Retour à l'article normal

SE-UNSA 28


 Par SE-UNSA 028
 Le  vendredi 19 janvier 2018

Refus unanime des organisations syndicales de la carte scolaire académique

 

Suite au groupe de travail académique du 12 janvier, le département de l'Eure-et-Loir connaitrait une baisse de 5 postes dans le 1er degré et une dotation de -88h dans le 2nd degré.

La décision du gouvernement de dédoubler les CP et les CE1 en REP et REP+ représente 33 nouvelles classes dans notre département (dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+, les CE1 en REP ne seront dédoublés qu'en 2019).

Hier, lors du CTA (conseil technique académique) qui décide des dotations de chaque département, les organisations syndicales ont voté contre, à l'unanimité. Ce vote implique la tenue d'un nouveau CTA vendredi prochain.

Le CTSD n'a donc pas pu se tenir ce matin mais les organisations syndicales se sont tout de même déplacées pour dénoncer l'insuffisance des mesures envisagées pour le 1er degré (une cinquantaine de fermetures de classe, des hausses d'effectifs dans les écoles) ainsi que les dotations pour le 2nd degré.

Dans le 2nd degré, alors même que la fermeture du collège Jean Moulin n'a pas été votée au conseil départemental de l'Eure-et-Loir, le DASEN a décidé de ne pas lui donner de DHG (dotation horaire globale), le rayant ainsi définitivement de la carte scolaire. Tous les collèges de l'agglo chartraine vont être impactés par une augmentation de leurs effectifs.