SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Confinement : les infos importantes (maj 19/04)
Article publié le vendredi 16 avril 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Vaccination ouverte aux personnels plus de 55 ans

La vaccination, dans notre académie, sera effective dès le samedi 17 avril pour les personnels de l'Education Nationale ainsi que les ATSEM, de plus de 55 ans => 6711 personnes sont concernées

Il s'agit du vaccin astra zeneca.

Ces personnels ont reçu un mail et un sms (quand le numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone est renseignĂ©)  pour leur indiquer la dĂ©marche Ă  suivre.

Si vous êtes concernés que vous n'avez pas reçu le message, contactez-nous au 06.34.43.21.67 / 28@se-unsa.org, nous vous communiquerons les démarches à suivre.

Ces derniers doivent contacter une plateforme afin de prendre RDV. Ils pourront alors se rendre dès ce week-end, munis d’une pièce justifiant de l’exercice du métier (carte professionnelle, bulletin de salaire accessible sur l’Ensap…) ainsi que d’une pièce d’identité et d’une carte vitale ou d’une attestation de droits.

Pour ceux qui n'ont pu prendre RDV dès samedi, un nouveau créneau est prévu demain (mardi 20 avril), à l'hôpital de Chartres, à partir de 9h. Il est donc urgent d'appeler aujourd'hui.

L'UNSA Education continue de revendiquer l'accès à la vaccination pour tous les personnels qui le souhaitent sans restriction.

> Vaccination des personnels : une priorité qui doit être effective !

> Lire le compte-rendu du CHSCT-D exceptionnel du 8 avril

Professions prioritaires et conditions pour bénéficier de l'accueil de son enfant ?

La liste des enfants dits "prioritaires" est parue ce vendredi 2 avril. Elle a été communiquée aux écoles et aux établissements avec un certain nombre de consignes.

> liste des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie

Liste détaillée ci-dessous (en gras ceux ajoutés à la liste) :

  • Biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplĂ´mĂ©s d’Etat, mĂ©decins, pharmaciens, sages-femmes, masseurs-kinĂ©sithĂ©rapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, prestataires de santĂ© Ă  domicile ;
  • Tous les professionnels et bĂ©nĂ©voles de la filière de dĂ©pistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dĂ©pistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers, personnels vĂ©tĂ©rinaires), ainsi que les prĂ©parateurs en pharmacie et les ambulanciers ;
  • Les personnels des sites de production de vaccin et intrants critiques ;
  • Les agents des services de l’État chargĂ©s de la gestion de la crise au sein des prĂ©fectures, des agences rĂ©gionales de santĂ© et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargĂ©s de la gestion de crise ;
  • Tous les personnels des Ă©tablissements et services sociaux et mĂ©dico-sociaux suivants : travailleurs sociaux du secteur accueil-hĂ©bergement-insertion, EHPAD et EHPA (personnes âgĂ©es) ; Ă©tablissements pour personnes handicapĂ©es ; services d’aide Ă  domicile (personnes âgĂ©es, personnes handicapĂ©es et familles vulnĂ©rables) ; Services infirmiers d’aide Ă  domicile ; lits d’accueil mĂ©dicalisĂ©s et lits halte soins santĂ© ; appartements de coordination thĂ©rapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hĂ©bergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale Ă  l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils dĂ©partementaux ainsi que les Ă©tablissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants Ă  caractère social (MECS), les services d’assistance Ă©ducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions Ă  domicile (TISF) et les services de prĂ©vention spĂ©cialisĂ©e ;
  • Les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse ;
  • Les enseignants et professionnels des Ă©tablissements scolaires, les professionnels des Ă©tablissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde Ă  domicile, les agents des collectivitĂ©s locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil, les personnels des CROUS affectĂ©s Ă  la restauration ;
  • Les forces de sĂ©curitĂ© intĂ©rieure (police nationale, gendarmerie nationale, sapeurs-pompiers professionnels), les policiers municipaux, les surveillants de la pĂ©nitentiaire, les militaires engagĂ©s dans l’opĂ©ration sentinelle, les douaniers.

Pour rappel, en Eure-et-Loir, les personnels de la préfecture et les personnels nécessaires à la fabrication de produits de santé indispensables à la poursuite des soins ou à la lutte contre l'épidémie de covid-19 : DELPHARM et NOVO NORDISK sont également prioritaires.

 

FAQ ministérielle

> FAQ ministérielle remise à jour suite aux annonces du mercredi 31 mars

Pour connaitre les éléments essentiels de cette nouvelle FAQ, c'est ICI.

 

Bon Ă  savoir :

  • Seuls les enseignants volontaires pour assurer le prĂ©sentiel dans les Ă©coles pourront bĂ©nĂ©ficier de l'accueil de leurs enfants. La DSDEN n'a pas prĂ©vu de justificatif pour ces enseignants, l'attestation sur l'honneur suffira.La question de la rĂ©munĂ©ration de ces personnels est Ă  l’étude au ministère.
  • Pour les enfants prioritaires :
    • sont concernĂ©s les enfants dont au moins un des parents rentre dans la liste ci-dessus. Il faut que le parent n'ait aucun autre moyen de garde (conjoint, parent 2, ...)
    • seules l'attestation sur l'honneur pour justifier de l'absence du moyen de garde et la prĂ©sentation du justificatif (carte professionnelle, ...) du seul parent concernĂ© par la liste seront nĂ©cessaires pour la prise en charge de leur enfant. Il n'est pas nĂ©cessaire de demander la preuve que le parent 2 ne peut pas garder les enfants.
  • Les autorisations spĂ©ciales pour garde d'enfants sont rĂ©activĂ©es quand aucun autre moyen de garde n'est possible. Prendre contact avec son IEN.
  • Les remplaçants volontaires pourront ĂŞtre envoyĂ©s sur des Ă©coles qui n'auraient pas suffisamment d'enseignants volontaires pour assurer le prĂ©sentiel.

 

Modalités d'accueil des enfants la semaine prochaine et la semaine du 26 avril

L’accueil doit être organisé dans la mesure du possible dès le mardi 6 avril et pour toute la semaine précédant les vacances de printemps anticipées ;

Les parents concernés doivent se signaler dès que possible aux chefs d’établissement et directeurs d’école de manière à ce que l’organisation des pôles d’accueil puisse être organisée dans les meilleures conditions. A défaut l'accueil des enfants dès mardi matin ne pourra être garanti et les enfants ne pourront être accueillis qu’à compter de mercredi ou jeudi.

 

Continuité pédagogique

>Écoles : continuité pédagogique, saison 2

>Collège : des adaptations pédagogiques nécessaires

>La crise secoue la réforme du bac et du lycée GT

Points saillants de la circulaire de la DGESCO :

  • Organisation

Pour l’organisation des enseignements, dans le premier degré, le recours aux classes virtuelles n’est pas encouragé (il doit rester ponctuel).

Dans le 2nd degré, l’accent est surtout mis sur la nécessaire coordination. Il sera possible de s’appuyer sur l’emploi du temps habituel (sic). Les professeurs principaux héritent de la mission de coordonner le travail demandé par les enseignants de la classe.

La circulaire promeut l’utilisation de la classe virtuelle du CNED : tous les enseignants sont invitĂ©s Ă  se crĂ©er un compte. La classe virtuelle pose des problèmes de salle d’attente. Nous avons fait remonter le dysfonctionnement auprès de la DSDEN. En rĂ©ponse ces derniers espèrent que le problème sera rĂ©glĂ© dans les prochains jours.

La circulaire rappelle que toutes les tâches qui peuvent l’être doivent être effectuées à distance (pas d'obligation à se rendre sur le lieu de travail) mais que les personnels peuvent venir dans les établissements pour assurer la continuité administrative (commissions, conseils de classe, orientation) ou pour utiliser le matériel informatique.

  • Principes pĂ©dagogiques

La priorité est d’entretenir le lien.

Dans le 1er degré, l’accent doit être mis sur la lecture-écriture et les mathématiques pour entretenir les acquis.Le SE-Unsa souhaite qu'aucune injonction ne soit faite et qu'on laisse les enseignants déterminer les contenus les plus appropriés pour cette période de 3 jours.

Dans le 2nd degré, préoccupation particulière pour les classes d’examens qui doivent préparer les épreuves terminales et en particulier les épreuves orales (Grand Oral). Sur ce point, le SE-Unsa demande l'annulation des épreuves terminales écrites et le recours au contrôle continu en lieu et place (comme l'an dernier) et la neutralisation du Grand Oral.

  • Stages de rĂ©ussite pendant les vacances

Sur la base du volontariat des stages de réussite sont organisés à distance. Les priorités pédagogiques sont les mêmes que dans le paragraphe précédent. L'accord des parents pourra se limiter à un retour par courriel. Nous avons interrogé la DASEN sur l'organisation "à distance" de ces stages, les outils numériques de l'Education nationale étant peu fiables, et certaines familles n'ayant pas accès à internet ou à un ordinateur. Quelques familles de la cité éducative de Dreux seront équipées en outils informatiques pour assurer le distanciel (uniquement sur ce secteur). La DSDEN renvoie les personnels volontaires vers les outils proposés par l'Education nationale. A cette occasion, nous avons fait remonter que la classe vituelle du CNED disfonctionne (à cause de la salle d'attente). D'autres éléments devraient arriver d'ici la semaine prochaine.

L’appel Ă  candidature doit ĂŞtre lancĂ© avant le 10 avril par les IEN, chefs d’établissements et directeurs auprès des enseignants et des Ă©lèves.  

  • ContinuitĂ© du suivi social et psychologique

Les personnels sociaux, de santé et les psyEN poursuivent leurs missions à distance ou dans des rencontres en présentiel avec les élèves et/ou leurs parents en respectant les gestes barrières.

 

Informations générales

Pour les Ă©coles :

  • Durant cette pĂ©riode, rĂ©unions, ESS, Ă©quipes Ă©ducatives peuvent se tenir mais uniquement Ă  distance.
  • Les enseignants disponibles assureront l'accueil des Ă©lèves prĂ©sents Ă  l'Ă©cole la semaine prochaine, Ă  savoir les enseignants qui sont volontaires et en mesure de venir en prĂ©sentiel malgrĂ© les contraintes liĂ©es au confinement. Ils n'auront alors pas l'obligation d'assurer le distanciel avec leurs Ă©lèves.
  • L'attestation possiblement nĂ©cessaire pour justifier du dĂ©placement au-delĂ  des 10 km autorisĂ©s autour du domicile sera envoyĂ© prochainement.

Pour les collèges :

  • Chaque collège devra accueillir les enfants des familles prioritaires durant les semaines du 06 au 09 avril et du 26 au 30 avril.
  • Les agents seront prĂ©sents dans les Ă©tablissements durant les semaines de continuitĂ© pĂ©dagogique Ă  distance.
  • La demi-pension sera assurĂ©e pour les Ă©lèves accueillis
  • Les examens sont maintenus aux dates prĂ©vues
  • Les professeurs devront :
    • PrĂ©voir si possible sur les 2 jours du 1er et 2 avril, les activitĂ©s pour l'enseignement Ă  distance et les distribuer aux Ă©lèves afin de limiter le nombre de documents qui devront ĂŞtre imprimĂ©s par eux Ă  la maison.
    • Communiquer avec les Ă©lèves et parents sur l'organisation pĂ©dagogique retenue
  • Les Ă©lèves ne pourront pas faire de stage si celui-ci est prĂ©vu pendant la nouvelle pĂ©riode de vacances.
  • Les conseils de disciplines peuvent ĂŞtre maintenus aux dates prĂ©vues
  • Les RDV de Carrière sont reportĂ©s
  • Pas de rĂ©ponse Ă  ce jour sur un report ou une annulation de PIX et Ev@lang
  • La mise en place d'un enseignement hybride au collège Ă  partir du 3 mai n'est pas encore actĂ©e.

Pour tous :

  • Les Ă©lèves en situation de handicap (ULIS) sont considĂ©rĂ©s comme prioritaires mais placĂ©s en continuitĂ© pĂ©dagogique Ă  distance. Les AESH assureront le distanciel en tĂ©lĂ©travail. Les Ă©lĂ©ves en situation de handicap scolarisĂ©s dans les UE seront pris en charge sur leur dispositif (ex. DAME)
  • Vaccination des personnels de plus de 50 ans et des personnels fragiles Ă  partir de mi-avril. Pour les autres, pas avant mai / juin
  • Tout ce qui est liĂ© aux concours est maintenu (AGREG, CAPPEI, ...)
  • L'accueil des enfants "prioritaires" pendant les vacances scolaires ne sera pas assurĂ© par les enseignants (pris en charge par les centres d'accueil pĂ©riscolaires par ex.)
  • Un suivi sera fait pour les collègues qui avaient des rdv med voir des opĂ©rations de prĂ©vues pendant les vacances scolaires initiales afin de faciliter les autorisations d’absence et de ne pas avoir recours Ă  des congĂ©s maladies avec jour de carence.

> École et crise sanitaire : s’organiser maintenant pour tenir jusqu’à l’été

Cet article sera réactualisé au rythme des informations, pensez à jeter un coup d'oeil de temps en temps !!!

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir