SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Des précisions sur les masques et les cas contacts
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A la suite de nombreuses interrogations, nous avons interpellé la DASEN sur les spécificités des masques dédiés à la protection des agents.

Le secrétariat général de la DSDEN16 nous a adressé l'intégralité des notices descriptives.

Celles-ci indiquent bien une capacité de filtration de 98% pour les masques grands publics et de 99,9% pour les masques distribués aux personnels vulnérables. (N'hésitez pas à en faire la demande auprès de votre IEN.)

Il est indiqué que ce ne sont pas des dispositifs médicaux ainsi la FAQ du ministère indique :

"Les masques distribuĂ©s pour faire face Ă  l’épidĂ©mie de COVID 19 sont des masques non sanitaires/non mĂ©dicaux ; il s’agit de masques « anti projection Â».

Il convient de les distinguer : 

  • des masques de protection respiratoire FFP (Ă©quipements de protection individuels, rĂ©pondant Ă  la norme « NF EN 149 : 2001 Â», qui protège le porteur du masque contre l’inhalation de gouttelettes et proposant, selon le type de masques, diffĂ©rents niveaux de filtration : FFP1, FFP2 et FFP3)

  • des masques Ă  usage mĂ©dical (masques rĂ©pondant Ă  la norme « NF EN 14683 Â», qui en Ă©vitant la projection de gouttelettes Ă©mises par le porteur du masque, limitent la contamination de l’environnement extĂ©rieur et des autres personnes : type I, type II et IIR. Les types II et IIR sont destinĂ©s Ă  un usage en chirurgie).

En complĂ©ment de l’application stricte des gestes barrière, les masques « anti-projection Â» rĂ©partis dans les deux catĂ©gories dĂ©finies ci-dessous, offrent une protection adaptĂ©e pour certaines activitĂ©s professionnelles en dehors du domaine mĂ©dical :

  • CatĂ©gorie 1 : Les masques individuels Ă  usage des professionnels en contact avec le public. Ces masques sont destinĂ©s Ă  ĂŞtre proposĂ©s Ă  des populations amenĂ©es Ă  rencontrer un grand nombre de personnes lors de leurs activitĂ©s. Les masques distribuĂ©s aux personnels en contact avec les Ă©lèves sont des masques de catĂ©gorie 1.

  • CatĂ©gorie 2 : Les masques de protection Ă  visĂ©e collective pour protĂ©ger l’ensemble d’un groupe portant ces masques. Ces masques sont destinĂ©s Ă  l’usage d’individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes dans le cadre professionnel. Ce masque peut ĂŞtre portĂ© par l’ensemble des individus d’un sous-groupe (entreprise, service) lorsque le poste ou les conditions de travail le nĂ©cessitent. "

Ce sont donc sur ces spécificités et d'un entretien si elle le juge nécessaire que l'ARS fixe la liste des cas contacts à risque à partir de la liste fournie par les équipes.

Nous avons contactĂ©  l'ARS pour savoir pourquoi les collègues ne sont pas dĂ©pistĂ©s systĂ©matiquement.

L'ARS nous a indiquĂ© suite Ă  notre interpellation qu'elle serait prĂ©sente au CHSCT de mardi  pour Ă©claircir ces diffĂ©rents Ă©lĂ©ments.


L'UNSA Education a déposé 1 avis lors du CHSCTM :

Avis 1
Tous les personnels de l’Éducation nationale doivent bénéficier d’équipements qui soient adaptés à leurs missions tout en assurant une protection efficace. C’est pourquoi les membres du CHSCT ministériel exigent du ministère une expertise urgente pour clarifier au plus vite la capacité filtrante des masques textiles et attester de la protection maximale qu’ils offrent à leurs utilisateurs.
 
 
 
 
 
ALC