SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Dimanche 18 octobre : appel au rassemblement en mĂ©moire de notre collègue, Samuel Paty
Article publié le samedi 17 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce vendredi, notre collègue Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie a été assassiné. Notre émotion est grande face à une telle horreur.

Le SE-Unsa et sa fédération l’UNSA-Éducation appellent au rassemblement :

dimanche 18 octobre

place Châtelet à Chartres, 15h

en mémoire de notre collègue assassiné

Lire l'appel départemental
 

Face à de tels actes, il nous faut réaffirmer les valeurs de la République et les faire vivre. L’unité républicaine fera face à la haine et l’obscurantisme. Plus que jamais, nous devons affirmer notre attachement au principe de laïcité.

L’UNSA Éducation exprime tout son soutien et toutes ses pensées aux proches de notre collègue de Conflans Sainte Honorine assassiné ainsi qu’à ses élèves, ses collègues et à toute la communauté éducative. L’émotion du monde éducatif et de toute la société est très grande face à une telle horreur.

Reçue ce samedi matin par le Premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale, l’UNSA Éducation appelle à l’unité autour de la République et de son École. Comme nous le souhaitions, un hommage national va être rendu à Samuel Paty.

Par l’assassinat de cet enseignant, c’est toute l’École et c’est notre République qui sont meurtries. Il faut soutenir toute la communauté éducative du collège mais plus largement l’ensemble des enseignant·es qui font leur métier, font vivre les valeurs de la République et la laïcité, défendent la liberté d’expression.

Plus largement il est indispensable d’adresser un message à tous les personnels des écoles et des établissements scolaires qui sont aujourd’hui profondément bouleversés par cette barbarie. Face à de tels actes nous appelons à l’unité républicaine. Ne rien céder ni à celles et ceux qui prônent la haine et le rejet, ni à celles et ceux qui remettent en cause la liberté d’expression et attaquent la République. Les valeurs de la République doivent être réaffirmées et il faut les faire vivre.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir