SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Nouveau protocole : Toujours autant d’imprĂ©paration
Article publié le vendredi 15 janvier 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lors de la conférence de presse du 14 janvier, Jean-Michel Blanquer a annoncé une série de mesures induites par la présence de variants du virus qui accroissent le risque épidémique pour tout le pays y compris en milieu scolaire.

S’il n’appartient pas au SE-Unsa de commenter la nature des décisions prises (laissons aux experts le soin de les prendre et de les commenter) il dénonce une fois de plus le manque d’anticipation. Les décisions annoncées jeudi soir donneront lieu à la publication d’un décret dans le week-end (samedi après-midi vraisemblablement) pour une application lundi matin.

Une fois encore, on demande aux personnels de consacrer leur week-end à la lecture/traduction/mise en œuvre des nouvelles mesures sanitaires. Une fois encore, des situations de tensions vont inévitablement apparaitre dans les établissements (relation école/commune pour les repas et la gestion des groupes, sollicitation importante des familles, annulations de projets en cours…)

Le SE-Unsa est particulièrement inquiet de la suspension des activités physiques en milieu clos qui va conduire de fait à la réduction de l’activité physique tout court dans cette période hivernale malgré toute la bonne volonté des personnels. La reprise d’activités physiques au plus tôt devra revêtir un caractère prioritaire pour l’équilibre et la santé des enfants et des jeunes.

Enfin, le SE-Unsa redoute qu’au manque d’anticipation ne vienne s’ajouter un manque de cohérence. Cela achèverait d’accroitre la défiance des personnels et des familles, déjà à son paroxysme, et rendrait encore plus difficile le travail de terrain, particulièrement celui des directrices et directeurs d’écoles seul.es à maintenir ces liens de confiance avec les familles.

Le risque épidémique est réel, l’Education Nationale doit tout faire pour rassurer et faire adhérer le plus grand nombre aux décisions prises. Cela passe par de l’anticipation, une communication maitrisée et des mesures claires, cohérentes et applicables.

 
 
 
 
ALC