Retour à l'article normal

SE-UNSA 28


 Par SE-UNSA 028
 Le  vendredi 25 septembre 2020

CTSD Ecoles et Collèges du 25 septembre

 

L'Unsa Education a alerté, dans sa déclaration préalable, sur plusieurs problématiques de rentrée:

  • Le manque de moyens face à la crise sanitaire
  • La mise à jour de la FAQ avec l'allègement du protocole et la qualité des masques "DIM" Education nationale
  • L'injustice de l'octroi de la prime aux directeurs d'école qui évince tous ceux qui ne sont plus en poste à la rentrée (dont les nouveaux retraités)
  • Les ULIS-collège
  • le "Grenelle des enseignants"

Lire la déclaration préalable

Réponse de la DASEN :

Cette rentrée est certes hors norme mais elle a permis le retour de tous. La DASEN a mis l'accent sur la joie des élèves de retrouver leurs enseignants. 
Les contraintes sanitaires sont fortes mais nécessaires pour éviter un nouveau confinement.

Une école fermée jusqu'à mardi prochain inclus : Fontenay-sur-Eure

La DASEN a rappelé que chaque école concernée par une fermeture liée à la Covid-19 est accompagnée par les IEN, CPC, Infirmière scolaire en soutien aux directeurs.
Dans le 2nd degré il s'agit d'un renfort infirmier.

Le nouvel allègement du protocole amène des difficultés mais il s'adapte en permanence à la connaissance scientifique.

L'adaptation est aussi pédagogique, la DASEN a reconnu qu'il n'est pas simple d’enseigner comme avant.

 

ECOLES

L'ensemble de la carte scolaire 2020 en quelques chiffres :

  • - 600 élèves annoncés à cette rentrée, entre -670 et -680 en réel.
  • 14 ouvertures dont 3 au mois de septembre (hors REP/REP+)
  • 7 ouvertures pour dédoublement en REP/REP+
  • 8 fermetures de classes dédoublées
  • 6 fermetures de dispositifs PDMQDC (il n'y en a plus dans notre département)

Pour plus de détails, se référer aux compte-rendus du CTSD du 16 avril et du GTSD du 3 septembre.

Mesures actées ce jour (suite au GT du 3 septembre) :

  • 3 ouvertures à Houville la Branche, Ouarville et Bû (+0,17 pour abonder l'augmentation de la décharge de direction : école de 10 classes) : ces ouvertures sont à titre provisoire et seront de nouveau traitées lors de la carte scolaire 2021. Nous accompagnerons les écoles qui le souhaitent pour pérenniser ces moyens supplémentaires.
  • 2 décharges exceptionnelles de 0,17 à Combres et Mignières dans le cadre d'une charte ruralité pour la 2e année consécutive à titre provisoire
  • + 0,5 poste formateur "Mathématiques" (renouvellement) à titre provisoire
  • + 0,25 de décharge PEMF à titre provisoire.
  • 2 postes de TRBD à Jallans et Souancé au Perche dédiés à l'aide aux directeurs d'école à 3 classes en secteur rural (Châteaudun et Nogent-le-Rotrou) à titre provisoire
  • + 0,50 pour l'accueil des EFIV (enfants de familles itinérantes et de voyageurs) _ poste partagé avec le 2nd degré et implanté au collège Victor Hugo à Chartres, à titre provisoire

La DASEN se félicite de la nouvelle organisation des TRBD du département centralisée à la DSDEN. En cette période de crise, elle facilite la gestion des besoins sur tout le département. Les formations de cette semaine et de la semaine prochaine sont maintenues (elles sont soumises aux besoins en TR ce qui avait amené à annuler la formation prévue la semaine dernière).

Si les équipes ont des besoins particuliers en remplacement (équipes éducatives, ...), les demandes doivent remonter via les IEN tout comme avant. Il n'y a pas d'ingérence de la part de la DSDEN.
L'UNSA Education est revenue sur les décharges exceptionnelles. La "non réponse" de l'administration face aux demandes n'a pas aidé à clarifier la situation des directeurs en cette rentrée et particulièrement ceux avec une décharge de 33% qui étaient habitués à se voir complétés de 0,17.

Mme Beltrand a répondu qu'habituellement une réponse est envoyée mais que face à la situation exceptionnelle de la fin de l'année scolaire qui a mis à mal les services eux-mêmes victimes du confinement, cette année, aucune réponse n'a été donnée. L'UNSA Education a donc demandé qu'une réponse soit faite lors des prochaines cartes scolaires.
La DASEN a insisté sur la règle plusieurs fois énoncée lors des dernières instances : dans un souci d'équité, aucune décharge exceptionnelle liée à la direction d'école n'a été accordée.

L'avis du l'Unsa Education.

Si le souci d'équité peut s'entendre, il ne s'agit pas de reprendre des moyens sans contre-partie. L'Unsa Education a demandé à plusieurs reprises que des TRBD soit dédiés à la direction d'école pour permettre de décharger les directeurs de leur classe ponctuellement en fonction de leurs besoins et quel que soit le nombre de classes dans l'école. Si la circulaire de rentrée de la direction d'école nous donne raison, pour autant, cette mesure reste soumise aux moyens de chaque département, qui on le sait, sont déjà mis à mal.

Vote

Abstention de l'UNSA Education. Malgré certaines décisions pour lesquelles l'UNSA Education s'est vivement opposée, telles les suppressions des postes de PDMQDC, il n'en reste pas moins qu'aucune fermeture n'a été prononcée en dehors des classes dédoublées.

 

COLLEGES

Mode de calcul des DHG Collèges : Une expérimentation académique a eu lieu l’an passé, laissant aux services rectoraux la répartition de la DHG de chaque collège. Malgré le lissage effectué par les services départementaux, certains collèges avaient subi de fortes pertes. L’année prochaine, on revient à l’ancienne formule, départementale !

Efffectifs : l’écart entre les prévisions et la réalité des effectifs est beaucoup plus important que d’ordinaire.

  • sur Châteauneuf-en-Thymerais, Epernon et Nogent-le-Roi : la forte hausse s’explique par l’arrivée de nombreuses familles franciliennes suite à la crise de la Covid-19.
  • sur Chartres et la périphérie : le problème vient de la non-ouverture de Jean Moulin II et l'arrivée de nouvelles familles.
  • sur le Drouais, au vu des effectifs de P. et M. Curie, si des arrivées ont lieu, ces élèves seront scolarisés sur Taugourdeau.

Il y a également une forte hausse sur Senonches et sur La Loupe.

Les effectifs sont en nette baisse sur Nogent-le Rotrou, notamment à Brossolette car les élèves de Berd’huis (61) sont désormais scolarisés sur Rémalard : le collège va donc perdre à terme une centaine d’élèves. Les élèves déjà scolarisés ne changeront pas d'établissement.

ULIS : La Dasen nous affirme que les ULIS-collèges ne sont comptabilisés dans aucun département, contrairement à ce que stipule la loi (voir déclaration préalable). Nous allons vérifier cette affirmation, mais nous insisterons pour que la loi soit appliquée dans le 2nd degré, comme elle l’est dans le 1er degré.

L'avis du l'Unsa Education : En tant que département "pilote", le changement doit s'opérer dès la prochaine carte scolaire et ne pas attendre que l'évolution vienne d'ailleurs. L'UNSA Education 28 y veillera.

Sectorisation des collèges : La Dasen travaille avec le Conseil Départemental pour améliorer la sectorisation des collèges du Drouais ainsi que celle du collège de Auneau.

Ajustements de rentrée : divers établissements ont obtenu des heures dès Février, d’autres en Juin ou en Septembre car la Dasen a reçu des délégations jusqu’à ce mercredi.

Postes vacants : Il y a très peu de postes vacants à cette rentrée, le rectorat a vraiment bien anticipé les remplacements.

AED : le calcul des dotations en moyens de surveillance est rectoral, mais « adapté » par la secrétaire générale. Nous avons demandé avec les autres syndicats à pouvoir être associés à cette répartition qui ne nous semble pas équitable, ou du moins, qui ne paraît pas prendre suffisamment en compte des critères à nos yeux essentiels.

Accompagnement personnalisé : Le rectorat a doté chaque établissement d’un quota d’heures, issues du reliquat des heures de l'année dernière non dépensées en raison du confinement (Devoirs Faits, HSE, …), afin que les équipes puissent aider les élèves qui en ont le plus besoin dès la rentrée. Ces heures sont à utiliser avant la Toussaint. Si vous n'avez pas connaissance de ces heures, il faut se tourner vers votre chef d'établissement.

La Dasen a pris sur les réserves pour détacher 864 HSE afin de poursuivre cette action après la Toussaint. Cela peut se faire sous forme de soutien, de tutorat, d’aide aux devoirs …

Vote

L'UNSA Education a voté contre la carte scolaire "Collèges".

Un CT de repli aura donc lieu le lundi 5 Octobre.

 

QUESTIONS DIVERSES

AESH : Il y a actuellement 1200 élèves notifiés dans le département, ce qui fait environ 33,2 notifications / PIAL, qui sont accompagnés par 359 ETP d’AESH (tous n’étant pas à temps complet, cela fait en réalité plus de 359 AESH).

La secrétaire générale indique qu’il est embauché de plus en plus de personnes à temps complet, qu’au bout de 6 ans, ces personnes pourront être « CDIsées ». Des postes de référents AESH vont être créés (environ 15 pour le département), pour une mise en place au plus tard à la rentrée prochaine. Ces nouvelles fonctions pourraient permettre de compléter des temps partiels et ainsi atteindre des contrats à 100 %.

Régulation scolaire : la régulation scolaire est dorénavant rattachée au service de l’ASH (cadrage académique)

  • Quelle équipe au sein de la circo ASH  ? 4 personnes de l’équipe ressource spécialisées dans les troubles de l’enfant + 1 personne de la régulation scolaire (uniquement dans le 1er degré).
  • Pour qui ? les élèves hautement perturbateurs (notifiés ou non)
  • Comment ? Pour solliciter la régulation scolaire il faut renvoyer une fiche de saisine via son IEN à l'IEN ASH, Mme Grimoin
  • Quelle réponse ? un temps d’intervention et/ou un temps de formation et d'information en fonction des besoins exprimés

CIO de Chartres : on attend toujours un local plus adapté sur Chartres

 

Vos représentantes en carte scolaire

 

Marie JAUPITRE

(professeure des écoles)

 

 

Olivia MOULIN

(professeure certifiée de Maths)