SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Audience Temps Partiels
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Suite à une demande d’audience demandée auprès de la DASEN sur les temps partiels, nous avons été reçus ce jour en visio, par M. Chauveau et M. Pipaud , Mme la Dasen étant retenue sur l’épineux dossier de l’accueil des enfants prioritaires.

  • M. Chauveau rappelle qu’avant toute chose, la gestion des temps partiels repose sur les contraintes de faire tourner les services tout en Ă©tant Ă  l’écoute des personnels et des signaux envoyĂ©s.

  • Il rappelle que suivant le rythme des Ă©coles (4 ou 4,5 jours), les collègues si on accorde 80%

doivent 7 jours et faire des remplacements parfois en dehors de leur Ă©cole.

  • Il n’y a pas de raison de refuser les 80%. Par contre sur des temps partiels annualisĂ©s c’est diffĂ©rent (c’est refusĂ© pour des raisons d’organisation de services). Quant aux 50% annualisĂ©s c’est souvent pour travailler sur la mĂŞme partie de l’annĂ©e et donc pas possible.

M. Pipaud signale que c’est un ¾ temps qui est alors proposé à la place.

Nous intervenons pour rappeler que nous avons bien conscience des contraintes d’organisations, mais nous souhaitons interpeller les services de la DSDEN sur les demandes de temps partiels Ă  80% pour raisons mĂ©dicales (sur autorisation). Sur ces demande de temps partiels Ă  80%, il ne devrait pas y avoir de refus. Ces personnels demandent cette quotitĂ© car sont en rĂ©elle souffrance mĂ©dicale, ils devraient ĂŞtre entendus avant de se voir proposer un 75% Ă  la place ! L’administration refuse d’abord et reçoive les collègues seulement si ceux-ci maintiennent leur demande. La dĂ©marche n'est pas acceptable.

Les collègues qui terminent un mi-temps thérapeutique n’ont pas d’autre choix que de demander un 80% (payé 85,7%). C’est un effort financier mais l’administration doit le consentir pour permettre aux collègues de tenir le coup.

  • M. Chauveau fait remarquer que les demandes de temps partiels sont en hausse, notamment les 50%. Ceci pose des problèmes de ressources humaines Ă  la rentrĂ©e.

Nous faisons alors remarquer que si hausse il y a, c’est que cela est bien révélateur d’un mal être qu’il faut faire remonter à la fois à la Rectrice et au ministre. Cela pourrait même faire l’objet d’un CT.

Octroyer des 80% plutôt que des 78% notamment pour des raisons de santé nous parait LÉGITIME (80% payés 85,7%).

Bien sur, nous demandons Ă  ce  que tous les 80% soient acceptĂ©s mais il faut des critères. Pour ce qui est des temps partiels sur autorisation, nous demandons que ceux pour raisons mĂ©dicales soient tous octroyĂ©s.

Monsieur Chauveau , a été à l’écoute, les échanges ont été ouverts et nos remarques entendues.

 
 
 
 
ALC