SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
DOSSIER Covid 19 (01/04) : CHSCT-A, informations, prĂ©conisations, liens utiles
Article publié le mardi 31 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Soutien psychologique et aides sociales

  • Un numĂ©ro vert Ă  disposition des enseignants

En raison de la crise sanitaire exceptionnelle liée au Covid-19 que nous traversons et de ses conséquences pour chacune et chacun, l’académie met en place une cellule d’écoute et d’accompagnement pour l’ensemble des personnels que vous pouvez contacter au numéro vert 0 805 04 05 06 (appel gratuit), ou à l'adresse accompagnement@ac-orleans-tours.fr.

Des professionnels de santé sont à votre écoute du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h, dans le respect du secret médical et professionnel.

> En savoir plus sur la cellule d'Ă©coute et d'accompagnement.

 

Service d'accueil minimum pour les enfants des personnels soignants

> Des masques ont été livrés dans les tous les CAM : si ce n'est pas le cas, faites-le-nous remonter_28@se-unsa.org

Nouvelle consigne envoyée aux écoles (25 mars) :

"En raison des déplacements plus contraints et des nouvelles attestations disponibles aujourd'hui qui précisent les restrictions de déplacement je vous invite à mettre un terme rapidement à l'attestation de déplacement dérogatoire pour les familles. Cette attestation n'est plus valable."

> Le SE-Unsa alerte sur les ordres et contre-ordres envoyés par l'administration qui ne font qu'ajouter plus de confusions dans une période dèjà très anxiogène. Le bon sens veut que les collègues restent chez eux s'ils n'ont pas nécessité à sortir. Une réflexion avec la poste est en cours pour tenter de trouver une solution pour les familles en difficulté.

Personnels de l’Éducation nationale face au Covid-19 : les organisations syndicales interpellent le ministre

 

Consignes (23 mars) :

1. Extension du dispositif exceptionnel d’accueil aux enfants des personnels de l’aide sociale à l’enfance dépourvus de solution de garde.

Le Gouvernement a décidé d’étendre ce dispositif :

  • Aux services en charge de la protection de l’enfance concernĂ©s sont les services aide sociale Ă  l’enfance (ASE) et protection maternelle et infantile (PMI) des conseils dĂ©partementaux ainsi que les pouponnières ou maisons d’enfants Ă  caractère social (MECS),les services d’assistance Ă©ducative en milieu ouvert (AEMO) et les services de prĂ©vention spĂ©cialisĂ©e.
  • Aux professionnels relevant de ces structures Ă©ligibles au dispositif sont les suivants : assistants de service social, techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), mĂ©decins, infirmières puĂ©ricultrices, sages-femmes et psychologues.

L’accueil est organisé dans les mêmes conditions que pour les enfants des personnels soignants. L’accueil ne concerne pas les enfants relevant de l’aide sociale à l’enfance eux-mêmes mais exclusivement les enfants des professionnels qui interviennent auprès d’eux.

> A ce jour, nous ne savons ce que cette extension représente en nombre d'enfants à prendre en charge dans notre département.

2. Remise des documents pédagogiques aux familles dépourvues de solution numérique.

Dans le cadre de la, il est demandĂ© aux directeurs d’écoles et chefs d’établissements de permettre aux familles en situation de prĂ©caritĂ© numĂ©rique, pour des raisons de rĂ©sidence en zone blanche (zone rurale, zone de montagne…) ou de prĂ©caritĂ© sociale (familles allophones, familles socialement dĂ©munies…) de  pouvoir rĂ©cupĂ©rer du matĂ©riel numĂ©rique ou pĂ©dagogique, dans le strict respect des règles sanitaires Ă  raison d'un dĂ©placement par semaine.

Il est rappelé que la remise de documents pédagogiques sur support papier doit demeurer une pratique exceptionnelle au profit des seuls élèves dépourvus de solution numérique. Elle doit être organisée de manière à limiter au maximum les déplacements des responsables légaux des enfants concernés.

> Le SE-Unsa encourage les personnels concernés à trouver d'autres solutions afin de limiter au maximum les déplacements et de respecter les consignes de confinement. Les consignes de sécurité doivent, de notre point de vue, prévaloir sur la continuité pédagogique.

Nouvelle attestation _ 24 mars 2020

 

Consignes (21 mars) : Les consignes d'accueil se sont assouplies passant de 2 parents soignants à 1 seul, les familles devant, dans la mesure du possible, privilégier un autre mode de garde.

Liste des professions pouvant en bénéficier :

  • tout personnel travaillant en Ă©tablissements de santĂ© publics/privĂ©s : hĂ´pitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de  santĂ© …
  • tout personnel travaillant en Ă©tablissements mĂ©dico-sociaux pour personnes âgĂ©es et personnes handicapĂ©es : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • les professionnels de santĂ© et mĂ©dico-sociaux de ville : mĂ©decins, infirmiers, pharmaciens, sages femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgĂ©es et handicapĂ©es…
  • les personnels chargĂ©s de la gestion de l’épidĂ©mie des agences rĂ©gionales de santĂ© (ARS) des prĂ©fectures et ceux affectĂ©s Ă  l’équipe nationale de gestion de la crise.

Le mercredi, les enfants sont pris en charge par les collectivités.

A partir du jeudi 19 mars, des centres d'accueil mutualisé (CAM) ont été mis en place dans tout le département. Les enseignants volontaires y travaillent sur les horaires habituels d'école. Le temps périscolaire et la pause méridienne sont pris en charge par les collectivités.

Près de 450 volontaires pour plus d'une centaine d'enfants recensés dans notre département.

1er degré : 52 CAM en Eure-et-Loir permettant le regroupement des enfants de soignants par groupes restreints (4 enfants + 1 enseignant) et assurant le maillage de tout le département : tableau récapitulatif des CAM du 28, par circonscription

Les directeurs sont invités à transmettre l'information aux familles par :

  • Voie d'affichage dans les Ă©coles et Ă  la mairie des communes ;
  • Et/ou voie Ă©lectronique : courriel ou ENT

Les informations se trouvent aussi sur le site de la DSDEN et ont été transmises à l'ARS.

Les écoles ont reçu les plannings pour les prochains jours.

2nd degré : 9 CAM (sites collèges) pour une dizaine de collégiens: tableau récapitulatif des CAM collèges

 

Les enseignants volontaires devront se munir de l'attestation de déplacement du ministère et du justificatif de déplacement de la DSDEN pour couvrir leurs déplacements liés au service d'accueil.

Faites-nous remonter tous les dysfonctionnement rencontrés dans la mise en place des CAM, que ce soit des problèmes matériels, relationnels avec les familles ou les collectivités, ou autres ... Nous avertirons la DSDEN : 28@se-unsa.org / 06.34.43.21.67

Les enseignants non concernés par le service d'accueil et les directeurs et chefs d'établissement dont la présence sur leur école ou établissement n'est pas nécessaire doivent rester chez eux afin de respecter les règles du confinement.

 

Pour la protection : les gestes barrières renforcés sont préconisés : en plus des règles d'hygiène, prévoir de grands espaces aérés, permettant de respecter la distance préconisée entre chaque individu (à savoir 1 m.) et ne former que des groupes restreints (moins de 10 personnes). La DASEN a fait remonter les besoins en masque, gel et gant sans garantie de les obtenir.

Les infirmières scolaires se déplaceront dans les CAM dès demain dans le but de rassurer la communauté éducative et de rappeler l'importance des gestes barrières qui constituent la meilleure défense contre la propagation du virus : courrier de l'équipe médicale du département.

 

 

CHSCT-A Extraordinaire  SpĂ©cial Coronavirus du 24 Mars

Continuité pédagogique et administrative

Lors du CHSCT-A le grand nombre d'initiatives et le fort volontarisme des personnels a été soulignés. Les inspecteurs disciplinaires et IEN accompagnent les enseignants durant toute cette période. Les professeurs qui n'ont pas d'ordinateur ont un accès à l'établissement de façon contrôlé.

