SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Des primes en déconfinement à vitesse lente...
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La DASEN vient de rĂ©pondre Ă  notre courrier : 

- La Prime COVID Direction d'Ecole de 450 euros sera versĂ©e sur la paye de DĂ©cembre (les ChargĂ©s d'Ecole sont concernĂ©s par cette prime). Le dĂ©cret a Ă©tĂ© publiĂ© le 20 octobre et donc par consĂ©quent mis en paiement pour DĂ©cembre. (un peu d'ironie : ce n'est que 3 semaines après la paye de Novembre....)

- La Prime d'installation T1 sera Ă©galement versĂ©e en 2 fois, en DĂ©cembre puis en FĂ©vrier 2021. (un peu d'ironie : ce n'est que 3 semaines après la paye de Novembre....)

- ISSR depuis septembre : il faudra attendre la paye de Janvier.... c'est inacceptable.

- Les avancements à l'ancienneté au 1er sept 2020 à la demande du ministère, seront mis en oeuvre en décalé, mais quand ???? Pourquoi ? car il faut intégrer les nouvelles mesures pour les enseignants en congé parental ou en disponibilité.... à suivre...

Le SE-Unsa 16 regrette vivement que l'adminitration n'informe pas en amont la profession de tous ces retards de paiement ... La profession ne peut plus d'encaisser ces anomalies... 

L'avis du SE Unsa 16
Ce manque d'informations et de transparence ne permet pas Ă  la profession en cette pĂ©riode plus que tendue d'avoir toujours confiance. 

- surveiller ses feuilles de paye pour vérifier le versement des primes et indemnités - vérifier également votre échelon, affectation.

- en cas de difficulté ficnancière, prendre l'attache du service social en faveur des personnels ; vous pouvez obtenir des aides financières.

Pour toutes questions, renseignements contactez nous !


Nous constations avec étonnement et avec agacement que de nombreux éléments de rémunération n'étaient toujours pas intégrés à la paye de novembre des enseignants.

Dans un contexte où les enseignants, les directeurs et directrices donnent plus que ce qu'ils devraient, où le SE Unsa de La Charente demande dans le cadre de son alerte sociale, le versement d'heures supplémentaires pour les PE en compensation du surcroit inhabituelle de travail, ces retards volontaires sont inacceptables.

Tous nos collègues ne sont pas dans une situation qui leur permet d'encaisser facilement ces anomalies volontaires.

 


   Courrier DASEN   
(61.9 ko)
 
 
 
 
ALC