SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Le 22 juin, un retour Ă  la normale ? [Mis Ă  jour le 23/06 Ă  10h]
Article publié le lundi 15 juin 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le MEN vient ENCORE de sortir une nouvelle version du protocole. Exit la distanciation sociale quand les locaux ne le permettent pas sur le temps de classe et le temps de restauration. Cette modification devrait permettre le retour de tous les élèves puisque les contraintes ne s'appliquent qu'à partir du moment où il est possible de les appliquer...

Le MEN a aussi mis à disposition des exemples d'aménagement des classes (sait on jamais...les enseignants ne sont peut-être pas compétent en la matière !!!) : exemples de schémas d'aménagement des salles de classe avec règles de distanciation

A l'impossible, nul n'est tenu. Nous vous invitons à vous tourner vers vos IEN en cas de difficultés et à nous en informer : 06.34.43.21.67 / 28@se-unsa.org

Après une semaine où les équipes sur le terrain ont dû suivre les tergiversations de l’Exécutif concernant l’accueil des élèves dans le cadre de la réouverture obligatoire pour tous des établissements scolaires, après les épisodes anxiogènes des protocoles provisoire puis définitif indiquant finalement le maintien de la règle « un mètre sauf lorsque cela n’est pas possible », le décret de ce jour met en conformité la règlementation avec cet assouplissement.

La nouvelle formulation indique : « un mètre s’applique dans la mesure du possible » et précise « dans les salles de classes clos lorsque la configuration de ces derniers ne permet pas le respect des règles physiques de distanciation physique ».

Concernant les transports scolaires, il indique que « les élèves qui n’appartiennent pas à la même classe ou au même groupe ou au même foyer ne sont pas assis côte à côte ».

Personnels Ă  risque

  • Les personnes vulnĂ©rables pourront poursuivre le tĂ©lĂ©travail en avertissant leur supĂ©rieur hiĂ©rarchique et sur prĂ©sentation d’un certificat mĂ©dical, qui se bornera Ă  attester la nĂ©cessitĂ© du confinement et sa durĂ©e ou, pour les personnes souffrant d’une affection de longue durĂ©e, par une dĂ©claration sur le site de l’assurance maladie (www.ameli.fr). Si le tĂ©lĂ©travail n’est pas possible, une ASA sera dĂ©livrĂ©e.

Attention, contrairement à ce qui est écrit dans le document officiel, il est illégal de demander à un médecin traitant de produire un certificat pour la reprise en présentiel des personnels vulnérables.

Si vous êtes dans ce cas, il faut donc envoyer un écrit à son IEN ou chef d'établissement pour signifier sa volonté de reprendre en présentiel. Les IEN et les chefs d'étab doivent en être avertis dans l'après-midi.

Communiqué de l'ordre des médecins

 

  • Les personnes vivant au foyer de personnes vulnĂ©rables reprennent une activitĂ© sur site, en respectant les gestes barrière et mesures de distanciation, dans le cadre de leur activitĂ© professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale.
  • Les ASA pour garde d’enfants ne seront plus dĂ©livrĂ©es, sauf cas particuliers avec justificatif Ă  produire (enfant malade ou vulnĂ©rable ou non accueilli dans son Ă©cole ou Ă©tablissement).

Fiche relative Ă  la situation des personnels

Protocole sanitaire

Le protocole sanitaire va ĂŞtre allĂ©gĂ©. La FAQ ministĂ©rielle sera mise Ă  jour le 16 juin mais il a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© annoncĂ© que la distanciation ne serait plus la mĂŞme.  

