SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
CAPD du 29 janvier : dĂ©claration et compte-rendu (rythmes, direction, permuts)
Article publié le mardi 29 janvier 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ci-dessous la déclaration du SE-UNSA où nos exprimons notre position dur la réforme des rythmes scolaires et où nous revendiquons la prime ISOE pour le 1er degré et l'exemption immédiate de l'aide personnalisée pour les directeurs d'école.

 

Monsieur le Directeur Académique,

 

A l’heure actuelle, nous commençons à apercevoir les contours que prendra la Refondation de l’Ecole, voulue par le suffrage universel.

La loi d’orientation qui va bientĂ´t ĂŞtre soumise au parlement a notre soutien. Le SE-UNSA  est bien entendu favorable au recrutement de 60000 postes dans l’Education Nationale, Ă  la re-crĂ©ation d’une formation des enseignants, une formation professionnalisante, tournant le dos Ă  l’apprentissage « sur le tas Â» qui sĂ©vit aujourd’hui et enfin, au renforcement du socle commun qui reprend une de nos plus anciennes idĂ©es, celle de l’Ecole Fondamentale de 1973. L’accrochage Ă©cole/collège et la crĂ©ation d’un Ă©tage « bac -3/bac +3 Â» est rendu nĂ©cessaire par le manque d’efficacitĂ© de notre système Ă©ducatif, oĂą nous voyons bien que l’origine sociale est le principal critère de rĂ©ussite de nos Ă©lèves.

Pour l’heure, le sujet qui cristallise l’inquiétude des enseignants est celui des rythmes scolaires du 1er degré. Rappelons que la question des rythmes n’est pas incluse dans la loi d’orientation.

Le décret est paru le samedi 26 janvier. A sa lecture, l’annonce du Ministre qui indiquait qu’aucun élève ne sortirait de l’école avant 16h30 a tout simplement disparu.

Encore un revirement sur le sujet qui en a déjà connu beaucoup d’autres… et des interrogations subsistent.

En effet, lorsque les Professeurs des Ecoles auront fini leur service, des élèves seront récupérés par leurs parents, d’autres seront remis aux services municipaux. Pour ces derniers, il est évident que la qualité du service péri-éducatif qui sera mis en place par la collectivité sera inégale. D’ailleurs, la mise en place d’un dispositif péri-éducatif ne sera pas obligatoire.

RĂ©sumons : si la classe finit Ă  15H30, l’enseignant aura fini sa journĂ©e et on distinguera :

  • Les Ă©lèves qui rentreront chez eux car c’est le choix de leurs parents.
  • Les Ă©lèves qui resteront au pĂ©ri-Ă©ducatif.
  • Les Ă©lèves pour lesquels rien ne sera prĂ©vu.

Honnêtement, c’est déjà le cas, mais on était en droit d’attendre une amélioration.

La question de l’intérêt des enfants n’est donc pas réglée.

La question de l’intĂ©rĂŞt des enseignants non plus ! Pour le moment, nous sommes les oubliĂ©s de ce dĂ©cret.

Pour le SE-UNSA, il est légitime qu’un gouvernement, porté par le suffrage universel, oriente la manière dont l’éducation de ses enfants est conduite.

Mais il est tout aussi légitime pour une organisation syndicale d’œuvrer pour améliorer les conditions de travail et de rémunération de ses mandants.

Le volet « personnels Â» est totalement absent du dĂ©cret. C’est pourquoi le SE-UNSA a refusĂ© de le voter au Conseil SupĂ©rieur de l’Education du 8 janvier.

En effet, au regard du bouleversement que le changement de rythme engendrerait dans la vie personnelle des agents, nous considérons que le volet salarial doit avancer pour les PE qui ont perdu 15% de pouvoir d’achat depuis 2002. Depuis 2 ans, le SE-UNSA revendique la prime ISOE pour le 1er degré (100€/mois), mais aussi un accès élargi à la hors-classe et la généralisation du temps partiel à 80%.

La situation dans l’Aude mĂ©rite d’être Ă©voquĂ©e car les difficultĂ©s vont commencer. Quelques municipalitĂ©s passeront Ă  4,5 jours dès la rentrĂ©e 2013. Certaines Ă©quipes sont favorables au changement. D’autres, très majoritaires,  prĂ©fèrent attendre et voir…

Ce chevauchement de rythmes amènera un traitement problématique de la gestion des remplaçants, des temps partiels et des décharges de direction. Les règles du mouvement devront évoluer.

Par ailleurs, le SE-UNSA demande que le DASEN demande obligatoirement l’avis du conseil d’école en ce qui concerne le passage aux 4,5 jours en 2014 ou sur l’aménagement horaire.

Pour le SE-UNSA, la question prioritaire n’était pas de savoir quand on fait classe, mais ce qu’on fait quand on est en classe.

Sur ce point, les nouveaux programmes sont prévus pour la rentrée 2015. Nous souhaitons que les enseignants ne soient pas, à nouveau, les oubliés des consultations qui pourront avoir lieu. Et, contrairement aux programmes de 2008, que ces nouveaux programmes prennent en compte la totalité de la scolarité obligatoire pour une mise en œuvre de l’école du socle commun.

DĂ©sormais, c’est dans chaque Ă©cole que les choses se jouent. Pour le SE-Unsa, aucune dĂ©cision ne doit se prendre sans les enseignants. Le conseil d’école doit jouer son rĂ´le. Après une première Ă©tape de discussions entre enseignants puis une seconde avec les parents d’élèves et la mairie, le SE-Unsa encourage les directeurs Ă  convoquer des conseils d’école Ă  ordre du jour unique pour faire une proposition  d’organisation au DASEN (article 4 du dĂ©cret). Le SE-Unsa dĂ©fendra auprès des autoritĂ©s acadĂ©miques le respect de l’avis des premiers concernĂ©s.

*

La CAPD d'aujourd'hui ne va certes pas traiter des rythmes mais l'actualité tant attendue dans les écoles est celle-ci, nous ne pouvions pas ne pas l'évoquer. M le Directeur, les équipes enseignantes attendent maintenant vos priorités afin de se mettre au travail pour préparer la rentrée 2013 (surtout pour celles qui auront à appliquer ce décret dès septembre).

Ce qui nous réunit aujourd'hui est aussi la préparation de la rentrée 2013 avec les barèmes des permutations informatisées, à propos desquels nous saluons le travail de la Diper et leur disponibilité. Au SE-UNSA, nous pensons que les nouveaux critères mis en place, vont dans le bon sens pour les enseignants désirant changer de département. De même que la création de postes à la rentrée devrait permettre à beaucoup plus de collègues d'obtenir satisfaction.

L'autre sujet Ă  l'ordre du jour est la liste d'aptitude aux fonctions de Directeur. Il est symbolique que celle-ci soit Ă©voquĂ©e en mĂŞme temps que les nouveaux rythmes , car s'il est bien un poste en première ligne dans le changement de l'Ă©cole que ce soit les rythmes ou la refondation c'est bien celui de Directeur d'Ă©cole qui va devoir maitriser, rĂ©unir, expliquer, organiser, convaincre, rendre compte, rĂ©diger, puis Ă  nouveau expliquer, participer, organiser, dans le cadre du scolaire puis du pĂ©ri-scolaire, avec les parents d'Ă©lèves, la municipalitĂ©, les associations, les communautĂ©s de communes, etc... Et ceci sans une seule minute de plus de libĂ©rĂ©e dans son emploi du temps dĂ©jĂ  surchargĂ©.

Pour l'instant, les directeurs d'école sont les grands absents des premières mesures de refondation. Nous espérons que rapidement viendra la reconnaissance de ceux qui permettent au plus près du terrain la bonne marche de l'école. UNE PREMIERE MESURE CONSISTANT A EXEMPTER LES DIRECTEURS DE L'AUDE DE L'AIDE PERSONNALISEE JUSQU'A LA FIN DE L'ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 AFIN DE LEUR PERMETTRE DE METTRE EN PLACE CE DECRET SERAIT DE VOTRE PART UN SIGNE FORT DE RECONNAISSANCE DE LEUR TRAVAIL.

*

COMPTE RENDU

Déclaration préalable du SE UNSA

Approbation des PV du 02 juillet 2012 et du 30 août 2012

Majoration exceptionnelle de barème pour les permutations informatisĂ©es:

Sur 9 dossiers, 8 demandes acceptées et 1 défavorable.

Les élus du Se-Unsa en CAPD se tiennent à la disposition des intéressés.

Inscription sur la Liste d’Aptitude aux fonctions de direction d’école :

Sur 36 demandes d’inscription,  33 collègues sont inscrits sur L.A.

2 collègues n’ont pas donné suite et 1 avis défavorable a été rendu par la commission.

Les élus du Se-Unsa en CAPD se tiennent à la disposition des intéressés.

Questions diverses

Qu’en est-il de la publication des modifications du calendrier de la Formation continue annoncĂ©es Ă  la prĂ©cĂ©dente CAPD ?

La dernière actualisation  date de dĂ©but janvier.

Quant aux modifications annoncées, elles n’ont pas encore été validées.

Une information sera faite auprès des personnels dès que les modifications seront actées.

La publication sur le site internet  sera actualisĂ©e.

 

Qu’a-t-il Ă©tĂ© programmer dans la formations des PES(professeurs des Ă©coles stagiaires) pour rĂ©pondre au besoin de formation en vue de l’obtention des certificats CLES2 (habilitation en LVE) et C2i2e (compĂ©tences en TICE)?

Pour l’obtention du C2i2e, un module de formation devait débuter fin octobre mais il sera vérifié qu’il a bien été mis en place.

Pour l’obtention du CLES2, la question a été posée au Rectorat le 20 décembre 2012. Le rectorat s’est tourné vers le ministère et est a ce jour en attente d’une réponse.

Mme BENOSA CPD-LVE et M. ROQUES IEN en charge des LVE, s’occupent du suivi du dossier.

Les PES concernés seront informés de la conduite à tenir dans les meilleurs délais.

 

Rappel : si vous avez accès aux comptes-rendus de vos instances, c'est grâce aux personnes que vous avez élues à l'occasion des élections professionnelles.

 

 
 
 
 
ALC