> Le SE-Unsa rappelle que les consignes de sécurité sanitaire restent le confinement de toute la population et d'éviter les déplacements qui ne sont pas indispensables.

Concernant la continuité administrative : Volonté globale d'être dans l'action et de poursuivre leur activité. Le principe fondateur est l'organisation de la rentrée 2020. Des axes prioritaires ont été définis en ce sens. Tous les retours de la période actuelle sont pris en compte, entendus et utilisés et tous travaillent aux points d'amélioration.
 

Mise en place d'un dispositif de liens entre les services pour lutter contre l'isolement qui va ĂŞtre approfondi.

Une cellule psychologique est en train de se mettre en place et devrait voir le jour très prochainement avec un numéro dédié aux personnels.
Objectif :

  • accompagnement des collègues dans la situation de confinement
  • ContinuitĂ© pĂ©dagogique
  • Gestion vie privĂ©e/ Vie professionnelle
  • Gestion de la continuitĂ© pĂ©dagogique quand on a des enfants Ă  la maison
  • Toutes questions qui peuvent se poser pendant cette pĂ©riode inĂ©dite, anxiogène et traumatisante

 

4 avis ont Ă©tĂ© rĂ©digĂ©s, dĂ©posĂ©s et  votĂ©s Ă  l'unanimitĂ© par les 3 organisations syndicales prĂ©sentes.

1) Le CHSCTA exige que, pour les personnels de l'EN volontaires qui assument l'accueil  des enfants des personnels soignants, le Rectorat s'assure qu'il y ait du matĂ©riel Ă  disposition et en quantitĂ© suffisante (masques, gel hydro-alcoolique, gants, savon, ...) et que le nettoyage et la dĂ©sinfection des locaux soient rĂ©alisĂ©s quotidiennement par du personnel lui-mĂŞme bĂ©nĂ©ficiant des mĂŞmes moyens de protection.

2) Le CHSCTA exige que les personnels de l'EN volontaires, qui assument l'accueil des enfants des personnels soignants et qui mettent leur santé en danger en particulier compte tenu des conditions actuelles dans lesquelles s'effectue cet accueil, puissent en cas de contamination, être déclarés en accident de service automatiquement.

3) Pour respecter les consignes sanitaires du gouvernement et les demandes des soignants d'un strict confinement afin de ne pas les mettre davantage en danger ainsi que l'ensemble de la population du pays, le CHSCT-A  refuse que les personnels de l'Education Nationale et les agents des collectivitĂ©s soient obligĂ©s de fournir des documents Ă©crits aux parents d'Ă©lèves et/ou qu'ils soient obligĂ©s de se rendre dans leurs Ă©cole ou Ă©tablissements pour effectuer des photocopies et /ou des permanences

4) Dans le cadre de la continuité de service, le CHSCT-A demande à ce que tous les personnels aient droit au télétravail s'ils le souhaitent, quel que soit leur statut et dans le cadre des dispositions règlementaires prévues par le décret 2016-151 et l'arrêté du 6 avril 2018.

 

Questions diverses

  • Question de la gestion des week end, mercredi et vacances : des personnels se sont portĂ©s volontaires mais assez peu de demandes en face. On se prĂ©pare nĂ©anmoins Ă  soulager les soignants pour les semaines Ă  venir qui s'annoncent compliquĂ©es. Travail sur la base du volontariat qui sera rĂ©munĂ©rĂ© mĂŞme si nous n'en connaissons pas encore les modalitĂ©s.
  • Certains Ă©tablissements gèrent l'accueil par un roulement Ă  la ½ journĂ©es . Cela augmente les risques de contamination, mais si c'est Ă  la demande des volontaires il ne faut pas interfĂ©rer.
  • Pour les personnels ayant des pathologies lourdes : il est possible de contacter le DR Gruel (mĂ©decin de prĂ©vention de l'acadĂ©mie)
  • Concernant les contractuels, le contrat se poursuit pendant la durĂ©e du confinement. ( continuitĂ© pour l'ensemble des personnels)
  • En cas d'accident Ă  la maison : est-il imputable au service? les situations seront Ă©tudiĂ©es au cas par cas.
  • Aucune consigne de sortie (ex pour faire ses courses) n'a Ă©tĂ© donnĂ©e pour que cela se passe ne dehors des horaires habituels de travail.
  • En cas de consignes contradictoires entre les chefs d'Ă©tablissement et les IA-IPR qui crĂ©ent de la confusion et un positionnement difficile : dans ce cas, il faut demander Ă  l'inspecteur de se mettre en contact avec le chef d'Ă©tablissement pour que les consignes soient plus fluides.
  • Pour les personnels concernĂ©s par les commissions de rĂ©forme et comitĂ©s mĂ©dicaux : un point va ĂŞtre fait pour savoir comment les comitĂ©s mĂ©dicaux assurent la continuitĂ©.
  • Pour les AESH qui complètent souvent leur service avec un autre contrat: maintien du salaire.
  • Impact du confinement sur le mouvement des personnels enseignants du 2nd degrĂ© : la saisie des voeux est prolongĂ©e jusqu'Ă  lundi minuit. Les accusĂ©s de rĂ©ception seront envoyĂ©s sur les boites mail des intĂ©ressĂ©s. Les dĂ©lais de retour vont Ă©galement ĂŞtre rallongĂ©s. Souplesse dans la transmission des documents.
  • Des infirmières de l'EN se sont portĂ©es volontaires pour aider, 4 parmi elles travaillent sur la plateforme de l'ARS.


Prochain CHSCT-A prévu le 7 avril : faites-nous remonter vos problématiques locales. Nous en serons le relai lors de ce CHSCT-A _ 28@se-unsa.org

 

Télétravail et continuité pédagogique : infos, liens, idées ...

Le + adhérent : dépannage informatique à distance pour nos adhérents. Jérémy Condaminet, notre spécialiste ès informatique, se propose de vous aider en cas de difficultés informatiques. En savoir plus ...

Continuité pédagogique : prendre le temps de construire

 

Carte scolaire

"Vacances apprenantes", l'avis du SE-Unsa

 

L'avis du SE-Unsa

Le SE-Unsa partage la nécessité de soutenir le système de soins et les personnels qui le font vivre. Aider les personnels soignants reste une priorité.

Toutefois, les inquiétudes des collègues pour leur propre santé sont légitimes. Leurs difficultés d’organisation avec la garde de leurs propres enfants le sont aussi. C'est pourquoi, aucun personnel ne doit se sentir dans l'obligation de se porter volontaire. A l'heure où on appelle à la solidarité de tout un chacun, ce serait tomber bien bas que de juger son prochain sur les décisions prises au cours de cette situation de crise sanitaire sans précédent que nous vivons.

Le SE-Unsa demande que soit maintenue cette base du volontariat des personnels qui permet à ceux qui souhaitent participer à cet effort de le faire directement en accueillant les enfants de soignants, pendant que tous les autres personnels participent en respectant scrupuleusement les règles de confinement et maintenant le lien pédagogique avec leurs élèves.

Pour l’heure, un équilibre a été réalisé entre le volontariat des personnels et les besoins d’accueil. Les enseignants volontaires participant à ce dispositif d’accueil ne doivent ni ne peuvent assumer dans le même temps le suivi à distance de leurs propres élèves.

Le SE-Unsa veillera au respect des personnels, de leur situation familiale et médicale et de leurs de leurs angoisses légitimes.

Le SE-Unsa demande que les conditions de protection sanitaire des collègues impliqués dans l’accueil de ces enfants soient mises en œuvre partout et dans les meilleurs délais.

 

A lire

Covid-19 et confinement : l’Éducation nationale répond à l’accueil des enfants de soignants

Crise sanitaire : enfin une clarification des priorités pour les personnels

Modifier le calendrier scolaire : pour le SE-Unsa, c’est non !

 

Le SE-Unsa 28 reste en contact régulier avec la DSDEN pour suivre l'évolution des consignes et la situation de notre département.

N'hésitez pas à nous contacter par mail ou au 06.34.43.21.67 (la section est fermée jusqu'à nouvel ordre).

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir