SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Affectations de rentrĂ©e : cuisine interne Ă  la direction de l’Aude
Article publié le dimanche 9 septembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les opérations de mouvement 1er degré ont commencé en avril 2012 et ont été entérinées par la CAPD du 24 mai.

La phase d’ajustement s’en est suivie, élaborée par un groupe de travail et entérinée par la CAPD du 2 juillet

A l’issue de la phase d’ajustement, une cinquantaine de collègues étaient sans poste.

Le SE-UNSA a donc demandé la mise en place de la même procédure pour les affectations de rentrée.

Ensuite, plus rien. Plus de contrôle, plus de vœux, plus de paritarisme…

Lors des CAPD du 28 et 30 août, les affectations n’étaient pas à l’ordre du jour (nous avons interrogé le DASEN en questions diverses).

Le jeudi 30 aoĂ»t, après la CAPD, nous avons reçu un email de l’administration Ă  19h00 contenant un projet d’affectation. Nous devions Ă©mettre des observations avant le vendredi 31 aoĂ»t Ă  11h00. Comment effectuer notre travail dans ces conditions alors que nous n’avions mĂŞme pas les vĹ“ux des personnels ?

Ainsi, sur les 50 personnels sans poste, une petite moitiĂ© a Ă©tĂ© affectĂ©e Ă  la rentrĂ©e. Pourquoi ces collègues et pas les autres ? Quels critères ont Ă©tĂ© retenus ?

En attendant d’être affectĂ©s, les collègues non-sĂ©lectionnĂ©s pour la rentrĂ©e patientaient près de leur tĂ©lĂ©phone jusqu’au vendredi 7 septembre. Ce jour-lĂ , ils ont Ă©tĂ© appelĂ©s et l’administration nous a envoyĂ© leurs affectations  par email en mĂŞme temps…

Inutile de dire qu’un bon nombre de ces dĂ©cisions posent problème. Quoi de plus normal !

L’équité et la clarté ne sont pas présentes et à l’issue de la rencontre que nous avons eue avec le DASEN (suite à notre alerte sociale), ce dernier n’a pas envisagé de convoquer des instances paritaires. L’Aude est le seul département de France dans cette situation.

Le SE-UNSA demande la tenue d’une CAPD : pour autant, en tant qu’organisation responsable,  nous ne voulons pas une nouvelle fois chambouler les Ă©quipes enseignantes. Nous demandons que lors de cette rĂ©union, soient listĂ©s les personnels lĂ©sĂ©s et qu'au cours de l'annĂ©e scolaire leur soient proposĂ©s des postes qui se libĂ©reraient près de leurs vĹ“ux. 

La confiance est écornée, notamment après le lamentable piston, confirmé par le Directeur Académique, dont a bénéficié une élue du personnel FO du Gard pour intégrer l’Aude (nous reviendrons sur ce sujet bientôt), au détriment d’un collègue ayant une ancienneté plus élevée et 6 enfants à charge.

Une question se pose : dans l'Aude, qu'est-ce que le dialogue social?

Pour le DASEN de l'Aude, le paritarisme consiste à fournir une liste de noms et de postes sans explications ni possibilité de vérification et diffuser par voie de presse les ouvertures de rentrée (certes provisoires depuis 3 ans afin d'éviter la tenue d'un CTSD et d'un CDEN).

Pour nous le dialogue c'est, en tant que commissaires paritaires Ă©lus du personnel, pouvoir dire dans une instance les espoirs, la colère, la volontĂ© ou la dĂ©tresse des collègues enseignants qu'ils ne peuvent pas exprimer ailleurs de par leur statut de fonctionnaire. Refuser cela et penser que le seul travail de la DIPER ou de la DOS (dĂ©vouĂ© et faisant face Ă  un travail difficile) conviendra aux collègues, c'est faire peu de cas de l'expression de chacun.

Au SE-UNSA, nous tenons Ă  cette transparence qui est un acquis syndical.

Si tel n’était pas le cas, les collègues ne nous feraient pas confiance et ils auraient bien raison.

Les délégués du SE-UNSA 11

 
 
 
 
ALC