SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Masque grand public pour les enseignants des Ă©coles : l’urgence d’assurer la sĂ©curitĂ© de tous
Article publié le mardi 15 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Dans beaucoup de dĂ©partements selon nos remontĂ©es, les ARS considèrent que le masque grand public n’est pas suffisant pour assurer la sĂ©curitĂ© sanitaire des enseignants des Ă©coles en cas de contact avec un cas Covid avĂ©rĂ© chez leurs Ă©lèves car ceux-ci n’en portent pas. 
 
Selon les experts, le masque grand public serait efficace contre les contaminations seulement quand il est porté par tous. Lorsque ce n’est pas le cas, pour être protégé il faudrait alors porter un masque de type chirurgical. C’est ainsi que des ARS placent ou non en quatorzaine les enseignants ayant un cas avéré dans leurs classes, selon qu’ils portaient des masques grand public ou des masques de type chirurgical.
 
L’avis du SE-Unsa

La situation est critique, la sécurité devant être au coeur de nos préoccupations. C'est pourquoi le SE-Unsa et l'Unsa-Education interviennent directement auprès du Ministère.

Le SE-Unsa demande au ministre de clarifier au plus vite cette situation et de donner les moyens aux enseignants des écoles, PsyEN et AESH d’assurer leur propre sécurité comme celle des élèves et des familles. Les mêmes indications devront être données aux employeurs des autres personnels des écoles comme les Atsem.
 
Le SE-Unsa exige que le CHSCT ministériel du 11 septembre réponde précisément à cette problématique comme à beaucoup d’autres qui se posent très concrètement dans la vie des écoles et établissements depuis une semaine. Les flous sur les consignes et les protocoles demeurent et mettent sous une pression bientôt intenable les personnels, en particulier les directrices et directeurs d’école. 15 jours après la rentrée, le doute sur la capacité à tenir devient vif.

Lire l'article : Rentrée sanitaire : exigences de l’Unsa Éducation, réponses du ministère

Lors de ce CHSCT, l'Unsa Education a fait voter 2 avis :

Avis 1
Tous les personnels de l’Éducation nationale doivent bénéficier d’équipements qui soient adaptés à leurs missions tout en assurant une protection efficace. C’est pourquoi les membres du CHSCT ministériel exigent du ministère une expertise urgente pour clarifier au plus vite la capacité filtrante des masques textiles et attester de la protection maximale qu’ils offrent à leurs utilisateurs.
 
Avis 2
En cas d’expertise déclassant la capacité des masques à assurer une réelle protection des personnels, les membres du CHSCT ministériel demandent à l’employeur que ces équipements soient d’urgence remplacés par des masques efficaces.
 
Le ministère a répondu s’engager dès à présent dans une démarche d’expertise, en lien avec les ARS.

 

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir