimentation des PIAL (Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisés).

PrĂ©cision SE-Unsa : Inclus dans le pack d’annonces ministĂ©rielles de cet Ă©tĂ© sur l’école inclusive, les PIAL doivent ĂŞtre expĂ©rimentĂ©s dans toutes les acadĂ©mies depuis la rentrĂ©e 2018. Pour plus d'infos: cliquez ici.

Monsieur l’Inspecteur a rĂ©pondu qu’il s’agissait d’un pilotage acadĂ©mique et non pas dĂ©partemental. L’objectif est d’être plus rĂ©actif quand une notification arrive sur un territoire donnĂ©.  Deux expĂ©rimentations son menĂ©es actuellement dans la loire :

-      Choix de territoire un peu Ă©largi : Roannais Nord Ouest.

-       Choix de territoire plus Ă©troit, Ă  l’échelle d’une ville : Feurs.

Dans ces expérimentations, l’employeur des AESH est le collège et non plus l’Inspection Académique.

Les deux IEN expĂ©rimentant ce dispositif ont apportĂ© les prĂ©cisions suivantes :

- L’objectif est de partir des besoins afin de voir le nombre d’AESH nécessaires.

- Les AESH sont embauchés par le collège.

-  L’IEN travaille en lien avec le collège pour dĂ©finir les affectations (en essayant de tenir compte du domicile de l’AESH,…).

- Le but est d’accompagner davantage les AESH pour comprendre les missions attendues.

-  PossibilitĂ© d’une AESH rĂ©fĂ©rente, une « personne ressources Â» qui partagerait ses connaissances. Des heures seraient dĂ©duites de son temps de travail pour assurer cette fonction, mais pas de compensations financières.

Pour l’IA, le changement principal sera une meilleure réactivité, permise par des embauches portées par le collège et son gestionnaire. Actuellement, chaque département a pu faire d’autres choix d’échelles territoriales pour cette expérimentation. Le déploiement national serait plutôt en septembre 2020 qu’à la rentrée 2019.

Le SE-Unsa a interrogĂ© Monsieur l’Inspecteur d’AcadĂ©mie sur le budget permettant l’embauche de ces AESH et s’il s’agissait bien  d’un budget issu de l’état ? L’IA a rĂ©pondu qu’il s’agissait bien du budget de l’état, mais qui ne sera plus gĂ©rĂ© par l’Inspection AcadĂ©mique mais directement par les Ă©tablissements.

L’Inspecteur AcadĂ©mique a Ă©galement prĂ©cisĂ© que les travaux ministĂ©riels actuels autour de l’inclusion scolaire pourraient faire Ă©voluer cette rĂ©flexion : accompagnement de l’enfant en dehors du temps scolaire, lien avec les MunicipalitĂ©s,….

- Les reprĂ©sentants des personnels ont interrogĂ© l’IA sur la mise en place du CPF (Compte Personnel de Formation). Monsieur l’Inspecteur a rĂ©pondu qu’il s’agissait d’un dossier acadĂ©mique, accompagnĂ© d’une campagne acadĂ©mique. Il est en attente de la rĂ©ponse acadĂ©mique, issue de la rĂ©ponse nationale…dans les « prochains mois Â». La mise en Ĺ“uvre sur le terrain est bien plus difficile que celle prĂ©vue par les textes et le Ministère.

Les recteurs ont fait remonter les difficultés rencontrées.

 

Les Représentants SE-Unsa 42 élus.

Anne Brunet, Jessica Oriol & Bertrand BOIRON

 


   DĂ©claration Liminaire SE   
(127.3 ko)
 
 
 
 
ALC