SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Formation continue et remplacement : compte rendu de vos reprĂ©sentants
Article publié le vendredi 26 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce groupe de travail a abordĂ© deux points : la formation continue et l’organisation du remplacement

 

 

Formation continue

 

En prĂ©ambule, l’IEN adjoint Ă  la DASEN a prĂ©sentĂ© quels Ă©taient les objectifs visĂ©s :

 

  • RĂ©ussir Ă  dĂ©velopper les compĂ©tences pĂ©dagogiques des enseignants (plan maths/français)
  • Faire en sorte que les enseignants puissent exprimer leurs besoins
  • Sortir d’un système figĂ© Ă  l’annĂ©e
  • Permettre aux Ă©quipes d’indiquer un calendrier qui leur conviendrait pour les jours de formation

 

L’IENA souhaite débrider la formation continue quant au nombre de stagiaires. Jusqu’à maintenant, les formations étaient constituées de 20 stagiaires correspondant aux 20 TRBDFC. L’IENA souhaite que la jauge de départ en stage soit de 5 ou 6 pour permettre à un maximum d’enseignants d’être formés sur toute l’année et éviter les annulations.

 

Concrètement, l’IENA propose que les collègues identifient leurs besoins dans une fiche de recueil. Cette fiche serait réalisée en équipe et pilotée par le.le directeur.trice. Y seraient inscrits les objectifs et les contenues de la formation souhaitée.

Puis une liste de participants serait faite par circonscription et les écoles seraient classées par l’IEN.

 

L'UNSA Education regrette la consigne nationale qui cible 2 disciplines et tend à abandonner depuis trop d'années les besoins en formation à la citoyenneté, l'environnement ou la santé. Cependant, l’Unsa Education, toujours preneur d’amélioration, a indiqué que sortir de la logique de formation imposée pour aller vers une formation au plus près des besoins de nos collègues était une bonne chose. Permettre à plus de collègues de partir en formation est également une volonté de tous.

Pour autant, l’Unsa Education a alerté sur les points suivants :

 

  • Proposition de recensement dĂ©partemental des besoins des PE audois. L’Unsa Education a demandĂ© que le pilotage, bien qu’il soit de la mission direction, ne soit pas un travail supplĂ©mentaire pour les directeurs.trices. Ce recensement devra permettre que chaque collègue qui le souhaite de fasse remonter ses besoins en formation.

=> L’IENA tient à un recueil par école. Elle indique que c'est un travail en proximité qui sera piloté par les directeurs.trices. L'UNSA Education a rappelé les conditions de travail des directeurs.trices et la multiplication des tâches. Un recensement individuel permettrait de ne pas rajouter un questionnaire de plus, un mail de plus.

 

  • Choisir en Ă©quipe sa formation : la formation continue doit pouvoir ĂŞtre un choix, un choix individuel ou d’équipe. 

A L’Unsa Education, nous l’avons déjà dit en CHSCT et vu le contexte, des actionsqui visent la cohésion d’équipe doivent être privilégiées. Si la formation continue peut être vecteur, cela ne peut pas se faire au dépend de la formation individuelle, car les collègues d’une même équipe n’ont pas forcément les mêmes besoins.

=> L’IENA souhaite conjuguer besoins collectifs et individuels. Au regard des moyens, l'UNSA Education émet des doutes quant à la réalisation de ce voeu.

 

  • La formation « travailler en Ă©quipe Â» a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© demandĂ©e en CHSCT par l'UNSA Education, nous renouvelons cette revendication, ainsi que la formation « gestion des conflits Â» très plĂ©biscitĂ©e, qui Ă©tait Ă©galement une proposition de l’UNSA !

 

  • La sĂ©lection des Ă©quipes par l’IEN nous semble problĂ©matique. En effet, si l’IEN pense qu’une Ă©quipe a des besoins particuliers, il peut proposer une formation avec public cible. Les formations continues Ă©taient prĂ©cĂ©demment attribuĂ©es avec un barème clair et connu de tous. L’Unsa Education demande transparence et Ă©quitĂ©.

 

Organisation du remplacement

 

L’IENA indique que les problèmes de remplacement sont prégnants avec la situation sanitaire. Une quarantaine de collègues sont en ASA pour vulnérabilité. Les recrutements contractuels pour palier ce manque ont été insuffisants. S'ajoutent à cette situation les collègues qui sont absents pour cas confirmé/contact ou garde d'enfants.

 

Du problème de remplacement :

En janvier, si 0.2 Ă  0.6% des classes Ă©taient non remplacĂ©es, en fĂ©vrier un pic Ă  2.3% Ă©tait observĂ©. La mĂŞme dynamique mais en accĂ©lĂ©ration s’observe maintenant : faible dĂ©but mars, le taux Ă©tait de 1.5% la semaine dernière.

 

Fusion des TRBD :

 

L’Unsa Education demande une compensation pour les TRBDFC : la DASEN a refusĂ© une compensation pour le mouvement, nous demandons que les collègues TRBD puissent ĂŞtre prioritaires dans le remplacement de la formation continue.

 

L'UNSA Education demande une attention particulière sur les remplaçants en ASH. En effet, l'Unsa Education relève qu’avec la disparition des postes TRBD ASH, tous les collègues TRBD peuvent ĂŞtre amenĂ©s Ă  remplacer dans l’ASH, sans diplĂ´me ni formation.

Si nos collègues sont volontaires, c’est une bonne chose.

L’Unsa Education a rappelĂ© que, dans quelques cas, des collègues vivent le remplacement en ASH comme imposĂ© et subi parce qu'ils se sentent dĂ©munis sans formation ; la situation peut devenir porteuse de souffrance au travail. En cas de remplacement long, l’Unsa Education demande l’accord du collègue TRBD et aussi la possibilitĂ© de limiter le temps Ă  une pĂ©riode, avec son accord aussi.

=> L’IENA indique que, dans l’intĂ©rĂŞt des Ă©lèves, il vaut mieux Ă©viter de changer le TRBD.

 => L’Unsa Education remarque que le rĂ©sultat est le mĂŞme pour les Ă©lèves ; en cas de souffrance au travail, les collègues en arrivent Ă  un arrĂŞt de travail et le TRBD est changĂ©. La diffĂ©rence rĂ©side dans la perte d’un moyen qui se retrouve en arrĂŞt maladie. Et un impact important sur la santĂ© d'un.e collègue.

 

Les collègues TRBD complèteront une fiche de vĹ“ux afin de les positionner sur des remplacements correspondant Ă  leurs attentes, dans la mesure du possible : remplacement court, long, ASH, formation continue, maternelle, Ă©lĂ©mentaires, dĂ©charges de direction… Les organisations syndicales seront consultĂ©es sur cette fiche.

 

Manque de remplaçants

 

Nous avons ainsi évoqué l’impact du manque de remplaçants sur les équipes. Egalement nous avons fait remonter une impression sur le manque de réactivité en signalant qu'avant, on pouvait appeler la circonscription tôt et être assuré d'un remplacement ; et aujourd’hui, on doit parfois encore attendre jusqu’à 10h30 quelquefois pour savoir si un remplaçant pourrita venir. C’est un phénomène relativement nouveau.

=> L’IENA explique que soir et matin un point sur les TR disponibles et sur les classes à remplacer est fait. Comme la priorité est donnée aux écoles de 1 à 3 classes pour éviter des classes à plus de 40 élèves, le service attend les recensements précis.

Pour l’Unsa Education, il faut cesser d’envisager cette gestion des ressources humaines à flux tendus.

L'UNSA Education vous conseille de saisir le CHSCT pour dĂ©noncer l’impact du non remplacement sur vos conditions de travail : article ici.

 

          2 Ă©coles dans une mĂŞme journĂ©e ?

 

L’UNSA Education a revendiqué une compensation pour les TR effectuant 2 remplacements différents sur une même journée.

A ce jour, rien n’est mis en place.

L’Unsa Education a indiquĂ© que, dans cette situation, les TR avaient des dĂ©placements supplĂ©mentaires non rĂ©munĂ©rĂ©s ainsi que du temps de dĂ©placement en sus. 

L’UNSA Education a proposé que des frais de déplacements, et/ou un cumul d’heures sup pour constituer une asa soient étudiés.

=> L’IENA indique que les propositions seront rapportées à la DASEN.

 

 

L’UNSA Education a demandé qu’un point après les vacances de printemps soit effectué sur ces 2 points.

 

 
 
 
 
ALC