SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Rythmes : INFO ou INTOX + audiences DASEN (actualisation 19 février)
Article publié le mardi 19 février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Rythmes : info ou intox

 

 

Y-a-t'il un risque de territorialisation de l'école ?

INTOX

La menace exercée par certains quant à la « territorialisation Â» de l’école est une imposture : les atsems, la piscine,  le gymnase n’appartiennent pas à l’Education Nationale. La vraie question étant de savoir qui pilote les contenus d’apprentissage. Maintenant et dans le futur, c’est l’Education Nationale : que gagne-t-on à le nier ?

 

Audience 19 février

Allez-vous envoyer une circulaire aux enseignants concernant les rythmes scolaires dans l’Aude ?

DASEN : Oui, toutes les écoles devront élaborer un aménagement horaire, que la ville passe en 2013 ou 2014.

Pour le SE-UNSA, les équipes ont tout intérêt à le faire pour ne pas se voir imposer un calendrier qu’elles n’auront pas choisi.

 

Donnerez-vous un cadre précis d’aménagement horaire ?

DASEN : Non, je veux que les équipes puissent s’approprier le dispositif et je ne souhaite pas les restreindre à un cadre qui appauvrirait la réflexion. Un CDEN sera convoqué pendant les vacances d'hiver pour établir un éventail d'horaires possibles.

 

Votre circulaire évoquera-t-elle une concertation locale entre la Mairie, les enseignants, les parents et les associations d’Education populaire, pour la mise en place d’un péri-éducatif de qualité ?

DASEN : Cette possibilité sera évoquée.

Pour le SE-UNSA, c’est une évidence ! Notamment pour les communes rurales où les associations d’Education Populaire peuvent proposer aux municipalités des solutions « clés en main Â» pour un budget raisonnable.

 

Quelles villes ont signifié leur souhait de passer à 4,5 jours en septembre 2013 ?

DASEN : Narbonne, Carcassonne et Castelnaudary ont émis ce souhait. Mais villages des  communautés d’agglomérations ne sont pas tous du même avis.

Limoux a demandé un report en 2014.

Quoiqu’il en soit, les Maires ont jusqu’au 31 janvier pour déroger à la mise en place des 4,5 jours à la rentrée 2013.

Le SE-UNSA 11 est intervenu auprès de ces municipalités pour demander :

  1. Que la pause méridienne soit au minimum de 1H30 et inférieure à 2 heures.
  2. Le service des enseignants (APC compris) doit s’achever avant 16H00.
  3. Les enseignants volontaires doivent pouvoir effectuer le péri-éducatif, rémunéré par la collectivité.

 

 

Audience 28 janvier

Les enseignants finiront la classe à 16H30 et devront travailler le mercredi matin.

INTOX

Le ministre a bien annoncé « qu’aucun enfant ne sortirait de l’école avant 16H30 Â», mais dans le décret cela n’apparaît pas. Encore une déclaration non suivie d’effet sur le sujet des rythmes : le ministre exaspère la profession.

En réalité, les enfants pourront quitter l’école dès la fin des cours si leurs parents le souhaitent. Les autres iront au péri-éducatif.

D’ailleurs, le DASEN de l’Aude nous a dit en audience que ceci n'était pas de la compétence de l'Education Nationale et que ce qui se passait après la sortie des cours n'était pas de la responsabilité de l'école.

Les enseignants pourront-ils terminer leur service à 15H30 ?

INFO

Le DASEN a répondu positivement à cette possibilité sauf en cas d’incompatibilité avec le ramassage scolaire.

Pour le SE-UNSA 11, les écoles DOIVENT proposer l’aménagement horaire qu’elles ont choisi. Par exemple, 8H30 à 12H00 (2 récréations de 15 minutes) et 13H30 à 15H15 (1 récréation) + 1 heure d’APC par semaine librement positionnée. Tout ne se fera pas facilement partout, et des mobilisations seront parfois mises en place au niveau local si la municipalité veut imposer un projet contre l’avis des enseignants.

 

Si la droite avait proposé cela, on serait déjà en grève illimitée

RAPPEL (pour être vraiment honnête)

Quand Xavier Darcos a imposé, sans concertation, la semaine à 4 jours avec les 60 heures d’aides personnalisée, personne ne s’est mis en grève pour continuer de travailler le samedi matin ou quelques jours sur les petites et les grandes vacances…

Des élèves resteront en garderie jusqu’à 18h00, cette réforme ne changera rien à leur rythme

VRAI mais…

Evidemment, le temps scolaire est aussi le temps qu’on passe dans l’école. En ce sens, la société ne va pas se plier aux désirs de Vincent Peillon.

MAIS le décret prévoit l’établissement d’un accueil péri-éducatif. Rien à voir en principe avec de la garderie.

Or, dans l’Aude, nous ne connaissons que peu de véritables accueil péri-éducatif mais beaucoup de systèmes de garderie, de qualité inégale.

Pour organiser un vrai péri-éducatif, les municipalités devront se tourner vers la JPA (jeunesse au plein-air), la FAOL (Fédération Audoise des Oeuvres Laïques) ou d’autres associations d’éducation populaire ou complémentaires de l’école, qui possèdent ce savoir-faire. Des solutions sont à l'étude ou déjà opérationnelles dans certains secteurs

Cela a sans doute un coût, à comparer avec celui de la galette des aînés ou du club de rugby local.

Aux électeurs de juger…

Le maire décidera des horaires de l'école, les enseignants devront s'y plier

INTOX ...

La seule chose que le maire décidera seul c'est à quelle rentrée il décide d'appliquer les nouveaux rythmes : 2013 ou 2014.

Pour le reste, c’est le DASEN qui arrête l’organisation horaire pour chacune des écoles. Le Maire ou le conseil d’école peuvent faire des propositions. L’IEN donnera son avis.

 
 
 
 
ALC