  • Exit les 4 m² autour d'un Ă©lève. Il faudra maintenant 1 m de distance en latĂ©ral entre les Ă©lèves placĂ©s l'un Ă  cĂ´tĂ© de l'autre ou en face Ă  face dans les Ă©coles Ă©lĂ©mentaires et au collège    si possible et sinon, appliquer une distance la plus grande possible. En maternelle, plus de distanciation physique imposĂ©e. Il faudra continuer Ă  appliquer et faire appliquer les gestes barrières. La distanciation est donc toujours de mise mais rĂ©duite, et seulement dans les lieux clos. La classe Ă  l'air libre est une possibilitĂ© encouragĂ©e.  Ces assouplissements ne concernent pas les lycĂ©ens.
  • Le port du masque n'est pas obligatoire pour les personnels enseignants lorsqu'ils font cours et sont Ă  une distance d'au moins un mètre des Ă©lèves. Lorsque le masque n'est pas utilisĂ©, il peut ĂŞtre soit suspendu Ă  une accroche isolĂ©e,soit repliĂ© sans contacts exterieur/intĂ©rieur (ne pas le rouler) et stochĂ© dans une pochette individuelle. Les Ă©lèves de plus de 11 ans doivent porter un masque si les 1 m ne sont pas respectĂ©s.
  • Le lavage des mains ne nĂ©cessite plus de distanciation physique pour les Ă©lèves d'un mĂŞme groupe. La frĂ©quence du lavage des mains reste inchangĂ©e.
  • Pour les rĂ©crĂ©ations et le temps pĂ©riscolaire et mĂ©riden:  Il faudra Ă©viter le brassage des groupes mais il n'est plus question de distanciation physique individuelle. Les jeux collectifs exterieurs sont de nouveau utilisables s'ils sont nettoyĂ©s une fois par jour ou après une pĂ©riode sans utilisation de 12h.
  • Le nettoyage/la dĂ©sinfection des locaux n'interviendra plus qu'une seule fois par jour.
  • La mise Ă  disposition d'objets partagĂ©s au sein d'une mĂŞme classe ou d'un mĂŞme groupe (ballons, jouets, livres, jeux, crayons) est permise lorsqu'un nettoyage quotidien est assurĂ© ou que les objets sont isolĂ©s 24h avant rĂ©utilisation. Il n'est plus nĂ©cessaire de se laver les mains systĂ©matiquement après avoir manipulĂ© ou partagĂ© des objets ou dossiers au sein d'une mĂŞme classe, Ă  condition de ne pas les partager entre les classes.
  • PossibilitĂ© pour les parents ou intervenants d'entrer Ă  nouveau dans l'Ă©cole en portant le masque et après s'ĂŞtre lavĂ© les mains. PossibilitĂ© dans ce cadre d'organiser des fĂŞtes d'Ă©cole.
  • Pour les transports scolaires, le MEN annonce vouloir obtenir un allègement sur la règle d'espacement des 1 mètre car ce sont les seuls transports collectifs qui continuent d'y ĂŞtre soumis.
  • Pour la restauration : il est recommandĂ© de manger dans les lieux habituels (cantine, rĂ©fectoire) et de garder les groupes classes sur ce temps. La distanciation physique s'applique sur le temps de cantine (sauf pour la maternelle).  Lorsque le respect de la distance d’un mètre entre Ă©lèves est matĂ©riellement impossible, il convient de faire dĂ©jeuner les Ă©lèves d’une mĂŞme classe ensemble et de respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres groupes.
  • La logique d'accueil de personnels prioritaires n'a plus de sens et s'interrompt puisque tous les Ă©lèves peuvent ĂŞtres accueillis. Le travail Ă  distance s'arrĂŞte le 22 juin, sauf cas particuliers, notamment au collège et au lycĂ©e pour Ă©viter le brassage des groupes.
  • Pour le MEN, la "dynamique" du dispositif des 2S2C doit se poursuivre et permettra aussi d'arriver Ă  l'objectif affichĂ© d'accueillir tous les Ă©lèves. Tous les lieux disponibles peuvent ĂŞtre utilisĂ©s pour accueillir un maximum d'Ă©lèves dans les Ă©tablissements ( Ă©tude, 2S2C...)


Lycées

Le ministre est resté très vague : grande marge de manoeuvre, initiatives à prendre pour les proviseurs, informations aux parents à transmettre ...

  • Pour les Ă©preuves de baccalaurĂ©at : le contrĂ´le continu sera pondĂ©rĂ© par le "niveau" du lycĂ©e puiqu'il y aura un jury d'harmonisation qui prendra en compte : les rĂ©sultats, la motivation et l'assiduitĂ© de l'Ă©lève, et son lycĂ©e d'origine.
  • Allègement des contraintes sur les internats : mĂŞme s'il faut que les lits restent bien espacĂ©s d'un mètre. Pour les lits superposĂ©s, on fera dormir les Ă©lèves "tĂŞte-bĂŞche". Dans les chambres collectives, on regroupera les Ă©lèves d'une mĂŞme classe.  Le public habituel peut ĂŞtre de nouveau hĂ©bergĂ©.

Concours internes

Pourquoi avoir lancé une campagne de recrutement alors que 8000 enseignants avec de l'expérience sont admissibles ?

  • Car 4000 recrutements en coucours interne Ă©taient prĂ©vus et donc les 4000 premiers sur les 8000 admissibles seront admis. Les autres seront placĂ©s sur une liste complĂ©mentaire et recrutĂ©s selon les besoins.
  • Car il souhaite faire une campagne de valorisation du Ă©tier d'enseignant qui est un beau mĂ©tier
  • Car il souhaite recruter des jeunes

Et la rentrée ?

" Il y aura des éléments habituels et des éléments nouveaux pour aider les élèves qui en ont le plus besoin". Le ministre a ainsi évoqué une personnalisation du travail, de l'aide personnalisée, les vacances apprenantes...

Profbashing : dĂ©claration intersyndicale


 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir